APHRODITE (VENUS).

APHRODITE (VENUS). dans -Histoires et légendes. aphrodite_3

La naissance de Vénus-Sandro Botticelli, vers 1485-Galerie des Offices à Florence.

Aphrodite était la déesse grecque de la germination, des plaisirs, de surtout de l’Amour et de la Beauté. Elle séduisait  les hommes et les dieux. Elle était irrésistible et ôtait l’esprit, même aux sages. Puis elle se moquait doucement de ceux qu’elle avait séduits.

Dans L’Iliade, elle est la fille de Zeus et de Dioné ( l’une des filles d’Océan). Mais plus tard, on la fit naître de l’écume de la mer (en grec écume se dit aphros). Elle aurait été fécondée par le sexe d’Ouranos, tranché par Cronos. Une écume blanche serait sortie de ce membre divin et une fille se serait formée. Cette naissance eut lieu près de Cythère. De la Zéphyre (le vent) aurait transporté Aphrodite à Chypre. Et depuis les deux îles lui furent consacrées. Ainsi s’expliquent ses deux surnoms, donnés par ses habitants : Cythérée et  Cypris. Selon Pausanias, son premier lieu de culte est la cité Paphos sur l’île de Chypre. Les Romains la vénèrait, sous le nom de Vénus, de la même manière.

La beauté accompagne Aphrodite. Les vents et les orages fuient devant elle. La terre, sous ses pas, se couvre d’un tapis de fleurs et les vagues se mettent à rire. Partout la déesse se meut dans la lumière radieuse. Sans elle, il n’y aurait ni joie, ni attrait nulle part.

Néanmoins dans l’Iliade, elle perd de sa force car les héros en sont le thème principal… Elle n’est plus qu’une douce et faible créature qu’un mortel n’aurait aucune crainte à défier. Quant aux poètes plus anciens, ils la décrivent traîtresse et malicieuse exerçant sur les hommes un pouvoir fatal et destructeur.

Dans certains récits, Aphrodite est la femme d’Héphaïstos (Vulcain), le dieu laid et difforme de la forge. Mariée à ce dernier, elle eut une multitude d’aventures extraconjugales. Elle eut un adultère avec Arès (Mars). Informée, par Hélios (le soleil) qui voit tout par sa position haute, Héphaïstos créa un filet magique qu’il plaça sur le lit pour emprisonner les deux amants. Puis il convoqua Zeus et les dieux de l’Olympe pour leur montrer la tromperie. Il menaça même Zeus de lui reprendre les cadeaux qu’il lui avait offerts, en échange de la main de sa fille. Les dieux se moquèrent du mari trompé et des deux amants. Arès s’enfuit alors vexé en Thrace.

Aphrodite eut également d’autres liaisons connues dont avec Hermès d’où nait Hermaphrodite mi-homme, mi-femme et également avec Dionysos et Poséidon …

La vengeance d’Aphrodite put être terrible ! Elle frappa les femmes qui la servaient mal ou refusaient de la servir. Par exemple, elle punit Hippolyte qui ne respectait qu’Artémis en provoquant la passion de Phèdre. A la demande de Poséidon, elle suscita le désir monstrueux de Pasiphaé, femme du roi Minos, pour un taureau et ainsi naquit le Minotaure. Et bien d’autes vengeances encore !

On lui consacrait la nudité, la myrte, la myrrhe, la rose ainsi que les coquillages et la ceinture magique offerte en cadeau de mariage par Zeus, parmi les oiseaux le cygne, le moineau, la tourterelle mais surtout la colombe, parmi les fruits la pomme et la grenade.

Claire.background-2008_039.jpg Aphrodite1 dans -Histoires et légendes.

Légende écrite et publiée le 01 Décembre 2009 par Claire d’après la mythologie grecque faîte d’Amour et de Beauté. Claire est fascinée, en premier bien sûr, par Aphrodite, la déesse de l’Amour et de la Beauté.image74


Archive pour 1 décembre, 2009

APHRODITE (VENUS).

