PROCNE ET PHILOMENE.

Philomèle et Procné montrent la tête d'Itys à son père, gravure pour le livre VI des Métamorphoses d'Ovide

Procné montre la tête d’Itys à son père.

Deux soeur Procné et Philomène étaient les filles de Pandion, roi d’ Athènes. Procné, l’ainée des deux soeurs épousa Térée, roi de Thrace qui était le fils d’Arès ( Mars). Mais il avait tous les défauts de son père. Ils eurent un fils Itys. Lorsque ce dernier atteignit l’âge de 5 ans, Procné qui vivait à Thrace loin de sa famille, demanda à Térée d’aller chercher sa soeur Philomène qu’elle n’avait pas vue depuis longtemps et qui lui manquait.

Térée y consentit et se rendit lui même à Athènes afin d’escorter la jeune fille. Lorsqu’il posa les yeux sur Philomène, Térée s’en éprit aussitôt tellement elle était belle. Son père Pandion consentit à lui confier Philomène et cette dernière se réjouissait de faire cette traversée et de retrouver sa soeur. Tout se passa fort bien pendant ce voyage.

Lorsqu’il débarquèrent à Thrace, Térée mentit à Philomène et dit qu’il venait d’apprendre par un voyageur le mort de Procné.  Il emmena Philomène dans une bergerie et la força à accepter un prétendu mariage. Toutefois la jeune fille ne tarda pas à apprendre la vérité et menaça Térée, ce qu’elle n’aurait pas dû faire : elle avertirait le monde entier de ce qu’il avait osé accomplir. Furieux Térée la saisit et lui coupa la langue qui gisait maintenant palpitante sur le sol où il l’avait jetée. Puis la laissant prisonnière, il partit rejoindre Procné.

Les femmes étaient habiles à cette époque. Philomène se tourna donc vers son métier à tisser. Elle devait encore plus que d’autres rendre clairement l’ histoire qu’elle tissait. Elle créa une magnifique tapisserie qui racontait sa tragique aventure. Lorsqu’elle fut terminée, elle confia cette tapisserie à une vieille femme et lui fit comprendre qu’elle devait la donner en cadeau à la reine, Procné.

La vieille femme heureuse lui remit. Lorsque Procné, toujours en deuil , regarda la tapisserie, elle reconnut sa soeur. Elle y vit Philomène et Térée. Elle ressentit une grande haine et se mit à analyser la situation. Son esprit se tourna vers le but à atteindre : délivrer sa soeur et châtier son mari. Aidée par la vieille messagère, elle trouva le moyen de rejoindre Philomène. Elle la délivra et revint avec elle au palais.

Procné cherchait le moyen de faire payer à Térée le mal qu’il leur avait fait. A cet instant, Itys, son fils,  entra dans la pièce. A cause de la ressemblance qu’il avait avec son père, elle se mit à le haïr. Elle tua alors l’enfant d’un coup de glaive. Elle découpa le petit corps en morceaux et déposa ses membres dans un chaudron qu’elle mit à cuire. Elle servit ces membres à Térée le soir à son repas.

Lorsque Térée eut terminé ce repas, Procnée lui dit ce qu’il avait mangé et elle lui tendit la tête sanguinolante de l’enfant. Malade d’horreur, Térée fut médusé et les deux soeurs en profitèrent pour s’enfuir. Mais il les rejoignit à Dalis et il allait les tuer lorsque les dieux les transformèrent en oiseaux : Procné en rossignol et Philomène en hirondelle. Térée lui fut changé aussi en oiseau, certains disent en vautour, d’autres en huppe.

Il est à noter que les auteurs romains qui racontèrent cette histoire confondirent les deux soeurs et firent de Philomène le rossignol et de Procné l’hirondelle. Ce qui est illogique compte tenu de la langue coupée de Philomène.

Certains disent aussi qu’Itys fut changé en chardonneret. Ce qu’Ovide ignore.

Par ailleurs, l’astéroïde Procné a été découvert par Christian Peters le 21 mars 1879.

Claire.   background-2008_039.jpg   

Conte raconté et publié le 25 Octobre 2008 par Claire emprunté à Ovide, poète latin ( 43 av JC – 17 ou 18 après JC ) . Ici nous découvrons l’inceste et le drame qu’il a entraîné.


