PREMIER AMOUR.

090531091426513100.jpg

Ce jour là, des myriades d’étoiles illuminaient le ciel, la lune brillait et le vent m’invitait à venir jusqu’à toi,

Mes yeux turquoises luisaient dans la nuit tamisée et un bonheur immense m’avait totalement envahie,

Dans cette chambre, ton corps nu luisait. Tu es venu vers moi et tu m’as invitée à te suivre,

Tu m’as allongée nue et tendrement tu m’as emportée, en me donnant mille baisers,

Tu t’es noué à moi avec une grande délicatesse, puis sans pudeur dans une étreinte très sensuelle.Tu as embrasé mon coeur,

Chaque caresse sur ma peau me hissait encore plus haut, je flottais dans un paradis blanc au pays de l’ivresse,

Tu m’as initié au jeu de la passion et mis tout mon corps en pleine ébullition,

Nous étions enchaînés et après mille caresses, nous nous sommes enfin assoupis en oubliant le temps…

J’étais étendue dans les draps froissés, une douce chaleur montait encore au creu de mes reins,

Délice d’une complicité de l’amour, contre ton dos blottie, j’ai retrouvé la sénité et je me suis enfin apaisée,

Nous étions épuisés de nous être tant donné…

Dans cette nuit magique, Cupidon dieu vainqueur, je t’ai donné mon coeur et tu n’as pas hésité à l’emporter.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et Publiée par Claire le 14 Fèvrier 2010. image74 


Archive pour 14 février, 2010

LA SAINT-VALENTIN.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Ce jour là, tu es venu me voir. Nous nous sommes enlacés et longuement embrassés. L’étincelle de l’amour n’appartenait qu’à nous.

J’avais dessiné pour toi un coeur, transpercé par la flèche de Cupidon et sur lequel de chaque côté nos prénoms étaient indiqués.

Tu m’as offert des chocolats qui pour toi avaient des vertus aphrodisiaques. Puis nous avons craqué pour un dîner d’amoureux aux chandelles.

Nous étions tous les deux, dans cet endroit, complices. Tu étais ce jour là mon soleil, la lumière qui illuminait un monde, l’étoile qui me guidait vers toi.

J’avais l’impression d’avoir des ailes, nous avancions main dans la main. Nous avions choisi le même chemin. Voyagez à deux, quoi de plus agréable! Tu étais pour moi, l’homme idéal!

L’amour nous avait donné tant de force, liaison qui nous renforce.

Qu’attend tout être humain, de rencontrer son Prince, d’écouter ses paroles, de partager ses sentiments, de croire en son destin !…

J’ai revu aujourd’hui cette entente, le jour de cette belle romance, chemin de l’idéal lorsque l’on est tant aimée qui néanmoins fut pour nous beaucoup trop éphémère…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 14 Février 2010.image74 

 

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...