CONFUSION.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Je laisse de moi juste une trace dans l’univers,

Car dans l’écriture automatique tu tiens ma main à l’envers,

Tu m’aides à écrire les mots et tu m’aliènes complètement,

Jusqu’à guider ma pensée profondément,

Et au milieu d’un ailleurs crépusculaire,

Je déambule consciente et solitaire,

Et par la force des mots et des éléments,

Homme d’au-delà tu t’insurges en moi assurément,

Puis dans la confusion de tes sentiments,

Tu me perds aussi inconsciemment,

Alors je ne suis plus maître de ma raison,

Car dans l’écriture tu me domines sans attention,

Tu ne restes pas une minute loin de moi,

Tu te fonds et tu es là à manipuler mes émois.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 14 Avril 2010.image74 

 


Archive pour 14 avril, 2010

LA DECLARATION.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Je reçois adorée l’image de tes caresses dans un entendement,

Qui brûleraient mon corps sous le mouvement de tes doigts incessant,

Dans un endroit magique prendre Maestro ta source tu dis,

Mais dotée d’un pouvoir étrange, Silène jeune faune, tu seras englouti,

Dans le vent Zéphir, Bourrasque ou Alizé gémiront en coeur du firmament,

Et aussitôt tu brûleras mon corps de tes gestes puissants,

Pour diffuser en moi tout un amour incandescent,

Oui… Cythérée je te dis… dès maintenant…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 14 Avril 2010.image74 

IMAGINATION POUR UN POETE.

voir l'image en taille réelle

Zéphir t’emporte toutes voiles gonflées,

Sans que jamais tu ne puisses t’arrêter,

Puis tu accostes sur mes hanches,

Et conquise je t’offre ma lumière,

A mes pieds tes cartes aux Trésors tu déposes,

Car Aphrodite je t’offre mes palais en symbiose,

Et tu caresses ma peau ambrée,

Car ici le soleil donne tout au long de l’année,

Alors je cède devant tant de hardiesse,

Tu t’abandonnes aussitôt dans un amour-ivresse,

Je t’emmène dans un voyage enfièvré,

Au pays de l’amour-insensé,

Car sous mon filtre homme tu n’as pu résister,

Tu épouses mon corps dans des ébats tourmentés,

Ici déesse tes sens j’ai déjà enflammés,

Et magicienne triomphante je te regarde enivré,

Par toutes les caresses que je t’ai prodiguées,

Car je ne sais qu’aimer toujours avec sensualité,

Au pays de l’amour-passion je t’ai aussi transporté,

Tout au long de cette nuit d’été,

Et déjà tu songes bel incertain,

Combien doux a été de me tenir la main,

Tu en redemandes encore,

Dans ce nouvel amour qui est en train d’éclore…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 14 Avril 2010. image74 

 

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...