CLYTIE.

CLYTIE. dans -Histoires et légendes. clytie-demorgan-l

C’est une histoire très particulière car ce n’est pas un dieu qui est amoureux d’une jeune fille mais une jeune fille qui est éprise d’un dieu qui la dédaigne.

Clytie est une nymphe qui aimait Hélios (le Soleil). Elle fut aimée du Soleil, en retour, mais il lui préféra Leucothoé. Dépitée, Clytie le signala au père de la jeune fille Orchamos qui la punit pour l’avoir déshonnoré en l’enterrant vivante. Le soleil essaya de la délivrer mais il n’y réussit pas. Elle mourut.

Il arrosa alors son corps et la terre d’un nectar parfumé. Et ensuite, il n’autorisa pas Clytie à regagner son amour et même la détesta pour ce qu’elle avait fait.

Désespérée, Clytie s’assit sur un rocher d’où elle pouvait observer la course du Soleil dans le ciel. Elle levait alors sa tête pour le regarder, sans eau ni nourriture. Elle se morfondait toute la journée.

Et c’est ainsi qu’elle fut changée en fleur de tournesol qui à jamais se tourne vers le soleil.

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende écrite et publiée par Claire le 27 Février 2010, d’après la mythologie grecque.image74


Archive pour février, 2010

TROMPERIE ET SEDUCTION.

 Image hébergée par servimg.com

Tes sentiments se sont amoindris pour celle avec qui tu vis,

Tout n’est devenu qu’habitude et tu sais que l’amour passion ne dure,

Tu regardes la femme le soir dans ton lit et tu ne rêves plus,

Elle te dit qu’elle est jalouse de ces corps qui ont pu un jour s’approcher du tien,

Des femmes d’hier comme celles de demain,

Elle ne cesse, inquisitrice, de te questionner sur tes sentiments, tes idées, tes intentions,

Sa présence parfois te pèse lors des moments passés à la maison,

Tu te sens alors son esclave autant que son maître et tu fuis au cybercafé ou voir tes amis,

Et surtout dès que tu dois affronter le regard de la vérité…

coeur_073.gif

Tu ne te sens jamais à ton aise car par hasard tu as rencontré,

Celle qui t’a donné goût à la vie et embrasé tes envies,

Tu as bien essayé de t’en éloigner…

Mais sans cesse à ta mémoire elle est revenue et tu ne regardes que son image,

La passion te brûle et tu espères pouvoir la séduire, pouvoir la tenir dans tes bras,

Elle envahit ton esprit toute la nuit et alors tu t’imagines en train de croquer ses fruits mûrs,

Femme ardente elle te hante, tu l’imagines soumise et obéissante,

Et tu retournes dans ta tête le moyen de te satisfaire, tu cherches la feinte douce,

Et maintenant tu n’as plus de doute, tu seras son amant…

coeur_073.gif

Dans ton miroir de mensonges, tu ne fais que désarçonner,

Car c’est ça les jeux que Cupidon a donnés, on ne peut jamais dire qu’ils dureront toute la vie,

Lorsque l’indifférence s’installe et qu’elle prend de l’avance sur l’amour,

Pâle clarté s’échappant d’un coeur tendre,

Il ne reste qu’une faible lueur, symbole de son existence,

Eternel, il n’existe que rarement,

De plus, la jalousie est un abîme où se perdent les bons sentiments,

Et l’amour pour l’être humain ne peut pas être seulement un droit mais aussi une liberté,

Et puis… tu l’as déjà trompée avec le vent, tu l’as trompée avec la mer à coeur perdu, folles envies…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 27 Février 2010.image74TROMPERIE ET SEDUCTION. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. livro10

AMOUR.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Je monte sur mon vaisseau et vogue sur la mer, en quête de bonheur,

Et j’arrive au port…

Car Amour est là !

Il m’attend !

Avec lui je crois refaire le monde, son énergie me communique des envies,

Par ses mots enjôleurs, chaque jour il a su me séduire,

Et un frisson de plaisir a ondulé en moi,

Et maintenant je fonds lorsqu’il me regarde et m’embrasse,

Dès qu’il me soumet à ses caresses, je me consume tout entière,

Car cet ange est là !

