APHRODITE VOLE, CLAIRE VOLE.

Photo La naissance d'Aphrodite

Nos distances sont là pour mieux nous éprouver,

Nos différences aussi pour mieux nous apprécier,

Moi ici, toi là-bas,

Toi ici, moi là-bas,

Impétueuse, je m’évade à loisir en volant dans des lieux enchanteurs,

Traversant mer et montagne pour satisfaire mon coeur,

J’inonde alors mon âme de la fraîcheur aimée,

Et je remplis mon être jusque là esseulé,

Je dévale les pentes d’un mouvement harmonieux,

Et je cours déesse dans le domaine des dieux,

Je caresse ma lyre au gré de ma fantaisie,

Découvrant des paysages de splendeur, Aphrodite l’antique,

Je nomme alors le destin de ma main,

Et de ma poésie et de ses fluides, je vaporise le chemin,

J’autorise les âmes perdues à retrouver la lumière,

Vie et paix, je demande et franchis les esprits de ma démarche altière,

Chacun cherche sa route et souvent il l’oublie,

Mais je dessine déjà le parcours ressenti,

Je passe tous ces ponts où les hommes libres stationnent,

Pour qu’avec mes bienfaits, je donne ce qu’ils attendent,

Le monde s’ils n’y croient plus, je les fais y penser,

Car c’est ici que se développent tous les aspects de l’humanité.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 21 Mars 2010.image74 


Archive pour 21 mars, 2010

APHRODITE VOLE, CLAIRE VOLE.

Photo La naissance d'Aphrodite

Nos distances sont là pour mieux nous éprouver,

Nos différences aussi pour mieux nous apprécier,

Moi ici, toi là-bas,

Toi ici, moi là-bas,

Impétueuse, je m’évade à loisir en volant dans des lieux enchanteurs,

Traversant mer et montagne pour satisfaire mon coeur,

J’inonde alors mon âme de la fraîcheur aimée,

Et je remplis mon être jusque là esseulé,

Je dévale les pentes d’un mouvement harmonieux,

Et je cours déesse dans le domaine des dieux,

Je caresse ma lyre au gré de ma fantaisie,

Découvrant des paysages de splendeur, Aphrodite l’antique,

Je nomme alors le destin de ma main,

Et de ma poésie et de ses fluides, je vaporise le chemin,

J’autorise les âmes perdues à retrouver la lumière,

Vie et paix, je demande et franchis les esprits de ma démarche altière,

Chacun cherche sa route et souvent il l’oublie,

Mais je dessine déjà le parcours ressenti,

Je passe tous ces ponts où les hommes libres stationnent,

Pour qu’avec mes bienfaits, je donne ce qu’ils attendent,

Le monde s’ils n’y croient plus, je les fais y penser,

Car c’est ici que se développent tous les aspects de l’humanité.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 21 Mars 2010.image74 

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...