LE ROYAUME SOUTERRAIN CHEZ LES GRECS.

LE ROYAUME SOUTERRAIN CHEZ LES GRECS. dans -Histoires et légendes. 180px-Persephone_Hades_BM_Vase_E82

Hadès et Perséphone- médaillon d’un Kylix attique, vers 440-430 av JC- British Muséum.

Hadès et Perséphone.demon.jpg

L’Empire des morts était gouverné par Hadès (Pluton), l’un des douze grands dieux olympiens et sa femme Perséphone (Proserpine).

Hadès est le fils de Cronos et de Rhéa. Il est le frère d’Hestia, Déméter, Héra, Zeus et Poséidon. Il a été avalé comme eux par son père et libéré par Zeus, sauvé par Rhéa, qui l’oblige à les régurgiter.

Il est le roi des morts, des ombres brumeuses. Sa mission est de les garder et de les empêcher de quitter les Enfers. Eschyle, le poète, le présente comme le juge des morts.

Hadès sort rarement de son royaume. Une des exceptions l’enlèvement de Perséphone. Il enlève Perséphone, dont il est tombé amoureux, avec l’autorisation de Zeus alors que la jeune fille est entrain de cueillir des fleurs dans la plaine de Nysie. Il veut en faire sa femme.

Pindare donne comme attribut à Hadès le sceptre, grâce auquel il conduit les morts. 

Perséphone est la fille de Zeus et de Déméter. Elle est enlevée par Hadès. Sa mère, Déméter cherche alors sa fille unique sur toute la terre après sa disparition, pendant 9 jours et 9 nuits, mais en vain. Hélios, dieu du Soleil, lui apprend que sa fille est dans le royaume des morts. Déméter va donc la chercher aux Enfers. Mais Hadès refuse de la rendre.

Pour se venger Déméter, déesse de l’Agriculture et des Moissons, empèche les graines de germer sur Terre. Zeus tente alors une réconciliation. Par l’intermédiaire de son messager Hermès, il ordonne à Hadès de rendre Perséphone à Déméter avant que les gens sur Terre ne meurent de faim. Hadès accepte de la laisser partir. Mais avant son départ, il la piège en lui donnant 6 graines de grenade à manger, le fruit des morts

Perséphone doit donc après avoir mangé la nourriture des enfers y rester. Mais un compromis est trouvé. Elle vivra 6 mois de l’année avec son époux, Hadès (l’automne et l’hiver) aux Enfers. Elle passera les 6 autres mois restant ( le printemps et l’été) dans l’Olympe et sur terre avec sa mère Déméter, pour l’aider.

Perséphone est dans le monde souterrain, la déesse des morts.

Où se situe-t-il ?demon.jpg

Cet empire était selon l’Iliade situé dans les lieux secrets de la terre. Selon l’Odyssée, le chemin qui y mène passe par-dessus les confins de la terre et traverse l’océan. D’autres poètes le font communiquer avec la terre par de nombreuses entrées situées dans les cavernes, les crevasses et les lacs profonds.

Le Tartare et L’Erèbe sont parfois donnés comme deux régions du monde souterrain. Le plus profond est le Tartare qui est la prison des fils de la Terre. L’Erèbe est le lieu de passage que traversent les ombres dès l’instant où la mort survient. Mais les deux noms sont employés, surtout le Tartare pour désigner l’ensemble de l’empire souterrain.

Chez Homère, ce royaume est un monde brumeux habité par des ombres. Plus tard, les poètes écriront que c’est un lieu où les méchants sont punis et les justes récompensés.

Le poète, Virgile, développera cette idée. Il nous décrit les tourments des méchants et la joie des justes. Il décrit aussi la géographie des Enfers qui descend par un sentier à l’endroit où l’Achéron, fleuve de l’Affliction, se joint au Cocyte, fleuve des Gémissements. Charon l’immortel, prend dans sa barque les âmes des morts et les transporte sur l’autre rive où s’élève la porte menant au Tartare. Charon ne prend dans sa barque que les ombres de ceux qui portent dans leur bouche le prix de leur passage et qui ont aussi reçu une sépulture.

En complèment de L’Achéron et du Cocyte, trois autres fleuves séparaient le monde souterrain de la surface de la terre : le Phlégéton fleuve de feu, Le Styx fleuve des serments irrévocables par lequel juraient les dieux, et puis le Léthé fleuve de l’oubli.

