MON AUTRE TOI.

541408914_1987874 

En cette nuit de silence,

Je me trouble en ton absence,

Alors mon âme vogue au-delà des mers,

Et traverse le sable du désert,

Puis je me retrouve dans Alger la blanche,

Où tu dors en toute innocence,

Je te regarde alors dans ta chambre allongé,

Et près de toi je viens me coucher,

J’entre déjà dans tes songes,

Et de mon regard intense je sonde,

Je m’approche de tes bras tendus,

Tu es là scrutant ma venue,

Je me serre contre toi lovée,

De ta bouche tu me couvres de baisers,

Je devine le trouble que je t’occasionne,

Tant l’émoi en toi résonne,

Alors nous sommes tous deux enlacés,

Emerveillés par cet amour né,

Tu me dis que tu m’attendais,

Que le monde tu m’offrais,

Puis t’approchant d’une étreinte,

Dans tes bras tu m’entraînes,

Tu m’allonges alors sur ta couche,

De sa flèche cupidon a fait mouche,

Un désir ardent me submerge,

Dans tes draps je me suis offerte,

Aux caresses de tes mains expertes,

Sondant chaque parcelle de mon corps imberbe,

Puis ta bouche déjà prend la relève,

Se promenant dans ma folie sans trêve,

L’ombre des arabesques se propage,

Sur le mur complice des images,

Puis tous deux, sommes déjà comblés,

Repus par cette union sacrée.

Soudain de ton rêve tu t’extirpes,

Mon âme maintenant s’envole,

Elle quitte Alger la blanche,

Prête à repartager avec toi des moments intenses.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 4 Octobre 2011.image74 

 

 


Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...