DEDALE ET ICARE.

 DEDALE ET ICARE. dans -Histoires et légendes. 200px-Landon-IcarusandDaedalus

Icare et Dédale-Par Charles Paul Landon (1799).

Dédale était un Athénien, descendant de la famille royale issue de Cécrops. Il était un inventeur, un sculpteur et un grand architecte, génie de l’ingéniosité technique. Fuyant les poursuites, à la suite de la mort de son neveu, qu’il avait précipité du haut de l’Acropole car ce dernier voulait s’approprier ses découvertes, il trouva refuge en Crête auprès du roi Minos.

Pasiphaé, la femme du roi Minos, demanda à Dédale de lui confectionner une vache en bois pour l’utiliser comme un leurre, car elle voulait s’accoupler avec un taureau blanc. C’est ainsi que naquit le Minotaure, une créature monstrueuse. Puis Minos demande à Dédale la création du labyrinthe afin d’y enfermer le Minotaure. Dédale le construisit.

Dédale montra aussi à Ariane, fille de Minos et qui était tombée amoureuse de Thésée, comment ce dernier pouvait sortir du labyrinthe. Thésée y avait été envoyé sur sa demande parmi sept jeunes filles et sept jeunes gens, donnés par Athènes comme tribu de guerre à Minos, pour être jetés en pâture au Minotaure. Ariane utilisa le fil d’Ariane, une pelotte de fil, qu’elle donna à Thésée qui put sortir ainsi du labyrinthe après avoir tué le Minotaure au moyen d’une massue de bois. Lorsqu’il apprit que les Athéniens avaient pu s’échapper, le roi Minos sut qu’ils n’avaient pu réussir qu’avec l’aide de Dédale.

En conséquence, il emprisonna Dédale et son fils Icare dans ce même labyrinthe. Cette fois Dédale ne possèdait pas de fil. Mais il trouva une solution pour sortir… Il dit à son fils que la fuite était entravée par la terre et par l’eau mais que l’air et le ciel restaient libres. Il fabriqua donc deux paires d’ailes avec de la cire et des plumes. Il les fixa à ses épaules et à celles de son fils, au moyen de la cire.

Dédale recommanda à Icare de ne pas s’élever trop haut dans le ciel, car en s’approchant du soleil, la cire fondrait et les ailes ainsi se détacheraient. Tous deux s’élevèrent donc légèrement et sans effort et quittèrent la Crête. Mais l’adolescent fut grisé par ce formidable pouvoir de voler. Il vola de plus en plus haut refusant d’écoûter les appels de son père. Et ce que Dédale avait prévu arriva : les ailes se détachèrent et Icare fut précipité dans la mer et les eaux l’engloutirent. Dédale néanmoins poursuivit sa route et il arriva en Sicile. Il y fut accueilli par le roi Cocalos.

Minos, lorsqu’il apprit cette nouvelle fuite, fut furieux. Il décida de retrouver Dédale et il employa la ruse. Il fit proclamer partout qu’il accorderait une grande récompense à qui arriverait à passer un fil dans les volutes d’une coquille d’escargot aux spirales très enchevêtrées. Dédale, en prenant connaissance du défi lancé, dit au roi de Sicile qu’il y parviendrait.

Dédale perça un petit trou à l’extrémité de la coquille puis fixa un fil à la patte d’une fourmi. Enfin il introduisit cette fourmi dans l’orifice qu’il boucha. Quand cette dernière sortit par l’autre extrémité, le fil l’avait suivie dans tous les tours et détours de la spirale. Dédale avait réussi !

 » Seul Dédale pouvait imaginer pareil stratagème !  » dit Minos. Et il se mit en route pour la Sicile, afin de se saisir de Dédale. Mais le roi Cocalos refusa de le livrer et dans la lutte qui s’en suivit Minos trouva la mort…

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende écrite et publiée par Claire le  28 Novembre 2009, d’après un récit d’Apollodore auteur grec, IIème siècle avant JC.image74


Archive pour novembre, 2009

HEPHAÏSTOS (VULCAIN).

Statuette Vulcanus MBA Lyon A1981.jpg

Vulcain qui porte la tunique et le bonnet cônique des artisans-bronze romain du 1er siècle ap JC- Musée des Beaux Arts de Lyon.