Les autres habitants du royaume souterrain.demon.jpg

 

Cerbère, le chien, est le gardien de la porte des Enfers. Il a trois têtes et la queue d’un dragon. Il laisse entrer les ombres mais ne leur permet jamais de ressortir.

Dès leur arrivée les ombres passent devant trois juges : Rhadamanthe, Eaque et Minos. Ces derniers posent la sentence et les mauvais sont envoyés à leurs tourments éternels. Les justes sont admis dans un lieu de délices nommé les Champs Elysées.

Quelques parts s’élevait le Palais de Pluton. Il était pourvu de nombreuses portes et peuplé d’hôtels innombrables. Tout autour du Palais s’étendent de vaste espaces sombres et froids. Il y a aussi des champs d’asphodèles, Fleurs pâles, étranges.

Pour le poète Virgile, les Erinnyes (ou Furies) punissent les coupables. D’autres poètes pensaient qu’elles chassaient les méchants sur terre. Elles étaient implacables et justes. On en citait trois : Tisiphone, Mégère et Alecto.

Hypnos (le sommeil) et Thanatos (la mort), son frère, séjournaient dans le monde souterrain, d’où les rêves aussi montaient vers les hommes. Ils passaient par deux portes, l’une faîtes de corne, pour les rêves véridiques, l’autre d’ivoire pour les rêves mensongers.

Je précise qu’Hypnos est le dieu du sommeil, fils de Nyx, la Nuit. Il est aussi selon l’Iliade, le frère jumeau de Thanatos, la Mort. Il peut endormir aussi bien les hommes que les dieux. Hypnos est également considéré comme le gardien de la nuit, celui qui reste éveillé lorsque le monde est endormi.

Thanatos est le dieu de la mort. Il est le fils de Nyx, la Nuit. Il est aussi le frère jumeau d’Hypnos. Il est l’ennemi implacable du genre humain. Il a fixé son séjour dans le Tartare, selon Hésiode, devant la porte des Enfers.

Sur les tombes, les Grecs représentaient Thanatos sous la figure d’un enfant noir avec les pieds tordus et caressé par sa mère, la Nuit. Cette divinité apparait aussi sur des sculptures anciennes avec un visage amaigri, les yeux fermés, couverte d’un voile et tenant une faux à la main. Cet attribut indique que la vie est moisonnée comme le blé.

Les attributs communs à Hypnos et Thanatos sont les ailes et le flambeau renversé. Thanatos porte aussi une urne censée contenir des cendres et un papillon prenant son envol, signe d’espoir d’une autre vie.

En psychanalyse Sigmund Freud nomme « Thanatos » la pulsion de mort.

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende écrite et publiée par Claire le 17 Novembre 2009 d’après la mythologie grecque qu’elle aime lire.image74

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


Archives pour la catégorie -Histoires et légendes.

LES DIEUX DES EAUX.

LES DIEUX DES EAUX. dans -Histoires et légendes. 250px-NAMA_Pos%C3%A9idon

Dieu de l’Artémission-bronze antique qui représenterait Poséidon-Vè s av JC (Musée National Archéologique d’Athènes. )

Il y a de nombreux dieux des eaux…

Poséidon ( Neptune) est le souverain de la Mer ( la Méditerranée) et des Eaux Calmes ( le Pont-Euxin, aujourd’hui la Mer Noire). Il règne aussi sur les fleuves souterrains.

Océan, un Titan, est le seigneur du fleuve Océan, rivière immense qui entoure la terre. Sa femme est Téthys, Titanide aussi. Ils ont pour filles les Océanides, nymphes du fleuve Océan et pour fils les dieux de tous les fleuves et rivières terrestres.

Pontos ou Pontus (Abîme de la Mer) est le fils de la Terre et le père de Nérée, une divinité marine.

Nérée, le Vieil Homme de la Mer (Mer Méditerranée) «  est un dieu doux et loyal  » dit Hésiode. Il a épousé Doris, fille d’Océan, qui lui donne 50 filles très belles, les Néréides, nymphes de la Mer, dont l’une, Thétis, est la mère d’Achille. Une deuxième, Amphitrite, épouse Poséidon.

Triton est le trompette du dieu de la Mer, dont il annonce la venue en soufflant dans une conque. Il est le fils de Poséidon et d’Amphitrite.