Il m’attend !

A ses côtés, je peux maintenant m’allonger,

Et il se penche sur moi, je lui prête ma bouche,

Puis il soupire en disant qu’il veut toujours m’aimer,

Je me soumets grisée à ses mains toujours si expertes,

Je flotte, je vole, je vis, je redeviens heureuse car je l’aime,

Je l’embrasse à mon tour, il s’embrase,

Je veux voir son sourire, entendre ses soupirs,

Je l’attends,

Je comblerai pour lui ses profondes douleurs,

Creusées par les tourments d’un monde sans merci.

Et je lui apporterai sans fin la joie et le bonheur.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 26 Février 2010.image74AMOUR. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. livro10

EVASION: Ô GUADELOUPE

voyage_064.gif

Je vole dans les airs, je survole la mer,

En quête du bonheur qui m’attend sur tes terres,

Ô Guadeloupe enchantée, tu me donnes des ailes,

Chez toi j’oublierai l’homme qui ne m’attend déjà plus,

Tu es là maintenant grandiose et fascinante,

Tu apparais en ce soir de printemps, d’abord à Pointe à Pitre,

Puis à St François, à mes yeux couleur saphir,

Paysage magnifique d’arbres de voyageurs, de cocotiers et de fleurs exotiques,

Chantée par les oiseaux sucriers à poitrine jaune et les moqueurs trembleurs…

Et enfin, arrivée, sur ta plage je ne peux m’empêcher,

De m’étendre radieuse sur ton sable tout blanc et sous tes cocotiers,

Pleine de volupté, jamais inassouvie, je prélasse mon corps,

Et je l’offre comblée aux derniers rayons du soleil,

Ainsi qu’au vent léger qui effleure mes cheveux couleur des blés,

Qui rafraichit mon visage et caresse ma peau…

Je sais que l’homme de mes rêves m’attend sur cette plage,

Et je l’ensorcèlerai de tous mes attraits,

Je le ferai tomber à mes pieds, il baisera ma main,

Et il m’emmènera vers d’autres horizons que je découvrirai…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 26 Février 2010.image74EVASION: Ô GUADELOUPE dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. livro10

 

POUPEE BRISEE.

POUPEE BRISEE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. mj78bjwi

Au dehors c’est la joie, l’air est pur et la nature heureuse,

Mais femme ton puissant maître est là !

Il t’attend !

Par des mots destructeurs, chaque jour, il sait te fracasser,

Puis il enrichit ses heurts, il t’anéantit, il t’oblige à le suivre,

Il te soumet aux caresses des autres, le corps couvert de bleus tu essayes de fuir,

Tu te révoltes mais tes enfants sont là et la honte t’envahit,

De plus, tu ne trouves personne à qui tu pourrais te confier,

Et à quoi bon penses-tu refaire tout un monde,

Ton énergie te manque et tes envies ont fui,

Et tu penses toujours que cette violence un jour s’arrêtera,

Mais ton bourreau est là !

Il t’attend !

il veut creuser ta tombe,

Il se trouve maintenant tapis dans l’ombre,

Tel un animal brutal, il se jette sur toi,

Il te bat oubliant qu’il t’a un jour aimée,

Tu as le nez en sang et tu es femme souillée,

Fragile et tremblante, tu fais de tes bras un rempart,

Trahie, salie, gémissante, tu l’implores à cesser le combat,

Humiliée, violemment frappée, tu te mets à hurler,

Tu luttes pour ta vie mais, dans toute sa démence, le tueur ne fait que s’acharner,

Et il continue !

Foutue, perdue tu ne cesses de pleurer mais tu réussis à t’échapper,

Le visage, le corps en sang et tuméfiés,

Tu décides alors de prendre en main ton destin devenu obsolète,

Et enfin soulagée, victime protégée, 

Tu sais maintenant que ton bourreau sera condamné.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée le 25 Février 2010 pour soutenir la proposition de loi visant à renforcer la prévention et la répression des violences faites aux femmes. image74livro10 dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. 

