A LA TERRASSE D’UN CAFE A SANARY SUR MER.

pause café

Le soir je descends sur le port,

Je m’y promène alors,

En short ou jupe, tee-shirt court,

J’observe ici la saison des amours,

Puis je m’arrête à la terrasse d’un café,

Et déguste une glace très enjolivée,

De lumières clignotent sur de la crème chantilly,

Et comme un enfant je suis ébahie,

Je la savoure et je rêve en regardant,

Tous ces passants qui marchent en riant,

Ils passent et repassent,

Et ne tiennent plus en place,

Ils regardent les étalages des petits marchands,

Qui se sont installés c’est charmant,

D’observer tous les objets qu’ils exposent,

Qu’ils ont fabriqués ou achetés et proposent,

Puis je repense à tous ces moments ici,

Qui passés ont faits partie de ma vie,

Tout à coup le téléphone se met à sonner,

Et c’est la voix de l’homme que je désire à mes côtés,

Il me dit qu’il m’aime, qu’il m’adore,

Et je pars en pensée le rejoindre en symbiose,

Mon amie est assise à mes côtés,

Quoi de plus délicieux que toutes ces soirées,

De réjouissance, d’insouciance,

Qui colorent et distraient,

Soudain des hommes passent et nous invitent,

A partager cette soirée à leur suite,

Alors je rêve et je repense,

A toi mon amour d’adolescente.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit en juillet et publié le 28 Septembre 2010.image74 

 


Autres articles

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...