Protée est soit le fils ou le serviteur de Poséidon. Il a deux pouvoirs. Le premier de dévoiler l’avenir et le second de se métamorphoser à volonté.

Les Naïades sont les nymphes des Eaux. Elles habitent dans les sources, les ruisseaux et les fontaines.

Il y a aussi Leucothoé, son fils Palémon, et Glaucos qui sont des mortels devenus des divinités de la Mer.

Claire.background-2008_039.jpg 

Qu’est-il plus fascinant que l’eau, la mer, les fleuves pour Claire! Elle ne pouvait rester indifférente aux dieux des Eaux de la Mythologie grecque.

Ecrit et publié par Claire le 06 Novembre 2009.image74

HERMES (MERCURE).

 HERMES (MERCURE). dans -Histoires et légendes. 220px-Mercure_by_Corneille_van_Cl%C3%A8ve

Statue d’Hermès dans les jardins de Versailles.

Zeus était le père d’Hermès, Maïa, fille d’Atlas, sa mère et Atlas son grand-père. Hermès était alerte et gracieux dans ses mouvements. Ses sandales ainsi que son chapeau plat, le pétase et sa baguette magique, le caducée s’ornaient d’ailes. Il tenait une bourse d’argent.

Hermès naquit un matin au mont Cyllène en Arcadie dans une grotte. Il sortit de son berceau seulement quelques instants après sa naissance.

De tous les dieux, Hermès était le plus ingénieux, le plus intelligent et le plus audacieux. Il était aussi le dieu des voleurs et il commença à exercer ce métier dès sa naissance. Il était né à l’aube et avant que la nuit tombe il gagna la Piérie où paissaient les troupeaux d’Apollon. Il déroba 50 boeufs. Il inventa les raquettes pour effacer ses traces. Pour faire cuire deux de ces animaux et les manger, il inventa le feu en frottant deux morceaux de bois ensemble. Après avoir dispersé les cendres, il revint auprès de sa mère et lui déclara qu’il serait un voleur.

Mais Apollon retrouva son voleur. Il porta l’affaire devant Zeus. Hermès dut communiquer à Zeus l’endroit où il avait caché le troupeau. Zeus lui fit rendre ses bêtes à Apollon.

En chemin, Hermès avait rencontré une tortue qu’il avait tuée. Il avait fabriqué avec elle une lyre sur laquelle il chantait sa propre naissance. Hermès charma Apollon avec sa Lyre. Puis, il obtint son pardon en lui offrant cette lyre qu’il venait d’inventer et à laquelle il avait fixé trois cordes au moyen de l’écaille de cette tortue. Apollon ravit lui offrit en échange une baguette d’or, le futur caducée et lui fit le don de faire des prophéties mineures par le biais de l’oracle des Thries (Femmes abeilles).

Hermès était le messager de Zeus. Il était celui qui vole aussi lèger que la pensée pour mener à bien ses missions. Il conduisit Persée dans sa quête de la Méduse. Il guida Héraclès dans les Enfers.

Hermès était aussi le dieu du Commerce et des Marchés et le protecteur des négociants. Il était encore le guide solennel des morts qui menait les âmes des morts vers l’Adès. Puis il était le dieu des pasteurs et des troupeaux. Hermès était avec Héraclès le patron des gymnases et palestres où son buste était toujours présent.

Hermès aimait la beauté humaine et ses amours étaient aussi bien féminines avec les nymphes comme Calypto, que masculine comme avec Pollux frère jumeau de Castor. On lui prêta de nombreux enfants…

Lors de la guerre de Troie, Hermès prit parti pour les Achéens mais ne participa guère à la bataille.

Hermès était le dieu le plus proche des hommes. En effet, il leur transmit l’écriture, la danse, les poids et mesures, la flûte et la lyre et le moyen de produire une étincelle lorsque le feu était éteint. Il donna la parole à Pandore, la première femme puis il l’emmèna aux hommes.

Hermès apparaît très souvent dans les légendes mythologiques…

Claire.background-2008_039.jpg 

Histoire écrite et publiée par Claire le 06 Novembre 2009 d’après une légende de la mythologie grecque. Ici elle a retrouvé le thème de l’amour bisexuel.image74

HYACINTHE OU JACINTHE.

HYACINTHE OU JACINTHE. dans -Histoires et légendes. 220px-The_Death_of_Hyacinthos

La mort de Hyacinthe par Jean Broc 1801- Musée de Sainte-croix (Poitiers).

