CEYX ET ALCYONE.

Morphée apparaît à Alcyone sous les traîts de Céyx, gravure de  pour le livre XI des Métamorphoses d'Ovide 

Gravure de pour le livre XI des métamorphoses d’Ovide.

livre5.gif

Céyx , un roi de Thélassie, était le fils de Lucifer, le conducteur des Astres et de la Lumière, l’étoile qui fait naître le jour, et la joie brillante de son père illuminait son visage.

Sa femme Alcyone était aussi de noble naissance. Elle était fille d’Eole le dieu des Vents.

Il avait l’un pour l’autre un tendre attachement et s’il devait se séparer, c’était à regret. Un jour cependant Ceyx dut quitter Alcyone pour un long voyage à travers les mers. Alcyone apprenant ce projet  pleura car elle connaissait mieux que personne le pouvoir du vent sur la mer. Du palais de son père, lors de son enfance, elle avait observé les nuages sombres auxquels son père faisait appel et les éclairs rouges. » Ne pars pas ou partons ensemble Céyx «  dit Alcyone. Ceyx ému demanda le conseil de l’oracle mais il ne voulait pas que sa femme partageât avec lui les périls du voyage. Elle dû cèder et il partit seul.

Cette même nuit une tempête se leva.  Il y eut un ouragan et les vagues s’élevaient comme des montagnes. Sur le vaisseau, les hommes étaient fous de terreur. Céyx était soulagé de savoir Alcyone en sécurité. Il prononça son nom lorsque le bâteau sombra et que les eaux se refermèrent sur lui.

Alcyone comptait les jours. Elle priait pour lui. Ne voyant pas revenir Céyx, elle appela Iris, sa messagère et lui ordonna de se rendre à la demeure de Somnus, dieu du sommeil, pour qu’il lui envoie un rêve qui lui révèlerait la réalité sur le sort de Céyx. Lorsqu’Iris eut accompli sa mission, elle repartit.

Le dieu du Sommeil réveilla son fils Morphée qui vola jusqu’au pied du lit d’Alcyone. Il avait emprunté le visage de Céyx alors qu’il se noyait. Céyx lui dit : « Je suis mort Alcyone. »  » Ton nom était sur mes lèvres lorsque les eaux m’ont submergé. » «  Donne moi tes larmes afin que je ne descende pas sans être pleuré dans le royaume de l’ombre. » Alcyone gémit et tendit les bras pour l’atteindre. Elle cria :  » Attends moi, j’ irai avec toi.  » Son cri la réveilla.

Aux premières lueurs de l’aube , elle se rendit sur la grève, sur le promontoire d’où Céyx était parti. Elle vit quelque chose qui flottait au loin. La marée montait et elle voyait maintenant que c’était un cadavre.  Il était près du promontoire, tout près d’elle. Elle courut et se jeta à l’eau :  » Mon époux, mon époux !  » Et alors au lieu de s’abimer dans les flots, elle vit qu’elle les survolait. Elle s’était transformée en oiseau, l’alcyon ( Martin-pêcheur ). Les dieux firent de même pour Céyx, par Bienveillance. Céyx fut transformé également en oiseau et la rejoignit. Depuis, on les voit toujours ensemble volant au-dessus des vagues.

Il y a 7 jours dans l’année au cours desquels la mer est calme. Aucun vent n’agite les eaux. Alcyone alors couve son nid qui flotte sur la mer.  » ces jours sont appelés les jours d’alcyone.

Claire. background-2008_039.jpg    

Légende écrite et publée par Claire le 04 Octobre 2008, d’après un conte d’Ovide, poète latin ( 43 av JC – 17 ou 18 apr JC ).

 


Archive pour 4 octobre, 2008

CEYX ET ALCYONE.

Morphée apparaît à Alcyone sous les traîts de Céyx, gravure de  pour le livre XI des Métamorphoses d'Ovide 

Gravure de pour le livre XI des métamorphoses d’Ovide.

livre5.gif

Céyx , un roi de Thélassie, était le fils de Lucifer, le conducteur des Astres et de la Lumière, l’étoile qui fait naître le jour, et la joie brillante de son père illuminait son visage.

Sa femme Alcyone était aussi de noble naissance. Elle était fille d’Eole le dieu des Vents.

Il avait l’un pour l’autre un tendre attachement et s’il devait se séparer, c’était à regret. Un jour cependant Ceyx dut quitter Alcyone pour un long voyage à travers les mers. Alcyone apprenant ce projet  pleura car elle connaissait mieux que personne le pouvoir du vent sur la mer. Du palais de son père, lors de son enfance, elle avait observé les nuages sombres auxquels son père faisait appel et les éclairs rouges. » Ne pars pas ou partons ensemble Céyx «  dit Alcyone. Ceyx ému demanda le conseil de l’oracle mais il ne voulait pas que sa femme partageât avec lui les périls du voyage. Elle dû cèder et il partit seul.

Cette même nuit une tempête se leva.  Il y eut un ouragan et les vagues s’élevaient comme des montagnes. Sur le vaisseau, les hommes étaient fous de terreur. Céyx était soulagé de savoir Alcyone en sécurité. Il prononça son nom lorsque le bâteau sombra et que les eaux se refermèrent sur lui.

Alcyone comptait les jours. Elle priait pour lui. Ne voyant pas revenir Céyx, elle appela Iris, sa messagère et lui ordonna de se rendre à la demeure de Somnus, dieu du sommeil, pour qu’il lui envoie un rêve qui lui révèlerait la réalité sur le sort de Céyx. Lorsqu’Iris eut accompli sa mission, elle repartit.

Le dieu du Sommeil réveilla son fils Morphée qui vola jusqu’au pied du lit d’Alcyone. Il avait emprunté le visage de Céyx alors qu’il se noyait. Céyx lui dit : « Je suis mort Alcyone. »  » Ton nom était sur mes lèvres lorsque les eaux m’ont submergé. » «  Donne moi tes larmes afin que je ne descende pas sans être pleuré dans le royaume de l’ombre. » Alcyone gémit et tendit les bras pour l’atteindre. Elle cria :  » Attends moi, j’ irai avec toi.  » Son cri la réveilla.

Aux premières lueurs de l’aube , elle se rendit sur la grève, sur le promontoire d’où Céyx était parti. Elle vit quelque chose qui flottait au loin. La marée montait et elle voyait maintenant que c’était un cadavre.  Il était près du promontoire, tout près d’elle. Elle courut et se jeta à l’eau :  » Mon époux, mon époux !  » Et alors au lieu de s’abimer dans les flots, elle vit qu’elle les survolait. Elle s’était transformée en oiseau, l’alcyon ( Martin-pêcheur ). Les dieux firent de même pour Céyx, par Bienveillance. Céyx fut transformé également en oiseau et la rejoignit. Depuis, on les voit toujours ensemble volant au-dessus des vagues.

Il y a 7 jours dans l’année au cours desquels la mer est calme. Aucun vent n’agite les eaux. Alcyone alors couve son nid qui flotte sur la mer.  » ces jours sont appelés les jours d’alcyone.

Claire. background-2008_039.jpg    

Légende écrite et publée par Claire le 04 Octobre 2008, d’après un conte d’Ovide, poète latin ( 43 av JC – 17 ou 18 apr JC ).

 

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...