JE T’APPARTIENS.

 

 

 

JE T'APPARTIENS. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. dripping-in-pearls1-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque j’accepte de te livrer tous mes secrets,

Et que je les cherche dans mon inconscient qui les retenait,

Je t’appartiens corps et âme,

Lorsque seule ta présence donne à mon coeur une espérance,

Malgré tes longs silences et tes absences,

Je t’appartiens corps et âme,

Toi qui est venu éclairer mon chemin,

Je pense à toi dès le matin,

Je t’appartiens corps et âme,

Lorsque j’aperçois ton image et que tu parles,

Je t’observe pleine d’émoi en silence,

Je t’appartiens corps et âme,

En écoutant tes mots, je regarde le contour de ton visage,

Ton regard et je te découvre,

Je t’appartiens corps et âme,

Je vois l’univers qui t’entoure,

Les cadres de ton passé que tu montres,

Je t’appartiens corps et âme,

Et le papier rose buvard que tu as posé,

Pour voir la vie du bon côté,

Je t’appartiens corps et âme,

Sache que je suis là pour t’aider,

A supporter toutes ces années écoulées,

Je t’appartiens corps et âme,

Je te ferai oublier tes souffrances,

Cachées derrière d’autres apparences,

Je t’appartiens corps et âme.

Toutes les horreurs que tu as supportées,

Pendant ton enfance passée,

Je t’appartiens corps et âme.

Tes secrets sont bien gardés,

Et tu es maître de cette histoire éloignée,

Je t’appartiens corps et âme,

Tu dois écrire pour ressortir cette douleur,

Qui est ancrée au fond de ton coeur,

Je t’appartiens corps et âme,

Les mots sont pour toi thérapie,

D’une histoire qui est loin d’être finie,

Je t’appartiens corps et âme,

Tu dois faire revivre les mémoires,

De ces morts qui ont lutté pour défendre leur territoire,

Je t’appartiens corps et âme,

Tu es là pour tout rappeler,

Pour que rien ne soit oublié.

Je t’appartiens corps et âme.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 18 Mars 2010.image74 

 

 


Archive pour 18 mars, 2010

LE PRINTEMPS EST LA !

   LE PRINTEMPS EST LA ! dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. Gallery_Of_Covers_-_28

Hauts talons, mini-jupe, je jouis du printemps, ce beau moment de l’année,

Comme lui, je renais, l’esprit en joie et je suis par la brise caressée,

Couleur des fleurs, jardin du désir, rejaillissent mes saveurs de femme,

Avec l’éclat de mon regard, j’observe, et l’impur j’imagine,

Puis j’offre ma poitrine aux flèches de Cupidon,

Aphrodite, je montre ma beauté à cette occasion,

Et j’invite de mes appats celui qui voudra se damner,

Je revois ce miroir, ce fragile mirage passagé,

Et j’imagine que je serai ta foi, ta folie et ta joie,

Image charnelle, je sonde les espaces qui embaument,

Ma joie éclate et je frémis devant tant d’insolence, j’explose !

Je scande avec mes hanches puis j’étanche ma soif de vie,

Posture sculptée, espace volcanique, beauté outrageuse,

J’avance de ma démarche particulière et altière,

J’exhale le désir, les caresses et l’éclair,

Et pour ne pas glisser, je me cambre un peu plus dans les airs,

Mes cheveux dorés, reflètent le soleil,

Mon parfum laisse un sillon qui émerveille,

L’ivresse d’un seul coup m’emporte !

Puis sage, je m’assieds à la terrasse d’un café seule,

Pour poser mes lèvres goulues sur un lait fraise sucré,

Dans mon éclat fatal, je capte déjà un regard qui s’est posé,

Les rayons du soleil me communiquent leur chaleur adorée,

Et je m’étire féline et divine en pensant à l’Amour…

Pour toujours !…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Ecrit et publié par Claire le 18 Mars 2010.image74 

TYRO.

lovesongautomne.jpg

Tyro était la fille de Salmonée et d’Alcidite. Elle eut deux fils jumeaux avec Poséidon. Mais comme elle craignait la colère de son père, elle les abandonna. Ses fils furent trouvés par le palefrenier de Salmonée qui les éleva avec l’aide de sa femme. Cette dernière les nomma Pélias et Nélée.

Elle se maria avec Créthée. Elle eut trois autres enfants avec lui : Phérès, Eson et Amythaon. Mais Créthée,  un jour découvrit ce qu’avait vécu sa femme avec Poséidon. Alors, il la répudia pour épouser une de ses suivantes, Sidéro. Ensuite cette dernière traita mal Tyro.

A la mort de Créthée, leur mère révéla aux deux enfants adoptés, Pélias et Nélée, le secret de leur naissance. Ils partirent aussitôt à la recherche de leur mère. Il la trouvèrent enfin et s’aperçurent qu’elle était maltraitée par Sidéro. Ils résolurent alors de la châtier.

Sidéro, qui avait été prévenue de leur arrivée et de leurs intentions, se réfugia dans le temple d’Héra. Palias la poursuivit et l’égorgea, s’attirant ainsi le courroux de la déesse. Mais Héra attendit des années pour se venger.

Le demi-frère de Pélias était le père de Jason que Pélias essaya d’éliminer  en l’envoyant à la Conquête de la Toison d’Or. Héra utilisa Jason, qui devint la cause indirecte de la mort de Pélias qui fut tuées par ses filles abusées par Médée, femme de Jason.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Légende écrite par Claire le 18 Février 2010, d’après la mythologie grecque.image74 

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...