EROTISME.

 EROTISME. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. Gallery_Of_Covers_-_28

Claire habilla son corps hâlé par le soleil du midi, d’une robe de soie blanche au dos nu. Elle l’attacha avec un noeud derrière la nuque. La lumière du soleil jouait par transparence et faisait apparaître les formes parfaites de son corps et ses longues jambes fuselées et musclées. Sa robe était resserrée à la taille et la montrait menue.

Après avoir entouré d’un trait d’eyes liner ses yeux bleus couleur turquoise, Claire mis des boucles d’oreilles en or sur lesquelles des coeurs turquoises étaient attachés à une chaîne et se balançaient.

Elle se vaporisa d’un voile de parfum de Jean Patou. Elle étala avec lenteur un rouge à lèvres ,orangé et nacré, sur ses lèvres charnues et sensuelles.

Elle attacha ses longs cheveux noirs avec un pique agrémenté d’une pierre de couleur turquoise et laissa, après les avoir remonté en chignon haut, apparaître une longue queue de cheval sur le côté.

Elle mit de hauts talons blancs qui faisaient ressortir sa silhouette longue et fine et galbaient ses mollets.

Elle sortit pour se promener et voulu boire une boisson fraîche. Lorsqu’elle s’arrêta dans un café, elle laissa sur son passage un sillon de parfum et des hommes se retournèrent pour la contempler.

Indifférente, Claire s’assit et absorbée dans ses pensées prit un livre et commanda un grand verre de lait fraise. Le soleil dardait ses rayons et lui caressait la peau. Claire leva la tête un moment et rêva.

Claire. background-2008_039.jpgdove.gifNouvelle écrite et publiée par Claire le 20 Septembre 2008.

image74

Citation d’homme célèbre.

Le corps de la femme sait rêver? En quoi, Hommes, sommes inférieurs.

Jacques de Bourbon Busset

Les choses simples.


Archive pour 20 septembre, 2008

EROTISME.

 EROTISME. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. Gallery_Of_Covers_-_28

Claire habilla son corps hâlé par le soleil du midi, d’une robe de soie blanche au dos nu. Elle l’attacha avec un noeud derrière la nuque. La lumière du soleil jouait par transparence et faisait apparaître les formes parfaites de son corps et ses longues jambes fuselées et musclées. Sa robe était resserrée à la taille et la montrait menue.

Après avoir entouré d’un trait d’eyes liner ses yeux bleus couleur turquoise, Claire mis des boucles d’oreilles en or sur lesquelles des coeurs turquoises étaient attachés à une chaîne et se balançaient.

Elle se vaporisa d’un voile de parfum de Jean Patou. Elle étala avec lenteur un rouge à lèvres ,orangé et nacré, sur ses lèvres charnues et sensuelles.

Elle attacha ses longs cheveux noirs avec un pique agrémenté d’une pierre de couleur turquoise et laissa, après les avoir remonté en chignon haut, apparaître une longue queue de cheval sur le côté.

Elle mit de hauts talons blancs qui faisaient ressortir sa silhouette longue et fine et galbaient ses mollets.

Elle sortit pour se promener et voulu boire une boisson fraîche. Lorsqu’elle s’arrêta dans un café, elle laissa sur son passage un sillon de parfum et des hommes se retournèrent pour la contempler.

Indifférente, Claire s’assit et absorbée dans ses pensées prit un livre et commanda un grand verre de lait fraise. Le soleil dardait ses rayons et lui caressait la peau. Claire leva la tête un moment et rêva.

Claire. background-2008_039.jpgdove.gifNouvelle écrite et publiée par Claire le 20 Septembre 2008.

image74

Citation d’homme célèbre.

Le corps de la femme sait rêver? En quoi, Hommes, sommes inférieurs.

Jacques de Bourbon Busset

Les choses simples.

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...