LA CHAMBRE ET TON REGARD.

 101125095142479576

Etendue dans la chambre comblée,

Elle était ensorcelée,

Par l’homme étendu à ses côtés,

Elle se remémora ses gestes enfièvrés,

Son esprit voguait encore troublé,

Elle retrouvait doucement sa lucidité,

Elle ne maîtrisait pas la situation,

Elle sentait encore dans son corps les vibrations,

Elle s’était échappée de la monotonie de la vie,

Chaque instant avait réveillé ses envies,

Elle l’observait allongé à ses côtés,

Elle esquissa un sourire amusé,

Elle se leva pour regarder par la fenêtre,

Elle l’observa à nouveau à la dérobée altière,

Il l’avait emporté dans son désir,

Chaque parcelle de son être s’éveillait aux plaisirs,

Couché sur le côté il la regardait,

Et il admirait son corps parfait,

Dans cette étreinte passionnée,

Elle avait su le captiver,

Tout son être avait rayonné,

Dans l’au-delà ils s’étaient promenés,

Se goûtant ardemment,

Se découvrant à tout moment,

Sortie à peine de l’innocence,

Emanant encore de l’enfance,

Elle était belle à réveiller les dieux,

Elle représentait Aphrodite radieuse,

Cheveux couleur de soleil,

Corps au goût de miel,

Ils avaient chavirés dans l’arc-en-ciel,

De l’amour sans autre pareil.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 04 Octobre 2011.image74 

 

 

 


Un commentaire

  1. rachidarbi dit :

    j’ai exactement le même lit…..un lit japonais.

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...