CORONIS ET APOLLON:ESCULAPE LEUR ENFANT.

CORONIS ET APOLLON:ESCULAPE LEUR ENFANT. dans -Histoires et légendes.

Gravure de Daniel de la Feuille XVIIème siècle.

Il y avait en Thessalie une jeune fille nommée Coronis, fille unique de Phlégias, roi de Béotie. Elle était si belle qu’Apollon s’en éprit. Mais elle ne répondit pas longtemps à son amour et lui préféra un simple mortel, Ischys.

Coronis fut assez crédule pour espèrer qu’Apollon n’apprendrait jamais la vérité sur son infidélité. On dit que c’est le corbeau, l’oiseau consacré au dieu  et dont le plumage était alors d’une blancheur de neige, qui lui apprit.

Apollon fut alors pris d’une rage folle. Il punit d’abord le messager fidèle en teignant ses plumes en noir. Il tua ensuite Coronis. Certains disent qu’Apollon la tua de ses propres mains, d’autres qu’il chargea Artémis de lui décrocher une de ses flèches.

En dépit de sa nature impitoyable, Apollon éprouva un grand chagrin en voyant déposer la morte sur un bûcher.   » Je sauverai au moins mon enfant !  » se dit-il, et comme Zeus l’avait fait lorsque Sémélé périt, il se saisit de l’enfant prêt à naître.

Apollon confia cet enfant à Chiron, le sage Centaure, en lui demandant de l’élever dans sa grotte du Mont Pélion et de lui donner le nom d’Esculape.

Chiron éleva donc l’enfant. Il était fier de lui car ce garçonnet n’aimait pas jouer comme les autres enfants mais ne pensait qu’à s’instruire. Il apprenait tout ce que son père adoptif lui enseignait dans l’art de soigner. Son élève le surpassa rapidement. Il était capable de soigner n’importe quelle maladie. Tous ceux qui venaient souffrant de membres blessés ou touchés par le Mal repartaient guéris. 

Esculape était un bienfaiteur universel. Cependant il s’attira la colère des Dieux qui ne pardonnaient jamais le péché de concevoir  » des pensées trop grandes pour les hommes. » Un jour un homme lui proposa des honoraires énormes s’il faisait revivre un mort. Esculape accepta. Il ramena à la vie Hippolyte, le fils de Thésée.

Esculape ne connut pas un sort aussi heureux qu’Hippolyte. Zeus ne pouvait tolérer qu’un mortel eut un tel pouvoir. Il frappa Esculape de son foudre. Apollon irrité de la disparition de son fils, se rendit sur l’Etna où les cyclopes forgeaient les éclairs et il les tua (certains disent qu’il tua leurs fils, les avis sont ici partagés). Zeus, furieux condamna Apollon à devenir l’esclave du roi Admète pendant une période qui varie de 1 an à 9 ans selon les récits.

Mais bien qu’il eût déplu au Souverain des dieux et des hommes, Esculape fut honoré sur terre comme nul autre mortel. Après sa mort, pendant des siècles, les malades, les infirmes et les aveugles affluèrent dans ses temples pour y demander la guérison. Ils y priaient et y offraient des sacrifices puis ils s’endormaient et dans leurs rêves le médecin revenait et leur indiquait le moyen de parvenir à se guérir.

Les malades devaient à Esculape le soulagement de leurs maux et le retour de leur santé.

Claire.background-2008_039.jpg 

Histoire écrite et publiée par Claire le 29 Novembre 2008 d’après un conte de Pindare, poète lyrique grec (518 – 438 avant JC).

 

 


Autres articles

2 commentaires

  1. Coutance dit :

    Je suis en cinquieme et je fais ddu latin ,
    Nous fesons une recherche sur apollon et je dois dire que ça m’a bien aider
    MerCi !

  2. kameron turquetil dit :

    je vous demande de me dire en latin coronis

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...