Hyacinthe était pour les uns le jeune fils du roi d’Amyclées, Amyclas ou pour les autres du roi de Sparte, Aebale. Jeune homme, il avait une grande beauté.

Hyacinthe était le compagon d’Apollon et aucune rivalité ne les séparait. Il lui apprenait à lancer le disque. Au cours d’une joute aux palets avec lui, Hyacinthe reçut le disque de ce dernier en plein front. Ce fut un accident. Apollon fut saisi par la vue du sang  qui coulait et de l’adolescent qui tombait pâle au sol.

Apollon prit alors son ami dans ses bras et essaya de le ranimer. Mais il ne le put. La tête du jeune homme retomba comme une fleur dont la tige était brisée. Hyacinthe était mort.

Apollon s’agenouilla et pleura près de sa dépouille. Il avait brisé la jeunesse et la beauté de Hyacinthe. Accablé, il demanda de donner sa vie en échange de la sienne ou de mourir avec lui. Il implorait les dieux. Et tout à coup voici que l’herbe, à côté de lui et tâchée de sang, se mit à reverdir. Puis du sang de son ami, une fleur extraordinaire naquit, une hyacinthe.

Apollon inscrivit selon les uns les deux premières lettres du nom qui en Grec signifle « hélas » ou selon les autres, l’initiale de Hyacinthe, le Y.

La hyacinthe devait, à jamais, perpétuer le nom de l’adolescent. Elle ne ressemblait pas à la fleur qui porte aujourd’hui son nom. Elle était pourpre ou mieux cramoisie et son calice avait la forme de celui d’un lys. On pourrait la comparer à un iris.

Une autre légende dit… que ce fut Zéphyre, le vent d’ouest, qui causa la mort de Hyacinthe et non Apollon. Il aurait aimé aussi le bel adolescent qu’était Hyacinthe. Et jaloux de se voir préférer Apollon, il aurait soufflé sur le palet pour le détourner et le diriger sur lui.

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende écrite et publiée le 24 Octobre 2009. Claire a été attendrie par cette belle légende de la mythologie grecque qui fait perdre la vie à un beau jeune homme et le transforme en fleur.image74

ARTEMIS ( DIANE).

 ARTEMIS ( DIANE). dans -Histoires et légendes. 180px-Diane_de_Versailles_Leochares_2

Diane de Versailles, copie romaine d’un original grec de 330 av JC, musée du Louvre.

Artémis est née sur l’île d’Ortygie  » l’île aux cailles  » appelée plus tard Délos. Elle est la soeur jumelle d’Apollon et la fille de Zeus et de Léto. Elle est l’amante des bois et des montagnes et règne sur les animaux sauvages. Elle est la déesse de la chasse. Armée d’un arc et de flèches, offerts par les Cyclopes, elle assiste son frère Apollon comme dans son combat contre le serpent Python. Elle est entourée d’une troupe d’animaux sauvages. Elle est aussi à la tête de plusieurs nymphes et de jeunes mortelles qu’elle mène à travers bois. Alors on disait lorsqu’une femme mourait d’une mort douce et rapide, qu’elle avait été blessée par les flèches d’argent d’Artémis.

Elle prend soin des nichées et des couvées et on l’honnore partout comme la protectrice de la jeunesse. Elle accompagne les petits hommes et animaux au seuil de la vie adulte. Néanmoins, elle retint la flotte grecque prête à aller sur Troie jusqu’à ce qu’on lui eût offert une jeune vierge en sacrifice… Pendant toute cette guerre, elle est au côté des Troyens.

Comme Apollon est le Soleil, Artémis est la Lune ( en latin Luna) et on l’appelle aussi Phébé ou Séléné. Mais à l’origine ces noms ne lui appartiennent pas : Phébé est alors une Titanide et Séléné, la déesse de la Lune et n’a aucun lien avec Apollon.

Chez les poètes plus tardifs, Artémis s’identifie avec Hécate. Elle est alors  » la déesse aux trois formes  » : Séléné dans les nuages, Artémis sur la terre, Hécate aux enfers et sur la terre, lorsque celle-ci est drapée la nuit. Hécate était la déesse de l’ombre lunaire, des nuits mystérieuses pendant lesquelles la lune se cache.  » Déesse des Carrefours », lesquels passaient pour être des lieux hantés par des pouvoirs magiques hostiles, elle est associée ici à tous les actes obscurs.

