LA LORELEI.

 

4ef91c44f3623923508a8b37e2cf194a.jpg   LA LORELEI. dans -Histoires et légendes. u4hv7lxs

Le rocher de la Lorelei. 

La légende parle de la Lorelei comme d’une sirène blonde qui est assise sur le rocher du même nom et que son chant envoûtant entraîne les marins qui passent en bâteau sur le Rhin à la mort. Ce rocher culmine à 132 mètres au-dessus du Rhin près de Saint Goarshausen, en Allemagne. Le courant très violent à cet endroit et les rochers immergés ont causé de nombreux accidents de bâteaux.

La légende veut que ces marins aient entendu le chant harmonieux et mystérieux de la Lorelei et qu’ils en aient oublié les courants du Rhin . Leur bâteau a ainsi chaviré dans le fleuve.

En littérature, La Lorelei est une femme qui symbolise aussi l’amour passion. Son amant infidèle est parti et elle croit voir le bâteau qui l’emmène et qui s’éloigne. Elle se jette alors dans le fleuve et se noie.

Cette légende se perpétue tout au long des 19 ème et 20 ème siècles. On retrouve la Loreley de Guillaume Appolinaire, la Loreley de Gérard de Nerval.

Au début du 19ème siècle, Clémens Brentano (1778-1842), écrivain romantique allemand écrit plusieurs variations sur le thème de la Lorelei. On voit alors apparaître une femme blonde et malheureuse sur un rocher dans un conte rhénan.

Heinrich Heine rédige une poèsie, l’histoire Die LoreLey en 1824 qui sera mise en musique et popularisée par le compositeur Friedrich Silcher :

Die LoreLey.

Mon Cœur, pourquoi ces noirs présages?
Je suis triste à mourir.
Une histoire des anciens âges
Hante mon Souvenir.

Déjà l’air fraîchit, le soir tombe
Sur le Rhin, coulant calmement ;
Seul, un haut rocher qui surplombe
Brille aux feux du couchant.

Là-haut, des nymphes la plus belle,
Assise, rêve encore ;
Sa main, où la bague étincelle,
Peigne ses cheveux d’or.

Le peigne est magique. Elle chante,
Timbre étrange et vainqueur,
Tremblez fuyez ! La voix touchante
Ensorcelle le cœur.

Dans sa barque, le marin qui passe
Pris d’un soudain transport,
Sans le voir, les yeux dans l’espace,
Vient sur l’écueil de mort.

L’écueil brise, le gouffre enserre,
La nacelle est noyée,
Et voila le mal que peut faire
Loreley sur son rocher

Heinrich Heine.

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende rapportée et publiée par Claire le 22 Février 2009. Claire ne pouvait rester indifférente à la Lorelei, « petit nom » que lui avait donné son professeur d’allemand lors de son entrée en sixième et qui l’a suivie dans cette matière plusieurs années.


Archive pour 22 février, 2009

LA LORELEI.

 

4ef91c44f3623923508a8b37e2cf194a.jpg   LA LORELEI. dans -Histoires et légendes. u4hv7lxs

Le rocher de la Lorelei. 

La légende parle de la Lorelei comme d’une sirène blonde qui est assise sur le rocher du même nom et que son chant envoûtant entraîne les marins qui passent en bâteau sur le Rhin à la mort. Ce rocher culmine à 132 mètres au-dessus du Rhin près de Saint Goarshausen, en Allemagne. Le courant très violent à cet endroit et les rochers immergés ont causé de nombreux accidents de bâteaux.

La légende veut que ces marins aient entendu le chant harmonieux et mystérieux de la Lorelei et qu’ils en aient oublié les courants du Rhin . Leur bâteau a ainsi chaviré dans le fleuve.

En littérature, La Lorelei est une femme qui symbolise aussi l’amour passion. Son amant infidèle est parti et elle croit voir le bâteau qui l’emmène et qui s’éloigne. Elle se jette alors dans le fleuve et se noie.

Cette légende se perpétue tout au long des 19 ème et 20 ème siècles. On retrouve la Loreley de Guillaume Appolinaire, la Loreley de Gérard de Nerval.

Au début du 19ème siècle, Clémens Brentano (1778-1842), écrivain romantique allemand écrit plusieurs variations sur le thème de la Lorelei. On voit alors apparaître une femme blonde et malheureuse sur un rocher dans un conte rhénan.

Heinrich Heine rédige une poèsie, l’histoire Die LoreLey en 1824 qui sera mise en musique et popularisée par le compositeur Friedrich Silcher :

Die LoreLey.

Mon Cœur, pourquoi ces noirs présages?
Je suis triste à mourir.
Une histoire des anciens âges
Hante mon Souvenir.

Déjà l’air fraîchit, le soir tombe
Sur le Rhin, coulant calmement ;
Seul, un haut rocher qui surplombe
Brille aux feux du couchant.

Là-haut, des nymphes la plus belle,
Assise, rêve encore ;
Sa main, où la bague étincelle,
Peigne ses cheveux d’or.

Le peigne est magique. Elle chante,
Timbre étrange et vainqueur,
Tremblez fuyez ! La voix touchante
Ensorcelle le cœur.

Dans sa barque, le marin qui passe
Pris d’un soudain transport,
Sans le voir, les yeux dans l’espace,
Vient sur l’écueil de mort.

L’écueil brise, le gouffre enserre,
La nacelle est noyée,
Et voila le mal que peut faire
Loreley sur son rocher

Heinrich Heine.

Claire.background-2008_039.jpg 

Légende rapportée et publiée par Claire le 22 Février 2009. Claire ne pouvait rester indifférente à la Lorelei, « petit nom » que lui avait donné son professeur d’allemand lors de son entrée en sixième et qui l’a suivie dans cette matière plusieurs années.

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...