HEPHAÏSTOS (VULCAIN).

Statuette Vulcanus MBA Lyon A1981.jpg

Vulcain qui porte la tunique et le bonnet cônique des artisans-bronze romain du 1er siècle ap JC- Musée des Beaux Arts de Lyon.

Héphaïstos (Vulcain) était le fils de Zeus (Jupiter) et de Héra (Junon) ou bien de Héra, seule, qui l’aurait mis au monde en représailles de la naissance de la fille de Zeus, Athéna. Il était hideux et difforme. Homère dans l’Iliade nous dit que sa mère, en le mettant au monde, le voyant si laid le précipita du haut de l’Olympe afin que personne ne le voit. Néanmoins, Héphaïstos tomba dans la mer et ne se fit pas mal. Il fut recuieilli par Thétis et Eurynomé, filles d’Océan. Pendant 9 jours, entouré de leurs soins, il demeura dans une grotte profonde. Il fabriqua avec un grand art des boucles, des agrafes, des coliers, des bagues, des bracelets etc… sur sa forge. Aucun des hommes et des dieux ne connaissait sa retraite sauf les deux divinités qui le protégeaient.

D’autres auteurs disent que c’est Zeus qui l’aurait fait tomber, il y a bien longtemps, parce qu’il avait tenté, dans une querelle entre les époux divins, de prendre la défense d’Héra. Après avoir roulé dans les airs, Héphaïstos serait tombé dans l’île de Lemnos où il fut accueilli et soigné par ses habitants. Dans sa chute, il se cassa les deux jambes et resta alors boîteux à vie.

Mais Héphaïstos n’était pas menacé d’être banni de l’Olympe. Il y était très apprécié. En effet, il était l’armurier et le forgeron des immortels. Il faisait les meubles de leurs demeures. Il employait dans son atelier des servantes qu’il avait forgées dans de l’or et qui étaient capables de se mouvoir et de l’assister dans son travail.

Les poètes situait sa forge dans tel ou tel volcan et expliquaient ainsi les éruptions. Plus particulièrement, Héphaïstos résidait sous l’Etna en Sicile. Il y forgeait les traits de foudre de son père. Un autre lieu où se trouverait sa forge se situait dans les Îles Lipari dans une des îles éoliennes appelée Volcanie ou Vulcano. Héphaïstos y confectionnait ici des armes avec l’aide des Cyclopes.

Dans l’Iliade sa femme est l’une des trois grâces, qu’Hésiode nomme Aglaé. Dans l’Odyssée, il a comme épouse Aphrodite.

Un jour, il aurait appris qu’Aphrodite le trompait avec Mars. Il tissa alors un filet métallique et il y enferma les deux amants qui s’étaient endormis. Les dieux de l’Olympe à leur réveil se moquèrent d’eux ainsi que d’Héphaïstos, le mari trompé.

Héphaïstos était un dieu amoureux de la paix. Il était populaire dans l’Olympe comme sur terre. Il exerçait une grande influence sur la vie de la cité. Il patronnait, avec Athéna , les artisants et l’agriculture qui étaient importants pour le développement de la civilisation. De son côté, il protègeait les forgerons.

Héphaïstos était le dieu du feu, des métaux tel le fer, l’airain, l’argent, l’or et de toutes les matières qui brûlaient dans les forges et les volcans. Les armes prisent à l’ennemi lui étaient remises. Il était le plus travailleur et le plus industrieux des dieux. Il fabriquait les bijoux de toutes les déesses.

Héphaïstos est représenté barbu, la chevelure un peu négligée. De la main droite, il tient souvent un marteau et de la main gauche des tenailles. Son habit ou une peau lui descend au-dessus des genoux.

Il avait plusieurs temples à Rome qui lui étaient consacrés. Le plus ancien aurait été bâti par Romulus. Des chiens gardaient ses temples et le lion lui était consacré. On consumait par le feu toutes les victimes qui lui étaient offertes. On les jetaient alors dans un brasier pour obtenir les bonnes grâces du dieu.

Ses fêtes, les vulcanales, se célèbraient au mois d’août, durant les chaleurs les plus fortes de l’été. Elles duraient 8 jours consécutifs. Il y avait des courses où les concurrents tenaient une torche à la main.

Claire.background-2008_039.jpg 

Histoire de la mythologie grecque écrite et publiée par Claire le 20 Novembre 2009. Claire est toujours aussi passionnée par ces légendes.image74

Les métamorphoses


Archive pour 20 novembre, 2009

HEPHAÏSTOS (VULCAIN).