Héphaïstos (Vulcain) était le fils de Zeus (Jupiter) et de Héra (Junon) ou bien de Héra, seule, qui l’aurait mis au monde en représailles de la naissance de la fille de Zeus, Athéna. Il était hideux et difforme. Homère dans l’Iliade nous dit que sa mère, en le mettant au monde, le voyant si laid le précipita du haut de l’Olympe afin que personne ne le voit. Néanmoins, Héphaïstos tomba dans la mer et ne se fit pas mal. Il fut recuieilli par Thétis et Eurynomé, filles d’Océan. Pendant 9 jours, entouré de leurs soins, il demeura dans une grotte profonde. Il fabriqua avec un grand art des boucles, des agrafes, des coliers, des bagues, des bracelets etc… sur sa forge. Aucun des hommes et des dieux ne connaissait sa retraite sauf les deux divinités qui le protégeaient.

D’autres auteurs disent que c’est Zeus qui l’aurait fait tomber, il y a bien longtemps, parce qu’il avait tenté, dans une querelle entre les époux divins, de prendre la défense d’Héra. Après avoir roulé dans les airs, Héphaïstos serait tombé dans l’île de Lemnos où il fut accueilli et soigné par ses habitants. Dans sa chute, il se cassa les deux jambes et resta alors boîteux à vie.

Mais Héphaïstos n’était pas menacé d’être banni de l’Olympe. Il y était très apprécié. En effet, il était l’armurier et le forgeron des immortels. Il faisait les meubles de leurs demeures. Il employait dans son atelier des servantes qu’il avait forgées dans de l’or et qui étaient capables de se mouvoir et de l’assister dans son travail.

Les poètes situait sa forge dans tel ou tel volcan et expliquaient ainsi les éruptions. Plus particulièrement, Héphaïstos résidait sous l’Etna en Sicile. Il y forgeait les traits de foudre de son père. Un autre lieu où se trouverait sa forge se situait dans les Îles Lipari dans une des îles éoliennes appelée Volcanie ou Vulcano. Héphaïstos y confectionnait ici des armes avec l’aide des Cyclopes.

Dans l’Iliade sa femme est l’une des trois grâces, qu’Hésiode nomme Aglaé. Dans l’Odyssée, il a comme épouse Aphrodite.

Un jour, il aurait appris qu’Aphrodite le trompait avec Mars. Il tissa alors un filet métallique et il y enferma les deux amants qui s’étaient endormis. Les dieux de l’Olympe à leur réveil se moquèrent d’eux ainsi que d’Héphaïstos, le mari trompé.

Héphaïstos était un dieu amoureux de la paix. Il était populaire dans l’Olympe comme sur terre. Il exerçait une grande influence sur la vie de la cité. Il patronnait, avec Athéna , les artisants et l’agriculture qui étaient importants pour le développement de la civilisation. De son côté, il protègeait les forgerons.

Héphaïstos était le dieu du feu, des métaux tel le fer, l’airain, l’argent, l’or et de toutes les matières qui brûlaient dans les forges et les volcans. Les armes prisent à l’ennemi lui étaient remises. Il était le plus travailleur et le plus industrieux des dieux. Il fabriquait les bijoux de toutes les déesses.

Héphaïstos est représenté barbu, la chevelure un peu négligée. De la main droite, il tient souvent un marteau et de la main gauche des tenailles. Son habit ou une peau lui descend au-dessus des genoux.

Il avait plusieurs temples à Rome qui lui étaient consacrés. Le plus ancien aurait été bâti par Romulus. Des chiens gardaient ses temples et le lion lui était consacré. On consumait par le feu toutes les victimes qui lui étaient offertes. On les jetaient alors dans un brasier pour obtenir les bonnes grâces du dieu.

Ses fêtes, les vulcanales, se célèbraient au mois d’août, durant les chaleurs les plus fortes de l’été. Elles duraient 8 jours consécutifs. Il y avait des courses où les concurrents tenaient une torche à la main.

Claire.background-2008_039.jpg 

Histoire de la mythologie grecque écrite et publiée par Claire le 20 Novembre 2009. Claire est toujours aussi passionnée par ces légendes.image74

Les métamorphoses

LE ROYAUME SOUTERRAIN CHEZ LES GRECS.