APHRODITE (VENUS). dans -Histoires et légendes. aphrodite_3

La naissance de Vénus-Sandro Botticelli, vers 1485-Galerie des Offices à Florence.

Aphrodite était la déesse grecque de la germination, des plaisirs, de surtout de l’Amour et de la Beauté. Elle séduisait  les hommes et les dieux. Elle était irrésistible et ôtait l’esprit, même aux sages. Puis elle se moquait doucement de ceux qu’elle avait séduits.

Dans L’Iliade, elle est la fille de Zeus et de Dioné ( l’une des filles d’Océan). Mais plus tard, on la fit naître de l’écume de la mer (en grec écume se dit aphros). Elle aurait été fécondée par le sexe d’Ouranos, tranché par Cronos. Une écume blanche serait sortie de ce membre divin et une fille se serait formée. Cette naissance eut lieu près de Cythère. De la Zéphyre (le vent) aurait transporté Aphrodite à Chypre. Et depuis les deux îles lui furent consacrées. Ainsi s’expliquent ses deux surnoms, donnés par ses habitants : Cythérée et  Cypris. Selon Pausanias, son premier lieu de culte est la cité Paphos sur l’île de Chypre. Les Romains la vénèrait, sous le nom de Vénus, de la même manière.

La beauté accompagne Aphrodite. Les vents et les orages fuient devant elle. La terre, sous ses pas, se couvre d’un tapis de fleurs et les vagues se mettent à rire. Partout la déesse se meut dans la lumière radieuse. Sans elle, il n’y aurait ni joie, ni attrait nulle part.

Néanmoins dans l’Iliade, elle perd de sa force car les héros en sont le thème principal… Elle n’est plus qu’une douce et faible créature qu’un mortel n’aurait aucune crainte à défier. Quant aux poètes plus anciens, ils la décrivent traîtresse et malicieuse exerçant sur les hommes un pouvoir fatal et destructeur.

Dans certains récits, Aphrodite est la femme d’Héphaïstos (Vulcain), le dieu laid et difforme de la forge. Mariée à ce dernier, elle eut une multitude d’aventures extraconjugales. Elle eut un adultère avec Arès (Mars). Informée, par Hélios (le soleil) qui voit tout par sa position haute, Héphaïstos créa un filet magique qu’il plaça sur le lit pour emprisonner les deux amants. Puis il convoqua Zeus et les dieux de l’Olympe pour leur montrer la tromperie. Il menaça même Zeus de lui reprendre les cadeaux qu’il lui avait offerts, en échange de la main de sa fille. Les dieux se moquèrent du mari trompé et des deux amants. Arès s’enfuit alors vexé en Thrace.

Aphrodite eut également d’autres liaisons connues dont avec Hermès d’où nait Hermaphrodite mi-homme, mi-femme et également avec Dionysos et Poséidon …

La vengeance d’Aphrodite put être terrible ! Elle frappa les femmes qui la servaient mal ou refusaient de la servir. Par exemple, elle punit Hippolyte qui ne respectait qu’Artémis en provoquant la passion de Phèdre. A la demande de Poséidon, elle suscita le désir monstrueux de Pasiphaé, femme du roi Minos, pour un taureau et ainsi naquit le Minotaure. Et bien d’autes vengeances encore !

On lui consacrait la nudité, la myrte, la myrrhe, la rose ainsi que les coquillages et la ceinture magique offerte en cadeau de mariage par Zeus, parmi les oiseaux le cygne, le moineau, la tourterelle mais surtout la colombe, parmi les fruits la pomme et la grenade.

Claire.background-2008_039.jpg Aphrodite1 dans -Histoires et légendes.

Légende écrite et publiée le 01 Décembre 2009 par Claire d’après la mythologie grecque faîte d’Amour et de Beauté. Claire est fascinée, en premier bien sûr, par Aphrodite, la déesse de l’Amour et de la Beauté.image74

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...