PETITE POUPEE TROMPEE.

Hebergement gratuit d image et photo

A la sortie de l’école il est là,

Tapis dans le parc il t’emmènera,

Pour te violer sans que tu t’y attendes,

A peine sortie de l’enfance,

Père de famille il n’en a que faire,

C’est après toi qu’il se transporte,

Te fait subir des violences,

Poupée fragile encore fluette sans méfiance,

Et vers l’enfer en toute innocence,

Petite fille perdue tu pars inconscience,

De tout ce qui se passe alors,

Avec l’ensemble de ton corps,

Lorsque tu t’enfuis enfin meurtrie,

Et que tu rejoins aussitôt l’oubli,

Il sort de sa poche des bonbons,

Puis te menace de te tuer si tu parles puis fait le bon,

Tremblante tu rentres à la maison,

Sans vouloir dire ce qui s’est passé par déraison,

Mais les marques indélébiles de la violence subie,

Apparaissent bien vite et déconfite,

Tu dois répondre au questionnement,

Et dire ce qui t’es arrivé vraiment,

Un médecin dès lors doit intervenir,

Pour remèdier et t’aider à parvenir,

A oublier ce moment où un homme immonde,

Ne t’a pas respectée te prodiguant des marques profondes,

Alors des années plus tard tu te rappelleras,

Des sévices dont tu as été victime ce jour là,

Ce criminel sera condamné à la prison,

Puni par la loi avec raison,

Ces années lui permettront de réfléchir,

A ce qu’il t’a fait ce jour là subir,

Et lorsqu’enfin il sortira,

Chacun espère qu’il ne recommencera,

Poupée tu es brisée,

En pensant à ce passé,

L’enfance tu l’as alors perdue,

Lors de cette déconvenue,

Par cet homme maudit,

Qui t’a volé une partie de ta vie.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 14 Octobre 2010.image74PETITE POUPEE TROMPEE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. livro10


Archive pour 14 octobre, 2010

PETITE POUPEE TROMPEE.

Hebergement gratuit d image et photo

A la sortie de l’école il est là,

Tapis dans le parc il t’emmènera,

Pour te violer sans que tu t’y attendes,

A peine sortie de l’enfance,

Père de famille il n’en a que faire,

C’est après toi qu’il se transporte,

Te fait subir des violences,

Poupée fragile encore fluette sans méfiance,

Et vers l’enfer en toute innocence,

Petite fille perdue tu pars inconscience,

De tout ce qui se passe alors,

Avec l’ensemble de ton corps,

Lorsque tu t’enfuis enfin meurtrie,

Et que tu rejoins aussitôt l’oubli,

Il sort de sa poche des bonbons,

Puis te menace de te tuer si tu parles puis fait le bon,

Tremblante tu rentres à la maison,

Sans vouloir dire ce qui s’est passé par déraison,

Mais les marques indélébiles de la violence subie,

Apparaissent bien vite et déconfite,

Tu dois répondre au questionnement,

Et dire ce qui t’es arrivé vraiment,

Un médecin dès lors doit intervenir,

Pour remèdier et t’aider à parvenir,

A oublier ce moment où un homme immonde,

Ne t’a pas respectée te prodiguant des marques profondes,

Alors des années plus tard tu te rappelleras,

Des sévices dont tu as été victime ce jour là,

Ce criminel sera condamné à la prison,

Puni par la loi avec raison,

Ces années lui permettront de réfléchir,

A ce qu’il t’a fait ce jour là subir,

Et lorsqu’enfin il sortira,

Chacun espère qu’il ne recommencera,

Poupée tu es brisée,

En pensant à ce passé,

L’enfance tu l’as alors perdue,

Lors de cette déconvenue,

Par cet homme maudit,

Qui t’a volé une partie de ta vie.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 14 Octobre 2010.image74PETITE POUPEE TROMPEE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. livro10

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...