LE REVE.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Cette nuit,

Un rêve nous a uni,

Alors tu m’as emportée,

Dans un amour volupté,

Mon corps tu as enflammé,

Et je n’ai plus été maître de mes pensées,

Je t’ai fait boire le filtre,

Pour que tu m’aimes fébrile,

Provoquant tous tes désirs,

Et t’unissant dans le plaisir,

Dans un amour hardiesse,

Tu m’as aimé sans faiblesse,

Jamais assouvis nous étions,

Emporté à l’unisson,

Ici tu as possédé mon âme,

Et j’ai goûté à tes armes,

Unie à ta folie,

Je n’étais jamais assouvie,

Mes cris sortaient indécents,

Dans la danse des amants,

De fortes sensations tu m’as inspirées,

Et je suis partie dans les nuées,

Du plaisir qui rend fou,

Ivresse des amants nous,

Dans le délire de la passion,

J’ai plané au diapason,

Dans un paradis lointain,

Où tu m’as pris la main,

Tu n’as fait que m’éblouir,

Et ce ne fut que du plaisir,

Plaisir de l’amour troublant,

Du plus délicieux des amants.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit par Claire le 09 Juillet 2010.image74 


Archive pour juillet, 2010

SOLEIL, SOLEIL…

SOLEIL, SOLEIL... dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. 0fb3xtky

 

 

 

 

 

 

 

 

Soleil à Paris,

C’est de la folie,

Comme je me sens bien,

Avec toi dès le matin,

Au réveil près de la fenêtre,

Tes rayons me captent toute entière,

Tu illumines le jardin,

Et dore la pelouse sans fin,

Les oiseaux sont heureux,

De te sentir c’est merveilleux,

Ils sifflent sans interruption,

Pendant l’été, belle saison,

La journée je m’étends,

Sur une couverture paresseusement,

Et de tes rayons tu me caresses,

Et me transmets une sorte d’ivresse,

Tu dores mon corps à souhait,

Et je profite de tes bienfaits,

Tous les fruits tu muris,

Et je les mange avec envie servis,

Dans une coupe où je les ai mis,

Après les avoir cueillis,

Oh ! comme j’aime t’avoir près de moi !

Soleil, tu me donnes tant de joie !

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 08 Juillet 2010.image74 

D

ENTRE LES ROSES ET LE JASMIN.

ENTRE LES ROSES ET LE JASMIN. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. 36726_112898862090124_5278185_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Roses du jardin de l’auteur Chantal Flury.

 

Entre les roses et le jasmin,

Je m’étends dans le jardin,

Sur une couverture,

Allongée nue,

Je sens l’herbe fraîchement coupée,

Encore remplie de rosée,

Le soleil me caresse de ses rayons,

Et je rêve de toi mon Apollon,

J’imagine tes mains qui se promènent,

Sur mon corps effrontèment,

Puis les yeux tournés vers le ciel,

J’imagine ton visage c’est essentiel,

Je m’évade alors en pensée vers la mer,

Je traverse les montagnes, le désert,

Et mon âme plane à ta recherche,

Dans ces contrées lointaines,

Où fleurit l’oranger,

Où pousse l’olivier,

Puis d’un coup je t’aperçois,

Qui te promène dans la Blanche en joie,

Tu fêtes la libération de ton pays,

On est le 05 Juillet aujourd’hui !

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit le 05 Juillet et publié le 07 Juillet 2010 par Claire.image74 

 

HOMME DE LUMIERE.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un jour Abdénour,

Tu es arrivé Amour,

Homme qui adore la lumière,

Tu n’as plus eu de frontière,

Tes paroles je les avais attendues,

Lorsqu’elles me sont enfin parvenues,

Et j’ai oublié tout un monde,

Où la souffrance abonde,

Tu as su capter mon âme,

Aussitôt sans faille,

Et dans tes messages répétés,

Avec tes mots tu m’as emportée,

Vers une autre destinée,

Et voguant dans toutes sortes de contrées,

Tu es aussi un homme fier,

Avec une allure altière,

Et je fonds souvent devant la hardiesse,

Que pour ton pays tu manifestes,

Actif tu l’es tout le temps,

Dans tous les domaines assurément,

Et je pense toujours à toi,

Sans pouvoir détourner mes émois.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 07 Juillet 2010.image74 

MON COEUR POUR TOI.

 

MON COEUR POUR TOI. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. 29433_104195532960457_1039783_n-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis nue devant la fenêtre,

Les rayons du soleil me caressent tout entière,

Et je compose ces vers pour toi,

Mon amour qui est si loin de moi,

Dans le moindre détail de ta peau,

Je cherche mon inspiration là haut,

Mon désir court alors,

Et je pense sans effort,

A toutes les images que tu m’as données,

Et qui ont mon corps enflammé,

Mon esprit vogue dans les prairies de l’amour,

Et je continue à t’aimer toujours,

Je rêve de toi dessiné,

Tout au fond de ma pensée,

Alors tu te détaches et m’attires,

Dans mes draps de satin,

Où tu m’entraînes pour des calins,

Mes sens sont alors irradiés,

De la plus grande des voluptés,

Tu es à chaque fois très troublant,

Et le plus délicieux des amants,

Tu sais toujours m’emporter,

Dans toutes sortes de contrées,

Où je trouve l’effervescence,

De tout un paysage en attente,

Un jour tu conduiras mon destin,

Dans tout un monde plein d’entrain,

Alors nos âmes s’uniront,

Et nous serons à l’unisson.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 07 Juillet 2010.image74 

 

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...