Nouvelle « Poupée brisée » parue dans http://algerienetwork.com du vendredi 26 Février 2010, sous l’article « Violence aux femmes ». 293820_WK4P2PVTND7BXJQWVK8QM4MRDIPYNB_algerie_alger_femme_H133420_L

ARACHNE.

ARACHNE. dans -Histoires et légendes. 220px-Arachne

 

Arachné par Gustave Doré, illustration.

Arachné était une jeune fille, originaire de Lydie, qui excellait dans l’art du tissage. Minerve était la tisseuse de l’Olympe comme Vulcain en était le forgeron.

Arachné estima justement que ses oeuvres étaient incomparables en finesse, en beauté et dépassaient celles de Minerve. Cette dernière fut interloquée en apprenant qu’une simple paysanne, jugeait son travail supérieur au sien. Elle se rendit alors, déguisée en vieille femme, à sa chaumière. Elle observa son travail et lui porta un défi, connaître la meilleure, en lui révélant sa véritable identité. Arachné l’accepta.

Elles s’installèrent donc toutes les deux à leur métier et elles commencèrent leur ouvrage. Des écheveaux de soie de toutes les couleurs s’amoncelaient à côté de chacune d’elles ainsi que des fils d’or et d’argent.

Minerve réussit une merveille en illustrant sur sa toile les dieux de l’Olympe. Mais l’oeuvre d’Arachné était encore plus belle, elle tissa Zeus et ses nombreuses amantes. Très en colère, la déesse fendit la toile de haut en bas avec sa navette, puis elle frappa la tête de la jeune fille. Arachné humiliée se pendit.

Minerve se repentit. Elle décida d’offrir une seconde vie à la jeune fille. Elle retira le corps du noeud coulant et l’aspergea d’un liquide magique. Arachné fut alors transformée en une araignée et elle garda toute son adresse pour tisser sa toile.

Claire.background-2008_039.jpg

Légende écrite et publiée par Claire le 23 Février 2010 d’après le poète latin Ovide (43 av JC-17 ou 18 apr JC).  Le sort de cette jeune fille nous montre qu’il ne faut jamais se proclamer, en quelque domaine que ce soit, l’égale des dieux !image74

TU VOLES ET TU T’ENVOLES.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Je laisse ce matin envahir mon âme de tes mots si sensuels,

Puis, tout à coup, tu arrives sur les vents parcourant l’océan,

Et tu te mets à dessiner sur mon corps les déserts les plus brûlants,

Les oasis et les fleurs du soleil,

Je t’ouvre mes bras et te laisse continuer à dessiner tes rêves,

De ton pinceau tu parcours mon corps et tu baises mon épaule,

Mon esprit vogue alors comme un fleuve bouillant,

Tu pénétres mon coeur et tu vas y déposer,

L’emprunte de ton fer rouge qui marque pour la vie,

Tu m’enivres de caresses et je sens ta chaleur,

Je savoure ton nectar, tu joues avec mon corps,

Puis tu te presses encore me faisant goûter tous les plaisirs de l’amour,

Et enfin satisfaite, mon désir assouvi, je sombre dans un profond sommeil,

Tu restes là étendu sur la couche et tu veilles tel un ange comblé de tes caprices,

Puis je rêve déjà enivrée que j’attends de nouvelles caresses de mon amant…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 23 Février 2010.image74TU VOLES ET TU T'ENVOLES. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. livro10

AMOUR, JE T’APPELLE.

AMOUR, JE T'APPELLE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. 610504631-300x200

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amour je t’appelle,

Au delà des pays, des montagnes et des mers,

Que le vent nous emporte en unissant nos coeurs et nos âmes,

Je sens toute la froideur de ces années passées qui t’a enveloppée,

Je sens l’homme mûr qui est en toi et qui ne cesse d’analyser,

Je me plie devant toi, malgré ma peur et ma méfiance,

Je t’appelle,

J’aimerais me fondre dans tes bras, me blottir contre toi, sentir ta protection,

J’aimerais pouvoir me perdre dans les jeux de l’amour en laissant passer les jours et les nuits,

Je t’écoûterais parler, te regarderais dormir sans jamais te quitter,

Je visiterais avec toi mille lieux qui sauraient nous charmer,

Eros nous envelopperait de ses ailes dans de nouvelles contrées,

Je t’appelle,

Les âmes du passé nous accompagneraient à chaque instant en chantant,

De nos yeux, elles feraient jaillir des images enchantées,

Du parfum de la terre et des fleurs, elles embaumeraient notre chemin,

Et nous serions là, tous les deux, profitant de chaque instant de l’amour et de nos destinées.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 22 Février 2010.image74livro10 dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies.

