Chambord

Chambord, château de la Loire,  est situé à 171 Km de Paris, 18 Km de Blois, 55 Km d’Orléans, 82 Km de Tours, à environ 1 H 50 de Paris par l’autoroute A10 et puis par la route.

le château de Chambord.

Le château de Chambord.

PREMIERE PARTIE.

livre5.gif

Chambord est le plus grand château de la Loire. 1800 ouvriers ont travaillés à sa construction , à compter de Septembre 1519 pendant  environ trente ans  jusqu’en 1547. Il est constitué de 220 000 tonnes de pierres. Un mur de 32 Km en fait le tour.

Le château de Chambord est une création de François Ier (1494-1547) roi de France en 1515 qui voulait se rapprocher de sa maîtresse,  la comtesse de Thoury . En effet, celle-ci habitait à proximité.

Il fut construit sur le Cosson, petit affluent du Beuvron lui même affluent de la Loire.

Chambord est un chef d’oeuvre architectural de la renaissance. Il compte 156 mètres de façade, 440 pièces, 84 escaliers, 365 cheminées.

Des analyses de la construction montrent l’influence de Léonard de Vinci qui travaillait comme architecte à la cour de François Ier, mais ce dernier mourut quelques mois avant le début des travaux, le 2 mai 1519, ainsi que l’influence  de Dominico da Cortona. L’escalier  à double hélice est reconnu comme étant  l’oeuvre de Léonard de Vinci. 

François Ier n’y passa cependant que quelques semaines.

 A sa mort, il est encore inachevé.  Henri II ( 1519-1559 ), roi de France en 1547 poursuit quelques travaux. En 1639,  Louis XIII le donne à son frère Gaston d’Orléans. Cependant, les travaux ne furent terminés que sous Louis XIV ( 1638-1715 ), roi de France en 1643. En effet Chambord est revenu à la couronne. Louis XIV y fait des transformations. Le roi y fit 9 séjours.

Sous le règne de Louis XIV, Molière  donna pour lui dans ce château des représentations théâtrales. La première représentation du Bourgeois gentilhomme s’y déroula  le 14 octobre 1670. Molière y écrit aussi  » Monsieur de Pourceaugnac  » en quelques jours .

Ensuite  il est rarement habité et ne conserve qu’une fonction symbolique.

De 1725 à 1733, Stanislas Leczcinski, roi de Pologne en exil et beau père de Louis XV ( 1710-1774 ), roi de France en  1715 , l’habite. Puis le Maréchal Maurice de Saxe et le Maréchal Berthier .

Enfin le Duc de Bordeaux devenu comte de Chambord en devient propriétaire. En 1821 racheté à la veuve du Maréchal Berthier il est offert à Henri d’Artois, duc de Bordeaux, né un an plus tôt, qui deviendra comte de Chambord.

Le comte de Chambord y séjournera en 1871. Il lancera depuis Chambord un manifeste aux Français appelant à la restauration du drapeau blanc, signe de la royauté qui aboutit à un échec.

Le comte de Chambord disparaît sans postérité. Avec lui disparaît la branche ainée des Bourbons.

Puis le château devient la propriété de l’Etat en 1932. 800 000 personnes le visitent chaque année.

 

DEUXIEME PARTIE.

En ce  jour d’automne, Claire et Pierre partent en direction de Chambord. Ils vont passer tous les deux un moment privilégié dans ce célèbre château » le château de Chambord   » qui a été construit pour étonner l’Europe entière par un roi qui voulait éblouir les hommes.

Pierre offrit un café à Claire face au château. Les meubles y étaient précieux et le décor convenait à ce lieu d’exception. Claire était éblouie par la  » Beauté  » du château . Il était  imposant, avec une large façade,  de multiples donjons avec des toits recouverts d’ardoise.

Puis Claire et Pierre sont partis » tels des seigneurs  » visiter le château.  Claire en entrant fut surprise par son austérité intérieure. Il y avait des salles immenses.  De grandes cheminées se trouvaient dans chaque salle et  devaient essayer de réchauffer ce lieu les jours de chasse.

Au centre un escalier à double révolution permettait de voir par des ouvertures les personnes qui montaient ou qui descendaient sur le deuxième côté de l’escalier. La  » Grande Demoiselle », fille  de Gaston d’Orléans, jouait ici enfant avec son père. Claire se l’imagina courant dans cet escalier.

Claire admira à toutes les hauteurs les nombreuses sculptures. Elles faisaient apparaîtrent toutes sortes d’animaux fantastiques comme des faunes. Le travail des artistes était grandiose.

Claire fut impressionnée par le portrait de la mère du comte de Chambord, femme majestueuse au visage remarquable.

Elle s’arrêta devant le portrait de Turenne d’où se dégageait le caractère volontaire du personnage.

Claire  est ensuite allée sur une grande terrasse qui était dite comme étant très appréciée des seigneurs. C’était un lieu privilégié d’où  le charme et la beauté émanaient. Il était très agréable de s’isoler ici , suspendu entre le ciel et la terre avec une belle vue sur le parc et ses environs très étendus .

En repartant, Claire se cacha pour s’amuser derrière un rideau qui masquait une fenêtre .

Claire visita toutes les pièces meublées comme elles l’avaient été aux temps des  reines et des rois. L’Amour et le Beau étaient présents. Les meubles étaient recherchés et les couleurs très accordées.

Elle s’arrêta devant le portrait de Louis XIV et de Mme de Maintenon. Elle admira aussi les nombreux lustres magnifiques en cristal qui scintillaient dans la lumière.

Puis après avoir visité chaque pièce, Pierre et Claire repartirent déjeuner à Blois avant de rentrer à Paris émerveillés par cet endroit qu’ils avaient visités. Les rois avaient laissé l’emprunte de leur grandeur et à travers eux la grandeur de la France. Claire était un peu désemparée de devoir quitter ce Château aussi beau.

Claire.   background-2008_039.jpg

livre5.gif

Château de Chambord

Le château de Chambord.

Publié le 09 Février 2008.

 



Autres articles

4 commentaires

  1. … et à 3 coups de pédale de ma maison à la campagne !
    Là, il est assez tard, mais je reviens demain pour lire cet article !
    Ton blog est vraiment très « savant » je sens que je vais apprendre plein de choses , et j’adore ça !

  2. J’adore ce château, et chaque week end où je vais dans ma campagne, je ne manque jamais de lui faire un petit coucou … pas une visite complète, non, juste un détour pour le regarder !
    L’été, ses nuits sont très agitées par de superbes sons et lumières et ses jours animés par des spectacles de chevaux, c’est vraiment chouette ! Je crois que, de toutes façons, avec une telle toile de fond, n’importe quelle animation serait grandiose !

  3. fleurdelyss dit :

    Coucou chantal
    J’adore les châteaux…Ils me font rêver……
    J’aimerais bien, comme Françoiselou, habiter à côté, pour pouvoir aller m’y promener le dimanche…
    Je te souhaite une bonne journée.
    A bientôt

    Dernière publication sur Le Monde de la Photo et de la Création : zzzzzzz

  4. Les châteaux de la Loire dit :

    A seulement 3 heures de Paris, venez découvrir la ville médievale et la forteresse de Chinon. Depuis Chinon (moins de 30 mn), il y a également le chateau d’Azay-le-Rideau, le chateau de Villandry, le chateau du Rivau, le chateau de Langeais, le chateau de Ussé et l’Abbaye Royale de Fontevraud.
    Bon séjour !

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...