ARISTOTE ET LA PHILOSOPHIE.

 ARISTOTE ET LA PHILOSOPHIE. dans -Hommes célèbres. 180px-Aristotle_Altemps_Inv8575

Buste d’Aristote.

PREMIERE PARTIE.

LA VIE D’ARISTOTE.coeur_073.gif

  Aristote est un philosophe grec né à Stagire en Macédoine (d’où son surnom de stragirite) en – 384 avant JC et décédé à Chalcis, en Eubée en – 322 avant JC. 

  Son père Nicomaque était médecin du roi Amyntas II de Macédoine. Sa mère Phaéstis était une sage femme, originaire de l’île Eubée. Il perdit son père à l’âge de 11 ans puis sa mère et fut élevé par son beau père Proxène d’Atarnée à Atarnée, en Mysie. Comme Stagire était une colonie grecque et que sa mère venait de cette île Eubée, Aristote serait Grec et non pas Macédonien.

  Son époque est marquée par le renouveau de l’empire macédonien et le déclin de l’influence de la démocratie athénienne.

  En – 343 avant JC, il rentre en Macédoine, appelé par le Roi Philippe II de Macédoine, pour devenir 2 ou 3 ans durant, le précepteur d’Alexandre le Grand, son fils, alors âgé de 13 ans.

  Désirant apprendre, Aristote se rendit à Athènes. Il commença à suivre des cours d’Isocrate. Peu satisfait il décida de rentrer à l’Académie de Platon, vers – 387 avant JC, alors que Platon se trouve en Sicile.

  Aristote pendant au moins vingt ans passa son temps dans l’Académie, l’école fondée par Platon, jusqu’à la mort de ce dernier. Ce jeune homme avait une étonnante puissance de travail, d’exceptionnelles capacités d’analyse. Platon l’avait surnommé “le liseur”, ayant toujours un texte sous les yeux, un rouleau à la main. Il fut d’abord l’étudiant le plus doué, puis le disciple le plus prometteur, le seul auquel Platon avait permis d’enseigner, surtout la rhétorique, avant de devenir le critique le plus radical des théories de son maître.

  Sa première période de production se place à l’Académie vers – 366/- 346 avant JC. Il a commencé par écrire 19 oeuvres dont il ne reste que de rares fragments des dialogues. Il s’intéresse à la vie politique locale mais son statut de métèque (étranger à la cité) l’empêche d’y participer.

  A la mort de Platon – 346 avant JC, Speusippe, neveu de Platon succède à ce dernier.à la tête de l’Académie. Aristote part alors dépité pour Atarnée avec 2 condisciples Xénocrate et Théophrase.

DEUXIEME PARTIE.

ARISTOTE ET LA PHILOSOPHIE.coeur_073.gif

  Aristote est le second père de la philosophie occidentale. Aristote a transformé en une recherche multiforme et diversifiée la philosophie. Son oeuvre a une grande importance par son étendue, par la multitude de domaines abordés et par son influence historique. Sa pensée concerne tous les registres du savoir de son époque.

  Dans cette pensée se succédent ou se répondent logique, métaphysique, physique, sciences naturelles, éthique, rhétorique et politique. Les différents registres ne sont jamais disjoints. Ils s’articulent les uns aux autres selon une organisation qui assure la cohérence globale de la démarche. Il est également l’inventeur de la logique formelle et le premier à parler de la “science de l’être en tant qu’être”.

  Son oeuvre compte très peu de détails biographiques. De même, il n’exite guère de témoignages qui nous soient parvenus. Sa biographie n’est donc connue que dans les grandes lignes.

  L’oeuvre d’Aristote a traversé les siècles, les langues et les cultures. Aristote est encore étudié, édité et commenté quand s’effondre l’empire romain. Il finit par devenir avec Thomas d’Aquin , le philosophe de l’église et comme le dira Dante : ” le maître de ceux qui savent.”

  Platon, homme de la théorie, recherchait un modèle fixe derrière le changement incessant des apparences. Aristote, homme de l’observation,  trouve cette hypothèse inutile. C’est dans le monde tel que nous pouvons l’observer et le soumettre à la refexion que se trouvent les clefs de la connaissance. Il faut examiner, classer, comparer, raisonner.

  Aristote analyse les vertus humaines sans oublier leur part d’incertitude et de contingence. En Politique, Aristote scrute  les constitutions existantes pour dégager leurs avantages et leurs inconvénients.

  Sa deuxième période de production se place à Assos vers – 345 /- 335 avant JC.

  Vers – 341, il épousa Phythias, fille adoptive d’Hermias Atarnée, réfugiée à Pella. Elle lui donna une fille Pithias.

  Une seconde fois la direction de l’Académie lui échappe au profit de son disciple et ami Xénocrate en – 339 avant JC. Il fonde alors le Lycée, école rivale de celle de Platon, où règnait l’habitude de discuter en marchant. D’où le nom de pérapatéticiens, ceux qui déambulent, donné aux disciples d’Aristote. Le matin des cours oraux, appelés “acromatiques”, étaient réservés aux disciples avancés en science platonienne ou aristotelicienne, et l’après-midi des cours de philosophie appelé “exotériques” étaient ouverts à tous.

  Sa 3ème période de production se place vers – 335/- 323 avant JC pour 13 ans.

  Aristote est le premier à organiser la philosophie comme une discipline embrassant la totalité du savoir selon un ordre logique, le premier à concevoir et à construire un système global des connaissances. Les écrits les mieux rédigés d’Aristote ont presque totalement disparus. Il nous reste seulement des notes de cours, moins bien rédigées. Le lecteur néanmoins oublie vite emporté par la puissance de sa pensée et le souci constant de sa cohérence interne.

coeur_073.gif

  En – 322 avant JC, à Chaleis ville de sa mère, dans l’île d’Eubée, Aristote mourut à l’âge de 63 ans. Il serait mort d’une maladie de l’estomac qui le minait depuis longtemps.

Claire.  background-2008_039.jpg   

Texte écrit et publié par Claire, qui a trouvé chez Aristote la Beauté, le 11 Janvier 2009.

 


Autres articles

2 commentaires

  1. menasria dit :

    sublime et humble !….je vous remercie pour tout ce que vous faites !éclaire nous encore et encore…..
    merci CLAIRE

  2. laurelle dit :

    très enrichissant et passionnant.

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...