LE ROYAUME SOUTERRAIN CHEZ LES GRECS. dans -Histoires et légendes. 180px-Persephone_Hades_BM_Vase_E82

Hadès et Perséphone- médaillon d’un Kylix attique, vers 440-430 av JC- British Muséum.

Hadès et Perséphone.demon.jpg

L’Empire des morts était gouverné par Hadès (Pluton), l’un des douze grands dieux olympiens et sa femme Perséphone (Proserpine).

Hadès est le fils de Cronos et de Rhéa. Il est le frère d’Hestia, Déméter, Héra, Zeus et Poséidon. Il a été avalé comme eux par son père et libéré par Zeus, sauvé par Rhéa, qui l’oblige à les régurgiter.

Il est le roi des morts, des ombres brumeuses. Sa mission est de les garder et de les empêcher de quitter les Enfers. Eschyle, le poète, le présente comme le juge des morts.

Hadès sort rarement de son royaume. Une des exceptions l’enlèvement de Perséphone. Il enlève Perséphone, dont il est tombé amoureux, avec l’autorisation de Zeus alors que la jeune fille est entrain de cueillir des fleurs dans la plaine de Nysie. Il veut en faire sa femme.

Pindare donne comme attribut à Hadès le sceptre, grâce auquel il conduit les morts. 

Perséphone est la fille de Zeus et de Déméter. Elle est enlevée par Hadès. Sa mère, Déméter cherche alors sa fille unique sur toute la terre après sa disparition, pendant 9 jours et 9 nuits, mais en vain. Hélios, dieu du Soleil, lui apprend que sa fille est dans le royaume des morts. Déméter va donc la chercher aux Enfers. Mais Hadès refuse de la rendre.

Pour se venger Déméter, déesse de l’Agriculture et des Moissons, empèche les graines de germer sur Terre. Zeus tente alors une réconciliation. Par l’intermédiaire de son messager Hermès, il ordonne à Hadès de rendre Perséphone à Déméter avant que les gens sur Terre ne meurent de faim. Hadès accepte de la laisser partir. Mais avant son départ, il la piège en lui donnant 6 graines de grenade à manger, le fruit des morts

Perséphone doit donc après avoir mangé la nourriture des enfers y rester. Mais un compromis est trouvé. Elle vivra 6 mois de l’année avec son époux, Hadès (l’automne et l’hiver) aux Enfers. Elle passera les 6 autres mois restant ( le printemps et l’été) dans l’Olympe et sur terre avec sa mère Déméter, pour l’aider.

Perséphone est dans le monde souterrain, la déesse des morts.

Où se situe-t-il ?demon.jpg

Cet empire était selon l’Iliade situé dans les lieux secrets de la terre. Selon l’Odyssée, le chemin qui y mène passe par-dessus les confins de la terre et traverse l’océan. D’autres poètes le font communiquer avec la terre par de nombreuses entrées situées dans les cavernes, les crevasses et les lacs profonds.

Le Tartare et L’Erèbe sont parfois donnés comme deux régions du monde souterrain. Le plus profond est le Tartare qui est la prison des fils de la Terre. L’Erèbe est le lieu de passage que traversent les ombres dès l’instant où la mort survient. Mais les deux noms sont employés, surtout le Tartare pour désigner l’ensemble de l’empire souterrain.

Chez Homère, ce royaume est un monde brumeux habité par des ombres. Plus tard, les poètes écriront que c’est un lieu où les méchants sont punis et les justes récompensés.

Le poète, Virgile, développera cette idée. Il nous décrit les tourments des méchants et la joie des justes. Il décrit aussi la géographie des Enfers qui descend par un sentier à l’endroit où l’Achéron, fleuve de l’Affliction, se joint au Cocyte, fleuve des Gémissements. Charon l’immortel, prend dans sa barque les âmes des morts et les transporte sur l’autre rive où s’élève la porte menant au Tartare. Charon ne prend dans sa barque que les ombres de ceux qui portent dans leur bouche le prix de leur passage et qui ont aussi reçu une sépulture.

En complèment de L’Achéron et du Cocyte, trois autres fleuves séparaient le monde souterrain de la surface de la terre : le Phlégéton fleuve de feu, Le Styx fleuve des serments irrévocables par lequel juraient les dieux, et puis le Léthé fleuve de l’oubli.

