IMAGINATION POUR UN POETE.

voir l'image en taille réelle

Zéphir t’emporte toutes voiles gonflées,

Sans que jamais tu ne puisses t’arrêter,

Puis tu accostes sur mes hanches,

Et conquise je t’offre ma lumière,

A mes pieds tes cartes aux Trésors tu déposes,

Car Aphrodite je t’offre mes palais en symbiose,

Et tu caresses ma peau ambrée,

Car ici le soleil donne tout au long de l’année,

Alors je cède devant tant de hardiesse,

Tu t’abandonnes aussitôt dans un amour-ivresse,

Je t’emmène dans un voyage enfièvré,

Au pays de l’amour-insensé,

Car sous mon filtre homme tu n’as pu résister,

Tu épouses mon corps dans des ébats tourmentés,

Ici déesse tes sens j’ai déjà enflammés,

Et magicienne triomphante je te regarde enivré,

Par toutes les caresses que je t’ai prodiguées,

Car je ne sais qu’aimer toujours avec sensualité,

Au pays de l’amour-passion je t’ai aussi transporté,

Tout au long de cette nuit d’été,

Et déjà tu songes bel incertain,

Combien doux a été de me tenir la main,

Tu en redemandes encore,

Dans ce nouvel amour qui est en train d’éclore…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 14 Avril 2010. image74 

 

 


Autres articles

3 commentaires

  1. mamietitine dit :

    beau poème
    un amour naissant est toujours
    une merveille……
    passes une belle journée
    gros bisous
    mamietitine

    Dernière publication sur mamie titine : Mes chers amis

  2. bencherif dit :

    fantastique ! merveilleux, pas à dire; saura-t-il se reconnaitre ce poète? il est chanceux ce poète d’inspirer une poétesse qui est conçue pour etre seulement une muse. je flane et tu me redones l’envie de reprendre ma plume et aller dans mon travail littéraire; Meci Claire et profite de tes vacances;

  3. natsu dit :

    comme tu es belle endormie le visage apaisé;je tire lentement le drap simplement pour voir ton corp nu respirer le bonheur.

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...