Archive pour 25 octobre, 2008

PROCNE ET PHILOMENE.

Philomèle et Procné montrent la tête d'Itys à son père, gravure pour le livre VI des Métamorphoses d'Ovide

Procné montre la tête d’Itys à son père.

Deux soeur Procné et Philomène étaient les filles de Pandion, roi d’ Athènes. Procné, l’ainée des deux soeurs épousa Térée, roi de Thrace qui était le fils d’Arès ( Mars). Mais il avait tous les défauts de son père. Ils eurent un fils Itys. Lorsque ce dernier atteignit l’âge de 5 ans, Procné qui vivait à Thrace loin de sa famille, demanda à Térée d’aller chercher sa soeur Philomène qu’elle n’avait pas vue depuis longtemps et qui lui manquait.

Térée y consentit et se rendit lui même à Athènes afin d’escorter la jeune fille. Lorsqu’il posa les yeux sur Philomène, Térée s’en éprit aussitôt tellement elle était belle. Son père Pandion consentit à lui confier Philomène et cette dernière se réjouissait de faire cette traversée et de retrouver sa soeur. Tout se passa fort bien pendant ce voyage.

Lorsqu’il débarquèrent à Thrace, Térée mentit à Philomène et dit qu’il venait d’apprendre par un voyageur le mort de Procné.  Il emmena Philomène dans une bergerie et la força à accepter un prétendu mariage. Toutefois la jeune fille ne tarda pas à apprendre la vérité et menaça Térée, ce qu’elle n’aurait pas dû faire : elle avertirait le monde entier de ce qu’il avait osé accomplir. Furieux Térée la saisit et lui coupa la langue qui gisait maintenant palpitante sur le sol où il l’avait jetée. Puis la laissant prisonnière, il partit rejoindre Procné.

Les femmes étaient habiles à cette époque. Philomène se tourna donc vers son métier à tisser. Elle devait encore plus que d’autres rendre clairement l’ histoire qu’elle tissait. Elle créa une magnifique tapisserie qui racontait sa tragique aventure. Lorsqu’elle fut terminée, elle confia cette tapisserie à une vieille femme et lui fit comprendre qu’elle devait la donner en cadeau à la reine, Procné.

La vieille femme heureuse lui remit. Lorsque Procné, toujours en deuil , regarda la tapisserie, elle reconnut sa soeur. Elle y vit Philomène et Térée. Elle ressentit une grande haine et se mit à analyser la situation. Son esprit se tourna vers le but à atteindre : délivrer sa soeur et châtier son mari. Aidée par la vieille messagère, elle trouva le moyen de rejoindre Philomène. Elle la délivra et revint avec elle au palais.

Procné cherchait le moyen de faire payer à Térée le mal qu’il leur avait fait. A cet instant, Itys, son fils,  entra dans la pièce. A cause de la ressemblance qu’il avait avec son père, elle se mit à le haïr. Elle tua alors l’enfant d’un coup de glaive. Elle découpa le petit corps en morceaux et déposa ses membres dans un chaudron qu’elle mit à cuire. Elle servit ces membres à Térée le soir à son repas.

Lorsque Térée eut terminé ce repas, Procnée lui dit ce qu’il avait mangé et elle lui tendit la tête sanguinolante de l’enfant. Malade d’horreur, Térée fut médusé et les deux soeurs en profitèrent pour s’enfuir. Mais il les rejoignit à Dalis et il allait les tuer lorsque les dieux les transformèrent en oiseaux : Procné en rossignol et Philomène en hirondelle. Térée lui fut changé aussi en oiseau, certains disent en vautour, d’autres en huppe.

Il est à noter que les auteurs romains qui racontèrent cette histoire confondirent les deux soeurs et firent de Philomène le rossignol et de Procné l’hirondelle. Ce qui est illogique compte tenu de la langue coupée de Philomène.

Certains disent aussi qu’Itys fut changé en chardonneret. Ce qu’Ovide ignore.

Par ailleurs, l’astéroïde Procné a été découvert par Christian Peters le 21 mars 1879.

Claire.   background-2008_039.jpg   

Conte raconté et publié le 25 Octobre 2008 par Claire emprunté à Ovide, poète latin ( 43 av JC – 17 ou 18 après JC ) . Ici nous découvrons l’inceste et le drame qu’il a entraîné.

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...