VENUS, ECOUTE !

101205012200325950

Vénus, toi qui dispose des pièges,

De l’amour, je t’en conjure,

Ne laisse pas mon âme,

Dont le chagrin dispose,

Du poids de la douleur,

Fait naître le bonheur,

A travers les ailes de tes passereaux,

Sur ton char tu montres tes oripeaux,

Doucement tu t’approches et demandes,

Pourquoi je t’appelle ô déesse?

De quoi mon coeur souffre?

Sur quel chemin je m’égare?

Bientôt tu dis qu’un amour m’envahira,

Qu’un homme me cherchera,

Qu’une flamme dans mes veines coulera,

Et que le chant de la passion teintera,

Cupidon de sa flèche homme emportera,

Ses yeux brilleront, il te cherchera,

Ta vie deviendra voluptueuse,

Tu jouiras du présent, impérieuse,

Les étoiles alors brilleront,

Tes joues de roses se teinteront,

Le vent chantera tes amours,

Qui charmeront le monde autour,

Et alors blottie dans ses bras,

T’emporter tu le laisseras.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 23 Octobre 2011.image74 

 

 

 


Autres articles

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...