LIBERTE.

 

 LIBERTE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. aout-septembre-2012-0201-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme la foudre dans le ciel,

L’emprunte de mots sensoriels,

Avait troublé l’âme,

D’une jeune fille sage,

Ils se dressaient coupant,

Dans son coeur la tourmentant,

A quoi bon aimer se dit-elle?

Il n’y a rien de naturel,

Tout n’est que sensations,

Et ne fait pas partie de la raison,

Puis dans son empire se fixait,

La parole qui résonnait!…

Elle décida alors qu’elle s’en évaderait,

S’en allant vers d’autres attraits,

Reprenant la liberté,

Qu’elle avait donné,

Le regard bleu captivant,

Elle observait triomphante,

Fixée vers d’autres horizons,

Très vite sans concession,

Elle aimait trop la vie,

Pour rester endormie…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 24 Novembre 2011.image74 

 


Autres articles

3 commentaires

  1. rachidarbi dit :

     » Aucun poème ne sera si grand, si noble, si véritablement digne du nom de poème, que celui qui aura été écrit uniquement pour le plaisir d’écrire un poème.  » Charles Baudelaire

  2. rachidarbi dit :

     » Il faut plus de lumière pour libérer un coeur que pour faire une aube, plus d’amour que de mots pour écrire à celles qu’on blesse…  » Yvon Rivard

  3. chantalflury dit :

    A RACHID.

    Bien aimer, c’est aimer follement.
    André Suarès.

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...