Statuette Vulcanus MBA Lyon A1981.jpg

Vulcain qui porte la tunique et le bonnet cônique des artisans-bronze romain du 1er siècle ap JC- Musée des Beaux Arts de Lyon.

Héphaïstos (Vulcain) était le fils de Zeus (Jupiter) et de Héra (Junon) ou bien de Héra, seule, qui l’aurait mis au monde en représailles de la naissance de la fille de Zeus, Athéna. Il était hideux et difforme. Homère dans l’Iliade nous dit que sa mère, en le mettant au monde, le voyant si laid le précipita du haut de l’Olympe afin que personne ne le voit. Néanmoins, Héphaïstos tomba dans la mer et ne se fit pas mal. Il fut recuieilli par Thétis et Eurynomé, filles d’Océan. Pendant 9 jours, entouré de leurs soins, il demeura dans une grotte profonde. Il fabriqua avec un grand art des boucles, des agrafes, des coliers, des bagues, des bracelets etc… sur sa forge. Aucun des hommes et des dieux ne connaissait sa retraite sauf les deux divinités qui le protégeaient.

D’autres auteurs disent que c’est Zeus qui l’aurait fait tomber, il y a bien longtemps, parce qu’il avait tenté, dans une querelle entre les époux divins, de prendre la défense d’Héra. Après avoir roulé dans les airs, Héphaïstos serait tombé dans l’île de Lemnos où il fut accueilli et soigné par ses habitants. Dans sa chute, il se cassa les deux jambes et resta alors boîteux à vie.

Mais Héphaïstos n’était pas menacé d’être banni de l’Olympe. Il y était très apprécié. En effet, il était l’armurier et le forgeron des immortels. Il faisait les meubles de leurs demeures. Il employait dans son atelier des servantes qu’il avait forgées dans de l’or et qui étaient capables de se mouvoir et de l’assister dans son travail.

Les poètes situait sa forge dans tel ou tel volcan et expliquaient ainsi les éruptions. Plus particulièrement, Héphaïstos résidait sous l’Etna en Sicile. Il y forgeait les traits de foudre de son père. Un autre lieu où se trouverait sa forge se situait dans les Îles Lipari dans une des îles éoliennes appelée Volcanie ou Vulcano. Héphaïstos y confectionnait ici des armes avec l’aide des Cyclopes.

Dans l’Iliade sa femme est l’une des trois grâces, qu’Hésiode nomme Aglaé. Dans l’Odyssée, il a comme épouse Aphrodite.

Un jour, il aurait appris qu’Aphrodite le trompait avec Mars. Il tissa alors un filet métallique et il y enferma les deux amants qui s’étaient endormis. Les dieux de l’Olympe à leur réveil se moquèrent d’eux ainsi que d’Héphaïstos, le mari trompé.

Héphaïstos était un dieu amoureux de la paix. Il était populaire dans l’Olympe comme sur terre. Il exerçait une grande influence sur la vie de la cité. Il patronnait, avec Athéna , les artisants et l’agriculture qui étaient importants pour le développement de la civilisation. De son côté, il protègeait les forgerons.

Héphaïstos était le dieu du feu, des métaux tel le fer, l’airain, l’argent, l’or et de toutes les matières qui brûlaient dans les forges et les volcans. Les armes prisent à l’ennemi lui étaient remises. Il était le plus travailleur et le plus industrieux des dieux. Il fabriquait les bijoux de toutes les déesses.

Héphaïstos est représenté barbu, la chevelure un peu négligée. De la main droite, il tient souvent un marteau et de la main gauche des tenailles. Son habit ou une peau lui descend au-dessus des genoux.

Il avait plusieurs temples à Rome qui lui étaient consacrés. Le plus ancien aurait été bâti par Romulus. Des chiens gardaient ses temples et le lion lui était consacré. On consumait par le feu toutes les victimes qui lui étaient offertes. On les jetaient alors dans un brasier pour obtenir les bonnes grâces du dieu.

Ses fêtes, les vulcanales, se célèbraient au mois d’août, durant les chaleurs les plus fortes de l’été. Elles duraient 8 jours consécutifs. Il y avait des courses où les concurrents tenaient une torche à la main.

Claire.background-2008_039.jpg 

Histoire de la mythologie grecque écrite et publiée par Claire le 20 Novembre 2009. Claire est toujours aussi passionnée par ces légendes.image74

Les métamorphoses

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...