Les autres habitants du royaume souterrain.demon.jpg

 

Cerbère, le chien, est le gardien de la porte des Enfers. Il a trois têtes et la queue d’un dragon. Il laisse entrer les ombres mais ne leur permet jamais de ressortir.

Dès leur arrivée les ombres passent devant trois juges : Rhadamanthe, Eaque et Minos. Ces derniers posent la sentence et les mauvais sont envoyés à leurs tourments éternels. Les justes sont admis dans un lieu de délices nommé les Champs Elysées.

Quelques parts s’élevait le Palais de Pluton. Il était pourvu de nombreuses portes et peuplé d’hôtels innombrables. Tout autour du Palais s’étendent de vaste espaces sombres et froids. Il y a aussi des champs d’asphodèles, Fleurs pâles, étranges.

Pour le poète Virgile, les Erinnyes (ou Furies) punissent les coupables. D’autres poètes pensaient qu’elles chassaient les méchants sur terre. Elles étaient implacables et justes. On en citait trois : Tisiphone, Mégère et Alecto.

Hypnos (le sommeil) et Thanatos (la mort), son frère, séjournaient dans le monde souterrain, d’où les rêves aussi montaient vers les hommes. Ils passaient par deux portes, l’une faîtes de corne, pour les rêves véridiques, l’autre d’ivoire pour les rêves mensongers.

Je précise qu’Hypnos est le dieu du sommeil, fils de Nyx, la Nuit. Il est aussi selon l’Iliade, le frère jumeau de Thanatos, la Mort. Il peut endormir aussi bien les hommes que les dieux. Hypnos est également considéré comme le gardien de la nuit, celui qui reste éveillé lorsque le monde est endormi.

Thanatos est le dieu de la mort. Il est le fils de Nyx, la Nuit. Il est aussi le frère jumeau d’Hypnos. Il est l’ennemi implacable du genre humain. Il a fixé son séjour dans le Tartare, selon Hésiode, devant la porte des Enfers.

Sur les tombes, les Grecs représentaient Thanatos sous la figure d’un enfant noir avec les pieds tordus et caressé par sa mère, la Nuit. Cette divinité apparait aussi sur des sculptures anciennes avec un visage amaigri, les yeux fermés, couverte d’un voile et tenant une faux à la main. Cet attribut indique que la vie est moisonnée comme le blé.

Les attributs communs à Hypnos et Thanatos sont les ailes et le flambeau renversé. Thanatos porte aussi une urne censée contenir des cendres et un papillon prenant son envol, signe d’espoir d’une autre vie.

En psychanalyse Sigmund Freud nomme « Thanatos » la pulsion de mort.

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende écrite et publiée par Claire le 17 Novembre 2009 d’après la mythologie grecque qu’elle aime lire.image74

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

LES DIEUX DES EAUX.

LES DIEUX DES EAUX. dans -Histoires et légendes. 250px-NAMA_Pos%C3%A9idon

Dieu de l’Artémission-bronze antique qui représenterait Poséidon-Vè s av JC (Musée National Archéologique d’Athènes. )

Il y a de nombreux dieux des eaux…

Poséidon ( Neptune) est le souverain de la Mer ( la Méditerranée) et des Eaux Calmes ( le Pont-Euxin, aujourd’hui la Mer Noire). Il règne aussi sur les fleuves souterrains.

Océan, un Titan, est le seigneur du fleuve Océan, rivière immense qui entoure la terre. Sa femme est Téthys, Titanide aussi. Ils ont pour filles les Océanides, nymphes du fleuve Océan et pour fils les dieux de tous les fleuves et rivières terrestres.

Pontos ou Pontus (Abîme de la Mer) est le fils de la Terre et le père de Nérée, une divinité marine.

Nérée, le Vieil Homme de la Mer (Mer Méditerranée) «  est un dieu doux et loyal  » dit Hésiode. Il a épousé Doris, fille d’Océan, qui lui donne 50 filles très belles, les Néréides, nymphes de la Mer, dont l’une, Thétis, est la mère d’Achille. Une deuxième, Amphitrite, épouse Poséidon.

Triton est le trompette du dieu de la Mer, dont il annonce la venue en soufflant dans une conque. Il est le fils de Poséidon et d’Amphitrite.

