L’ART JAMAIS TU NE DETRUIRAS.

 

599776_482211035210296_870589771_n 

L’art jamais tu ne détruiras,

Par les mots que tu déversas,

Car au flot de tes incertitudes,

Une barrière a été levée à ton attitude,

Puis rayée de ton esprit l’impossibilité,

Que tu ne pourras plus inventer,

Aujourd’hui je l’écris sans retenue,

L’art depuis longtemps attend ta venue,

C’est en vain que j’ai cherché ta main,

Pour que tu sois de ses secrets le gardien,

Car chaque jour ta sensibilité tu refoules,

Entraîné malgré toi par la houle,

Victime de tes déceptions,

Dans la recherche de tes ambitions,

Tu devras retirer le point final,

Mis en lien avec cet univers primordial,

Alors tu ne seras plus la victime,

De tels sentiments si manianimes,

D’un désir aux allures chaotiques,

Qui n’engage à rien de fantastique,

Et aussitôt tu pourrras renaître,

Dans cet univers dont tu seras le maître.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 07 Février 2011.image74 


Archive pour 7 février, 2011

LES TROIS GRACES.

Les Trois Grâces, par Raphaël (1504–1505)

Déesses grecques de la séduction,

Vous avez traversé les saisons,

Apportant joie, charme et beauté,

Euphrosyne, Thalie et Aglaé,

Vous résidiez au Mont Olympe,

Sous le nom Charités vous étiez connues,

Vous accompagniez Apollon comme Muses,

Vous inspiriez les artistes,

Les poètes toujours en quête,

De l’amour car vous étiez les femmes,

Qui illuminaient la vie des hommes,

Du plaisir de vivre le plus intense,

Vous chantiez et dansiez ravies,

Au son envoûtant de la lyre,

Sous des voiles dans une ronde,

Vous avez inspiré Rubens, Fragonard,

Mais aussi Raphaël, Botticelli eu égard,

A votre beauté, votre allégresse,

Image de toute votre jeunesse,

Et aujourd’hui encore près de la mer,

Je vous vois toutes les trois danser,

Et j’espère qu’un jour vous pourrez,

Au monde rendre l’amour, le joie et la beauté…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 07 Février 2011.image74 

 

 

APHRODITE.

APHRODITE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. aphrodite_3

La naissance de Vénus- Sandro Botticelli, vers 1485 – Galerie des Offices à Florence.

 

Aphrodite fille de Zeus et de Dioné,

Déesse de l’amour et de la beauté,

Fécondée par le sexe d’Ouranos,

Tu es née de l’écume de mer aphos,

Tu échouas près de Cythère,

Tu sortis d’un coquillage pour naître,

Par Zéphyr tu fus transportée,

A Chypre où un temple te fut consacré,

Les vents et les orages à ton contact fuyaient,

Tes pas de tapis de fleurs se couvraient,

Personne ne pouvait te résister,

Car tu portais en toi la Beauté,

Tu étais irrésistible et ôtais,

L’esprit aux plus sages et te moquait,

De ceux que tu avais séduits,

Repartant doucement dans la nuit,

Sous le nom de Vénus les Romains,

Te vénéraient avec le même entrain,

Botticelli peignit ta naissance,

Arrivant nue tes cheveux en abondance,

Sortant de la mer accueillie,

Par femme te couvrant tu scintilles,

Mais aussi ta vengeance fut terrible,

Pour les femmes à toi non asservies,

Tu punis Pasiphaé épouse de Minos,

D’amour pour un taureau héros,

Tu eus de nombreux amours,

Car tu étais belle comme le jour,

Et d’une pluie d’étoiles tu semais,

L’amour à tous ceux qui le cherchaient.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 07 Février 2011.image74 

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...