AMALTHEE.

AMALTHEE. dans -Histoires et légendes. 300px-Jakob_Jordaens_006

La jeunesse de Zeus per Jacob Jordaens (v 1640).

Dans certains récits, Amathée était la chèvre qui nourrit Zeus bébé de son lait. Elle était aidée par les abeilles qui se chargeaient de nourrir le dieu de miel. Selon certains à la mort de la chèvre, Zeus aurait pris sa peau pour en revêtir son égide.

Dans certains autres récits comme celui d’Ovide, Amathée est une nymphe qui possèdait une chèvre. Son front s’ornait d’une corne toujours remplie de mets et de boissons : La Corne d’Abondance (Cornu copiae en latin), aussi connue sous le nom de Cornucopia. Zeus enfant lui aurait été confié par Rhéa, sa mère, pour échapper à la jalousie de Cronos. Elle prend soin de lui en le nourrissant de lait de chèvre. Un jour une des cornes de la chèvre se brisa et Amathée l’entoura d’herbes fraîches et la remplit de fruits pour les donner à manger à Zeus.

Mais les latins disaient aussi que la Cornucopia était cette corne qu’Hercule enleva à Achéloüs, quand il vainquit le dieu marin qui avait pris la forme d’un taureau pour lutter contre le héros.

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Légende écrite et publiée le 22 Février 2010 par Claire, d’après la mythologie grecque. Ce mythe décrit la possibilité, pour les femmes incapables d’allaiter, d’un aliment pour leur bébé comme le lait de chèvre qui est l’un des meilleurs substituts naturels au lait de femme.image74 livro10 dans -Histoires et légendes.

CLAIRE REVE.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Seule dans ses draps froissés, Claire rêve, rêve d’amour…

Puis elle étire en douceur son corps et observe sa jambe dans un miroir. Elle la tend et regarde son galbe si particulier. Les rayons du soleil dardent à travers la fenêtre et lui caressent la peau.

Elle pense à l’homme de ses rêves, un bédouin de l’Orient et se met à frissonner. Elle sent, tout à coup, une flamme courir le long de ses reins. Elle renverse alors la tête en arrière, les yeux dans la vague…

Et brusquement Claire se lève, prend un bain aux essences parfumées, en sort et se sèche. Elle s’habille d’une robe au dos nu de soie rouge qui marque les formes parfaites de son corps hallé. Elle enfile de hauts talons rouges assortis qui montrent le galbe de ses jambes.

Elle brosse ses cheveux mi-longs, couleur des blés, et semble vouloir les offrir aux mains de son amant. Elle se vaporise d’une eau de toilette de chez Guerlain.

Elle souligne, devant le miroir, le contour de ses yeux, bleu turquoise clair, d’un trait noir. Elle choisit des pendants d’oreilles en or, sur lesquels des perles rouges sont attachées à des chaînettes assez longues.

Après avoir marqué, au crayon, le contour de ses lèvres charnues et sensuelles, elle y applique un rouge à lèvres brillant de couleur pourpre.

Puis elle décide d’aller boire, à la terrasse d’un café, une boisson fraîche et d’y lire…

Des hommes se retournent sur son passage mais Claire indifférente ne pense qu’à son amant. Elle s’assied et commande un grand verre de jus de mangues.

Puis tout à coup, elle s’imagine que ce dernier l’embrasse et l’enlace et lui faisant goûter aux plaisirs de l’amour. Claire troublée continue de rêver…

Claire.background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par Claire le 21 Février 2010.image74CLAIRE REVE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. livro10

123

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...