C’est une transformation bien étrange de la belle chasseresse courant à travers bois, de la Lune embellissant toute chose de sa faible lumière, de la pure déesse vierge par laquelle ici cette hésitation entre le bien et le mal se montre clairement.

Artémis s’abstient de tout acte sexuel avec des hommes. Elle punit sévèrement ceux qui tentent de la séduire. Quand Actéon la surprend dans son bain, il en fait les frais. Elle le métamorphose en cerf et le fait déchirer par ses propres chiens. Elle surveille également la chasteté de ses compagnes, mais elle n’a pas réussit à protéger Callisto qui se fait abuser par Zeus, par traîtrise, et qui finit par attendre un enfant de lui. Artémis déverse alors sa colère Callisto alors que Zeus est coupable car pour pouvoir l’approcher il avait pris les traits d’Artémis.

Le cyprès lui est consacré ainsi que tous les animaux sauvages mais particulièrement la biche qui est sa compagne favorite mais elle la suit également de ses flèches… Ses attributs sont la biche, l’arc, le carquois et les flèches.

Claire.background-2008_039.jpg 

Histoire écrite et publiée par Claire le 21 Octobre 2009 d’après des légendes de la mythologie grecque. Pour les Grecs ce n’étaient pas les dieux qui avaient créé le monde mais l’inverse : l’univers avait créé les dieux. Claire est toujours passionnée par les légendes grecques!  image74

CALLISTO.

CALLISTO. dans -Histoires et légendes. 280px-Tizian_015

Diane et Callisto par Titien ( v 1488-1490).

Callisto était la fille de Lycaon, un Roi d’Arcadie qui fut changé en loup à cause de son crime. Alors que Zeus était son invité à un festin, il lui avait servi de la chair humaine.

Callisto était d’une grande beauté. Elle était une des suivantes d’Artémis, déesse de la chasse, qui avait exigé d’elle de faire un voeu de chasteté.

Zeus maître des dieux et père d’Artémis, aperçut Callisto alors qu’elle chassait avec elle et s’en éprit. Il inventa une ruse pour la séduire et un jour que la jeune nymphe était étendue sous un arbre, il s’approcha d’elle déguisé en Artémis. (Celà révèle l’ambiguïté des sentiments qui unissaient Artémis à Callisto). Elle se retrouva enceinte. Héra talonnée par la jalousie changea la jeune fille en ourse après qu’elle eut donné naissance à un fils Arcas.

L’enfant grandit et devint un homme et un jour qu’il participait à une chasse, la déesse dirigea Callisto vers l’endroit où elle se trouvait dans l’espoir qu’il envoie une flèche à sa mère en toute ignorance.

Mais Zeus inquiet pour la nymphe enleva l’ourse et la plaça comme constellation parmi les étoiles. Plus tard Arcas vint l’y rejoindre. Ils prirent tous deux les noms de Grande Ourse et Petite Ourse.

Furieuse de l’honneur accordé à sa rivale, Héra persuada le dieu de la Mer de faire en sorte que les deux Ourses ne puissent jamais descendre et se coucher dans l’Océan comme toutes les autres étoiles.

Depuis, de toutes les constellations, elles sont les seules à toujours demeurer au-dessus de l’horizon.

Claire. background-2008_039.jpg   

290px-Ursa_major_constellation_map-fr dans -Histoires et légendes.

Conte écrit et publié par Claire le 16 Octobre 2009 d’après une légende de la mythologie grecque.image74

CHIRON.

CHIRON. dans -Histoires et légendes. 180px-Chiron_instructs_young_Achilles_-_Ancient_Roman_fresco

Chiron instruisant le jeune Achille, fresque d’Herculanum.

Chiron est considéré comme l’ainé des Centaures, (mi-homme, mi-cheval). Néanmoins, il n’a pas la même origine qu’eux. Il est le fils de Cronos et de l’Océanide Pylira et il  vivait dans une grotte sur le mont  Pélion en Thessalie.

Il épousa Chariclo qui lui donna Endéis mère de Pélée et protègea ce dernier contre la brutalité des Centaures du mont Pélio. Plus tard, il lui donna des conseils sur sa façon de séduire Thétis qui avait le pouvoir de changer de forme. Aussi est-il naturel qu’il lui confie l’éducation d’Achille le fils qu’il a eu avec elle.

