Amiens.

Amiens. 200px-Cathedral_of_Amiens_front

La cathédrale Notre-Dame d’Amiens.

livre5.gif

Amiens ( 80000) est située dans le département de la Somme à 95 Kms de Paris . Cette ville est composée de 136 234 habitants et la célèbre cathédrale Notre-Dame d’Amiens y a été érigée.

LA CATHEDRALE D’AMIENS.

 

PREMIERE PARTIE.

HISTOIRE DE LA CATHEDRALE.

En 1918, un incendie détruit la cathédrale romane qui se trouve à Amiens.

La cathédrale actuelle est alors construite. Pour l’essentiel, la cathédrale est érigée entre 1220 et 1270. En 1220 ( année indiquée au centre du labyrinthe), les travaux de fondation débutent.  En 1222, un maître d’oeuvre Thomas de Cormont est nommé.  Les 3 portails de la grande façade sont rapidement édifiés.

En 1230, Renault de Cormont succède à son père. Le nouvel évêque Arnoult fait édifier le choeur et construire les chapelles rayonnantes. Les travaux de la nef et du transept se terminent sans doute vers 1236.

Dès 1240, les travaux ralentissent faute de fonds. Le déambulatoire est terminé en 1247. L’évêque Arnoult décédé est inhumé dans la cathédrale en 1247. A ce dernier succède l’évêque Gérard de Goucy qui se désinterêsse des travaux entre 1240 et 1258.

Puis un incendie ravage les chapelles absidiales. Mais il permit aussi aux travaux de reprendre jusqu’en 1269 . Cette année là le choeur fut terminé. Les tours quant à elles ne furent pas achevées.

Deux décennies plus tard une flèche est élevée et des travaux de modification sont entrepris sur le choeur et le chevet. En 1288 la construction de la cathédrale était dite achevée (année indiquée au centre du labyrinthe).

De 1290 à 1375 on ajoute les chapelles latèrales non prévues sur le plan initial. Elles sont au nombre de 11 : 6 au Nord et 5 au Sud.

La tour Sud est achevée en 1366. Mais en 1375 une contre butée dut être construite à la tour Nord à cause du terrain et du risque d’écroulement de l’édifice.

Il est à noter qu’en 1385 le mariage de Charles VI et d’Isabelle de Bavière fut célèbré dans la cathédrale d’Amiens.

En 1402 la tour Nord est terminée.

En 1498 , Pierre Tarisel doit renforcer les arcs boutants de la nef et du transept. Il y met des chaînages de fer fabriqués et venus d’Espagne pour renforcer la construction. Il utilise ces chaînages pour cercler presque tout l’édifice.

De 1508 à 1519 les stèles du choeur sont créées. Elles étaient 120 à l’origine. Il en reste 110 aujourd’hui.

Le 15 juillet 1528 la flèche est détruite par la foudre. Elle dut être réédifiée entre 1529 et 1533.

Néanmoins, la cathédrale n’est pas abîmée à la révolution. Seules quelques fleurs de lys, croix et statues sont supprimées. Le portail de la galerie des rois reste intact.

Au XVIII ème siècle, elle n’est pas entretenue. Au XIV ème siècle, elle dut donc être restaurée. Cette restauration dura 25 ans. De plus, au sommet de la grande façade, une galerie qui réunit les deux tours fut mise en place pour stabiliser l’édifice, elle sera dénommée la galerie des Sonneurs.

En 1918, lors d’une offensive Allemande la cathédrale est touchée. Mais suite aux interventions du pape Benoit XV les tirs cessèrent et la cathédrale fut sauvée.

En 1940, lors du bombardement de la ville d’Amiens, la cathédrale fut miraculeusement épargnée.

 

DEUXIEME PARTIE .

LA CATHEDRALE NOTRE-DAME D’AMIENS.

La cathédrale d’Amiens a une architecture du style gothique classique et gothique rayonnant. Cette cathédrale est la plus vaste de France par ses volumes 200 000 m3. Sa surface est de 7700 m2. Elle fut bâtie sur le plan d’une croix latine.

La cathédrale d’Amiens a une longueur extérieure de 145 mètres et sa longueur intérieure de 133,50 mètres. La largeur au transept est de 70 mètres. Sa profondeur intérieure, y compris le déambulatoire et la chapelle axiale est de 64 mètres.

La nef est longue de 54 mètres. La largeur du vaisseau central de la nef est de 14,60 mètres. La largeur des bas côtés de la nef est de 8,65 mètres. La hauteur des colonnes bordant la nef, châpiteaux inclus est de 13, 85 mètres.

La hauteur de la flèche est de 112, 50 mètres. La hauteur  extèrieure du faîte des toitures est de 56 mètres. La hauteur sous voûte au transept est de 42,30 mètres.

Les deux tours sont en réalité des moitiés de tours faute de moyen  et manquent d’ampleur car elles n’élancent pas le bâtiment. Ce rôle d’élancement est réalisé par la flèche du transept.

Sur le portail de la façade Ouest figure le jugement dernier. Il est appelé portail du Beau Dieu.

Le portail septentrionnal représente l’histoire de la découverte du corps de St Firmin. De chaque côté 6 grandes statues représentent des Saints.

Le portail méridional est le portail de la Mère de Dieu ( la Vierge).

La cathédrale est un chef d’oeuvre riche en décorations. Elle comprend une série de statues : le Christ, St Paul, St Firmin, St Jean l’évangéliste, la Vierge, St Jean Baptiste, St Jacques, St Pierre. Sur le toit sont posées des gargouilles et des chimères.

Les Maîtres d’oeuvre donnent de la couleur à la cathédrale. Les murs des vitraux deviennent des murs de lumière. Mais ils traduisent en images de véritables récits. Ces vitraux narrent la vie des Saints, des récits bibliques ou  la vie des St Patrons et le propre travail d’une congrégation de métiers.

Dans la cathédrale d’Amiens comme à Chartres et Laon  est dessiné un labyrinthe.  Un texte inscrit sur une bande de cuivre résume l’histoire de la cathédrale. En son centre, une croix est orientées vers les 4 points cardinaux. A côté sont inscrits les noms des trois architectes de la cathédrale : Robert de Luzarches, Thomas et Renault de Cormont   et celui de l’évêque Evrard de Fouilloy. Cette pierre est datée de 1288, qui donne la date retenue pour la fin de l’édification de la cathédrale. Le labyrinthe  mesure 234 Mètres.

Au moyen âge les pélerins le parcouraient à genoux pour expier leurs pêchés ou gagner des indulgences. Ils devaient suivre les lignes noires. Le dallage plus loin  est composé de motifs «  svastika « .

Dans la cathédrale d’Amiens se trouve un petit éclat présumé  appartenir à St Jean Baptiste. Il est mis dans un coffre de bois posé dans une vitrine dans le consept Nord. Un crâne dans un reliquaire,  qui serait celui de Jean Baptiste,  est également conservé dans le  » Trésor « près de la sacristie. Il aurait été ramené d’une croisade en 1206.

La cathédrale d’Amiens est classée au patrimoine de l’Unesco depuis 1981.

CLAIRE. background-2008_039.jpg

Texte écrit et publié par Claire le 7 juin 2008.

Claire a encore une fois rencontré à la cathédrale d’Amiens l’Amour et la Beauté.



Autres articles

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...