LA PRINCESSE ET L’ANACONDA.

LA PRINCESSE ET L'ANACONDA. dans -Histoires et légendes. 6fjyko0b

Dans des temps anciens, alors que la tribu des Jirajira fêtait la récolte, le Grand Piache son sorcier, rapporta une tragique prophétie. Il indiqua qu’une princesse devait naître qui serait la fille d’un chef et qui aurait des yeux de la couleur de l’eau de la lagune sacrée du Nirgua.

Lorsqu’elle viendrait au monde, elle ne devait pas regarder son reflet dans l’eau car une terrible inondation s’abattrait sur son peuple. Il serait alors rayé de la carte du monde. Ces paroles terrifièrent les indiens. A chaque fois que la fille d’un chef naissait, ils regardaient les yeux du bébé.

Pendant ce temps, peu avant que les Espagnols arrivent et débarquent sur la terre des indiens, naquit une jolie fillette qui avait pour père le chef Nivar. Elle avait des yeux verts comme l’eau de la lagune.

Nivar comprit aussitôt qu’il s’agissait de la fille de la prophétie. Mais au lieu de la sacrifier en la donnant à l’anaconda, gardien de la lagune, il la cacha dans un lieu secret, gardée par 22 jeunes gens. Seuls sa mère et ces fidèles avaient le droit de l’approcher et la surveillaient. De plus, il était interdit à l’enfant de contempler son image dans les miroirs, dans l’eau et les flaques de pluie.

Un jour le serpent, qui demandait chaque année une jeune fille en sacrifice désignée par la tribu, exhala un nuage de vapeur qui endormit les 22 gardiens de la princesse. Alors cette dernière s’échappa de sa prison dorée et s’approcha de la lagune. Elle ne put pas resister et contempla son reflet dans les ondes.

Alors ses yeux devinrent vides et deux trous s’ouvrirent sur le royaume des morts.  La fillette fut aussitôt hypnotisée. Et un tourbillon violent surgit de ses yeux. Puis son visage se métamorphosa en une tête d’anaconda. La prophétie était entrain de se réaliser.

Après avoir poussé un cri, la fillette sauta dans la lagune. Les 22 jeunes gens furent réveillés par ce cri strident et ils accoururent sur cette lagune.

Mais ils ne virent pas la princesse mais à sa place le terrible anaconda qui battait les eaux avec sa queue provoquant ainsi une gigantesque inondation. Les Nivar durent s’enfuir devant la montée des eaux. Le serpent ne cessait de s’agiter amplifiant ainsi au fur et à mesure ce déluge. Puis l’anaconda finit par éclater, victime de sa fureur destructrice.

Désormais, il gît inerte, la queue posée sur la montagne de Sorte dans l’Etat de Yaracuy et la tête à Tacarigua dans l’Etat de Carabobo, où aujourd’hui est érigé le grand autel de la cathédrale de Valencia.

Claire.background-2008_039.jpg 

Conte écrit et publié par Claire le 24 Juin 2009 d’après la version d’une légende écrite par Gilberto Antonilez, publiée dans le journal El Universal en 1945. Claire aime les légendes et leur beauté.  Elle précise que le 12 Octobre, durant les fêtes de Noël et pour la semaine sainte, des milliers de Vénézuéliens continuent à célèbrer la princesse de la légende et tous les esprits qui l’entourent. Ils invoquent son pouvoir et vénèrent les esprits ancestraux issus des racines mélangées du pays, indiennes, européennes et africaines. Les autels sont couverts de bougies, de statuettes, de bouteilles d’alcool, de fleurs et de fruits. Sur la montagne sacrée, les cérémonies durent quelques heures ou plusieurs jours.

NUESTRA DIOSA REINA Y MADRE

 


2 commentaires

  1. bencherif dit :

    très belle légende !dommage que l’article soit court et n’intègre pas les rites merveilleux qui s’attachent au sacrifice; je l’ai énormément apprécié.
    http://www.bencherif.unblog.fr
    http://www.ronsard.e-monsite.com

  2. personna dit :

    Très belle légende.
    Merci de nous la conter :)
    Ton été soit joyeux !

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...