En effet, Chiron était reconnu pour sa bonté, sa grande sagesse et ses nombreuses connaissances alors que les autres centaures étaient des créatures cruelles, sauvages et féroces. Chiron se vit offrir l’immortalité par les dieux. Et les hommes lui confiait comme disciples tous les jeunes fils des héros qui devinrent ses disciples. Grâce à ses grandes connaissances du monde, de la chasse et ses bonnes relations avec les hommes, il devint un excellent précepteur.

Achille fut donc son élève, mais aussi  Esculape le grand médecin, ainsi qu’Actéon le grand chasseur et bien d’autres encore.

Parmi les Centaures, il est le seul à être immortel mais il finit sur sa demande aux dieux par mourir, comme je l’indiquerai ci-après.

Indirectement et sans intention, Heracles ( Hercule) fut la cause de sa mort. En effet, il rendait visite à un Centaure de ses amis, Pholos et ayant soif, il persuada ce dernier de mettre en perce une barrique de vin qui était la propriété commune de tous les Centaures.

L’arôme répandu par cette liqueur, informa les autres de ce qui s’était passé et ils voulurent vengeance contre l’offenseur. Ils attaquèrent Héracles.

Mais, Heracles pouvait, par sa force, leur tenir tête. Il les vainquit tous. Cependant, au cour du combat, il blessa Chiron qui n’avait pas pris part à l’attaque. Chiron reçu une flèche empoisonnée par le sang de l’hydre de Lerne dans le genoux. La blessure de Chiron était inguerissable. Il demanda donc aux dieux le retrait de son immortalité pour cesser de souffrir…

Zeus permit à Chiron de mourir plutôt que de continuer à vivre dans cette souffrance. Et il transforma Chiron en constellation.

Cette légende a inspiré de nombreux Peintres…

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende écrite et publiée par Claire le 09 Octobre 2009 d’après des fragments d’histoires de plusieurs Poètes Grecs. Claire aime beaucoup cette légende.

DRYOPE.

DRYOPE. dans -Histoires et légendes. 2biljeoq 

Dryope est la fille d’Eurytos roi d’Oechalie. Un jour, Dryope se rend, avec son petit garçon, près d’un lac pour honorer les nymphes avec sa demi-soeur Iole. Elle veut leur confectionner des guirlandes. Tout à coup, elle aperçoit un lotus et elle se met à le cueillir.

Dryope reste alors figée.  Elle voit perler des gouttes de sang de la tige qu’elle vient de couper. Le lotus est en réalité la nymphe, Lotis. Cette dernière a pris cette forme pour se soustraire à un poursuivant. Dryope essaye alors de s’éclipser mais ses pieds restent figés. Ils semblent enracinés dans le sol.

Ne pouvant intervenir, Iole à ses côtés, observe la scène. Elle voit Dryope changée en arbre. Il ne reste plus que son visage visible lorsque son mari et son père accourent près du lac.

Iole leur dit ce qui s’est passé. Ils embrassèrent Dryope et pleurèrent toutes leurs larmes.  Cette dernière put encore leur chuchoter qu’elle n’avait jamais eu l’intention de faire du mal. Et elle leur fit faire serment d’amener régulièrement l’enfant pour jouer à l’ombre de cet arbre.

Elle insiste aussi pour que son mari et son père content son histoire à l’enfant pour qu’il pense en ce lieu :  » C’est dans ce tronc d’arbre que ma mère est cachée! «   Et elle ajoute de lui dire de ne jamais cueillir de fleurs ici car elles peuvent toutes masquer une nymphe! « 

Puis, elle ne parla plus…. L’écorce s’était refermée sur son visage. Elle les avaient pour toujours quittés.

Claire.background-2008_039.jpg 

Conte écrit et publié par Claire le 05 Octobre 2009 d’après Ovide, poète latin, 43 av JC-17ou18 apr JC. Ce conte nous montre combien les hommes désapprouvaient que l’on détruisit ou abîmât une fleur.

LE 14 JUILLET.

Prise de la Bastille le 14 juillet 1789

Prise de la Bastille, le 14 juillet 1789.

Un peu d’histoire…

Le 14 Juillet 1789 la forteresse de la Bastille est assiégée. Le peuple demande des armes et de la poudre. Les prisonniers sont libérés. La Révolution est en marche.

