AURORE ET TITHON.

 AURORE ET TITHON. dans -Histoires et légendes. 180px-Tithonos_Eos_Louvre_G438_detail

Eos ( Aurore) poursuivant Tithon, du Peintre Achille vers 470-460 av JC ( Musée du Louvre).

livre5.gif

Thiton , prince Troyen était l’époux d’Aurore ( Eos),  la déesse de l’Aube qui est la fille des Titans Hypérion et Théia, et la sœur d’Hélios (le Soleil) et de Séléné (la Lune). Ils avaient eu un fils Memnon d’Ethiopie, un prince au teint sombre qui mourut sous les murs de Troie.

Aurore pria  Zeus d’accorder à Tithon l’immortalité et ce dernier y consentit. Mais Aurore avait oublié de demander au dieu de l’Olympe qu’il conservat en même temps une éternelle jeunesse.

Tithon vieillit donc au côté d’Aurore. Puis il devint fort vieux sans toutefois pouvoir mourir.

Il fut réduit à ne plus être capable de bouger. Impuissant, il ne pouvait plus bouger la main, lever le pieds et il appelait la mort à grands cris. Mais c’était peine perdue. En effet, il était condamné à vivre pour l’éternité. 

La déesse l’entendant le prit enfin de pitié. Elle le fit transporter dans une chambre et referma la porte sur lui. Et là il bredouillait des mots dénudés de sens. Son esprit et la vigueur de son corps l’avait maintenant quitté. Il ne devint  plus qu’une enveloppe désséchée.

Le récit indique qu’il rapetissat et rétrécit jusqu’à ce qu’Aurore fit de lui une sauterelle ou en cigale bruyante et décharnée.

Son fils fit ériger une grande statue à Thèbes en Egypte en l’honneur de son père. Il est raconté que lorsque les premiers rayons de l’aube l’atteignaient, elle émettait des sons pareils à la vibration des cordes d’une harpe.

Claire. background-2008_039.jpg 

Conte écrit et publié le 22 Novembre 2008. Claire précise que l’on trouve une allusion à cette légende dans l’Iliade  d’Homère, poète grec du IXème siècle avant JC.

 


Autres articles

Un commentaire

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...