Protée est soit le fils ou le serviteur de Poséidon. Il a deux pouvoirs. Le premier de dévoiler l’avenir et le second de se métamorphoser à volonté.

Les Naïades sont les nymphes des Eaux. Elles habitent dans les sources, les ruisseaux et les fontaines.

Il y a aussi Leucothoé, son fils Palémon, et Glaucos qui sont des mortels devenus des divinités de la Mer.

Claire.background-2008_039.jpg 

Qu’est-il plus fascinant que l’eau, la mer, les fleuves pour Claire! Elle ne pouvait rester indifférente aux dieux des Eaux de la Mythologie grecque.

Ecrit et publié par Claire le 06 Novembre 2009.image74

HERMES (MERCURE).

 HERMES (MERCURE). dans -Histoires et légendes. 220px-Mercure_by_Corneille_van_Cl%C3%A8ve

Statue d’Hermès dans les jardins de Versailles.

Zeus était le père d’Hermès, Maïa, fille d’Atlas, sa mère et Atlas son grand-père. Hermès était alerte et gracieux dans ses mouvements. Ses sandales ainsi que son chapeau plat, le pétase et sa baguette magique, le caducée s’ornaient d’ailes. Il tenait une bourse d’argent.

Hermès naquit un matin au mont Cyllène en Arcadie dans une grotte. Il sortit de son berceau seulement quelques instants après sa naissance.

De tous les dieux, Hermès était le plus ingénieux, le plus intelligent et le plus audacieux. Il était aussi le dieu des voleurs et il commença à exercer ce métier dès sa naissance. Il était né à l’aube et avant que la nuit tombe il gagna la Piérie où paissaient les troupeaux d’Apollon. Il déroba 50 boeufs. Il inventa les raquettes pour effacer ses traces. Pour faire cuire deux de ces animaux et les manger, il inventa le feu en frottant deux morceaux de bois ensemble. Après avoir dispersé les cendres, il revint auprès de sa mère et lui déclara qu’il serait un voleur.

Mais Apollon retrouva son voleur. Il porta l’affaire devant Zeus. Hermès dut communiquer à Zeus l’endroit où il avait caché le troupeau. Zeus lui fit rendre ses bêtes à Apollon.

En chemin, Hermès avait rencontré une tortue qu’il avait tuée. Il avait fabriqué avec elle une lyre sur laquelle il chantait sa propre naissance. Hermès charma Apollon avec sa Lyre. Puis, il obtint son pardon en lui offrant cette lyre qu’il venait d’inventer et à laquelle il avait fixé trois cordes au moyen de l’écaille de cette tortue. Apollon ravit lui offrit en échange une baguette d’or, le futur caducée et lui fit le don de faire des prophéties mineures par le biais de l’oracle des Thries (Femmes abeilles).

Hermès était le messager de Zeus. Il était celui qui vole aussi lèger que la pensée pour mener à bien ses missions. Il conduisit Persée dans sa quête de la Méduse. Il guida Héraclès dans les Enfers.

Hermès était aussi le dieu du Commerce et des Marchés et le protecteur des négociants. Il était encore le guide solennel des morts qui menait les âmes des morts vers l’Adès. Puis il était le dieu des pasteurs et des troupeaux. Hermès était avec Héraclès le patron des gymnases et palestres où son buste était toujours présent.

Hermès aimait la beauté humaine et ses amours étaient aussi bien féminines avec les nymphes comme Calypto, que masculine comme avec Pollux frère jumeau de Castor. On lui prêta de nombreux enfants…

Lors de la guerre de Troie, Hermès prit parti pour les Achéens mais ne participa guère à la bataille.

Hermès était le dieu le plus proche des hommes. En effet, il leur transmit l’écriture, la danse, les poids et mesures, la flûte et la lyre et le moyen de produire une étincelle lorsque le feu était éteint. Il donna la parole à Pandore, la première femme puis il l’emmèna aux hommes.

Hermès apparaît très souvent dans les légendes mythologiques…

Claire.background-2008_039.jpg 

Histoire écrite et publiée par Claire le 06 Novembre 2009 d’après une légende de la mythologie grecque. Ici elle a retrouvé le thème de l’amour bisexuel.image74

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...