LASSITUDE.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Je suis lasse, mon amour, lasse de dormir sans toi,

Et mon coeur est aujourd’hui plein d’émoi,

Je suis lasse, mon amour, d’avoir voulu trop rêver,

Les jours s’écoulent dans l’attente d’un mot mais rien n’arrive en retour,

Pourtant j’espérais que ce rêve se réaliserait un jour,

Je suis lasse, mon amour, de ne pas avoir trouvé de place à tes côtés,

Et je suis même trop fatiguée pour pouvoir crier et hurler,

J’ai l’impression de n’être qu’un objet que tu déplaces selon ta volonté,

Je suis lasse, mon amour, de tous les tourments occasionnés,

Je m’interroge sur tes sentiments et je ne trouve que peu de répondant,

Sur la froideur que tu manifestes trop souvent,

Je suis lasse, mon amour, des mots qui sans intérêt s’enchaînent,

J’ai envie de vivre et de profiter pleinement des plaisirs,

Et de ne plus dans nos activités pouvoir rien définir,

Je suis lasse, mon amour, de rêver et encore au réveil de t’imaginer,

Ce n’est pas étonnant!

Car la mer a englouti mon âme et mon ciel s’est perdu,

Ce soir je suis fatiguée et épuisée d’avoir tout essayé…

Et je t’appelle immortelle Vénus, fille de Jupiter ! où es-tu ?

Regardes tous les tourments ressentis par mon coeur !

Prends-moi par la main et délivre-moi de ces cruels moments !

Rends-toi aux désirs de mon coeur !

Et ne me refuse pas ton secours si puissant !

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 16 Mars 2010.image74 

 


Autres articles

Un commentaire

  1. Bonsoir

    trés belle image
    et trés beau texte
    la lassitude est trés bien rendue
    je ne sais pas pourquoi
    mais personnellement
    je trouve plus difficile d’écrire des textes tristes
    Bravo !
    Jacky

    Dernière publication sur Poèmes à la Carte : Une troisième petite fille ?!

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...