Mais le 14 Juillet célèbre la fête de la Fédération qui a eu lieu le 14 Juillet 1790. En effet, devant l’affaiblissement du pouvoir et pour palier les troubles, dans les provinces françaises des Fédérations de gardes nationaux sont constituées. Ces milices de citoyens sont créées sur le modèle de la garde nationale de Paris que commande le marquis de La Fayette.

Le marquis de La Fayette va fonder une grande fédération nationale réunissant les représentants des Fédérations locales. Il organise le 14 Juillet 1790, à Paris sur le champ de Mars, une grande fête de la Fédération qui commémore la prise de la Bastille et marque la réconciliation et l’unité du peuple français.

Dès le 1er Juillet 1790, le champ de Mars est transformé en vaste espace qui doit pouvoir accuiellir 100 000 personnes. Au centre de cet espace est élevé un autel de la Patrie. Ces travaux sont effectués avec l’aide des Parisiens et se déroulent dans la fraternité. Les ouvriers du faubourg Saint-Antoine côtoient les bourgeois sur ce chantier.

Ce 14 Juillet, 100 000 fédérés arrivent et défilent de la Bastille au champ de Mars. Louis XVI, Marie-Antoinette et le Dauphin prennent place dans le pavillon érigé en face de l’Ecole militaire. Sur le côté opposé un arc de triomphe a été élevé. Sur les tribunes,  il y a 260 000 parisiens. Une messe est célèbrée par Talleyrand. La Fayette prête serment de fidélité à la Nation, au Roi et à la Loi. Ce serment est répèté par la foule.

Louis XVI jure fidèlité aux lois nouvelles et accepte la Constitution. Un Te Déum finit cette journée. La monarchie n’est pas contestée. La Révolution est entérinée et l’union nationale célèbrée. Mais cette unité est remplacée 3 ans après par la proclamation de la République et l’exécution de Louis XVI.

Pendant un siècle la fête du 14 Juillet est abandonnée. La IIIème République la remet en place. En 1880 la Marseillaise est adoptée comme hymne nationale et Benjamin Raspail, le député de la Seine, demande de retenir le jour de la prise de la Bastille comme fête nationale. Mais certains députés s’y opposent arguant la violence de cette journée. C’est donc la fête de la Fédération qui est l’évènement que l’on va célèbrer. Le défilé militaire s’inspire alors du défilé des fédérés.

Mais bien que le 14 Juillet commémore la fête de la Fédération, dans la mémoire et le coeur du peuple Français, elle représente la prise de la Bastille.

Claire.background-2008_039.jpg 

Article écrit et publié par Claire le 17 Septembre 2009. Claire est très sensible à cette fête nationale qui représente l’union du peuple français pour l’amour de retrouver sa liberté.

ORION ET LES PLEIADES.

 ORION ET LES PLEIADES. dans -Histoires et légendes. 300px-Pleiades_large

Les Pléiades vues par Hubble.

Les Pleiades était les sept filles d’Atlas et de Pleione. Elles se nommaient Electre, Maïa, Taygète, Astérope, Mérope, Alcyone et Célaéno (Sélène).

Orion les poursuivait toutes mais elles s’enfuyaient  et il ne pouvait pas les atteindre. Mais il n’y renonçait jamais.

Cependant un jour, Zeus eut enfin pitié d’elles. Il les transforma en étoiles et les plaça dans le firmament. Néanmoins, même là Orion les pourchassait encore avec la même obstination mais heureusement aussi avec le même insuccés.

Quand elles vivaient sur terre, Maïa devint mère d’Hermès. Quant à Electre, elle eût comme enfant Dardanos, le fondateur de la race Troyenne.

Bien qu’au nombre de sept, seulement six d’entres elles sont clairement visibles. En effet, pour apercevoir la septième, l’homme doit avoir une vue particulièrement perçante. Cette septième est Mérope pour certains car elle a eu un amant mortel, pour d’autres c’est Electre depuis la mort de son fils Dardanos et la chute de Troie.

Les neuf étoiles les plus brillantes de l’amas tirent leur nom des sept soeurs et de leurs parents. Elles se trouvent dans la constellation du taureau.

Claire.background-2008_039.jpg 

Conte écrit par Claire le 04 juillet 2009, d’après une légende d’Hésiode ( VIII ème siècle Av J C), qui nous montre la Beauté.

123456...9

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...