Musée d’art contemporain du Val de Marne.

La tour aux Figures (Jean Dubuffet 1901-1985)

Jean Dubuffet, la Tour aux figures à Issy-les-Moulineaux.

Le musée d’Art Contemporain du Val de Marne se situe au sud-est de Paris : Place de la Libération, BP147 à Vitry sur Seine  (94400).

http://www.medienkunstnetz.de/werke/reliquaire/

Christian Boltanski. 

PREMIERE PARTIE.

LE MUSEE.

Le musée d’Art Contemporain du Val de Marne a été inauguré en 2005. Son espace devait accueillir des oeuvres concernant les grands mouvements de l’Art en France depuis 1950 jusqu’à nos jours. Les artistes exposés sont des artistes Français ou Etrangers ayant vécu en France.

Le musée est entouré d’un jardin de 10 000 m2. Il a une surface de 13 000 m2 . Ce musée a été conçu par Jacques Ripault et Denise Duhart, architectes.

Des milliers d’oeuvres de peintures, de sculptures, de photographies, de travaux sur papier peuvent être contemplées.

Le musée suscite la curiosité d’un large public. Son approche est axé sur l’existence du monde et de la vie. Les oeuvres qui y sont montrées, représentent les grandes tendances artistiques des cinquante dernières années. Elles constituent la richesse et la diversité de l’art contemporain.

Ces oeuvres  posent ici la question de l’abstraction, celle du recours aux lignes et à l’image et la remise en cause et la réinvention de la peinture. Elles se trouvent sur un site ou l’étendue et la lumière prédominent et les mettent en valeur.

Les oeuvres sont présentées ici pour surprendre, choquer, interpeller puis séduire et être aimées du public.

Jesús-Rafael Soto (Capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain).

Jésus-Rafaél Soto, capture d’écran d’une vidéo.

DEUXIEME PARTIE.

LES OEUVRES.

Des premières oeuvres ont été acquises de :

Judith Reigl, Arman, Jean-Pierre Bertrand, François Morellet, Alain Jacquet, Raymond Hains,

Tatiana Trouvé, Daniel Buren, Barthélémy Toguo, Valérie Belin,

Puis de Annette Messager,

Malachi Farrell, Ange Leccia ou Gilles Barbier, etc…

On y trouve des oeuvres exposées comme l’ivrogne de Gilles Barbier représentée par un mannequin de cire au-dessus duquel plane un tourbillon d’objets.

La monumentale sculpture de Jean Dubuffet (1901-1985),  » La Rue  » (1971-1974) peut y être admirée, ainsi que de  Soto (1922-2005)  » Le Pénétrable », des oeuvres du sculpteur César (1921-1998), des plasticiens Christian Boltanski, des peintres Olivier Debré, Bernard Rancillac, Peter stämpfli ou Alfred Manessier, Valérie Fabre, le photographe et cinéaste Valérie Jouve, les mosaïques de Sonia Delaunay, les vitraux de Valério Adami etc….

Le pouce (1963)

Le pouce de César, 1963.

TROISIEME PARTIE.

CLAIRE au Musée d’art contemporain.

Claire et Rémi se sont dirigés en voiture vers le musée d’Art Contemporain de Vitry sur Seine. Après avoir eu quelques petites difficultés pour trouver le site, après avoir garé la voiture, ils  sont entrés dans un bâtiment qui dégageait de grands espaces vitrés et qui laissait entrer la lumière sur des oeuvres modernes très espacées.

Claire fut d’abord surprise et puis captivée  à regarder toutes ces oeuvres qui l’entouraient. Elles avaient toutes par leur beauté des particularités très touchantes.

Des panneaux de papier de couleurs étaient exposés sur des planches et donnaient des tâches colorées à l’espace.

Des mobiles en mouvement représentaient diverses oeuvres dont les formes géomètriques ou arrondies  étaient d’une grande pureté.

Certains tableaux qui comportaient des collages de papier lui firent penser aux tableaux qu’elle avait vu au musée Picasso à Paris. Ils figuraient des thèmes de la vie.

D’autres tableaux étaient fait de lignes et représentaient différentes formes qui s’enchevêtraient.

Claire prit un écouteur pour entendre un peintre remettre en cause ses prédecesseurs. Il utilisait des pinceaux et des peintures identiques à ceux utilisés par les peintres en bâtiments.

Elle vit une exposition , à thème,  temporaire d’un peintre qui se déroulait à travers des panneaux d’alluminium et de glaces s’intégrant parfaitement à la modernité du lieu.

Elle se promenait dans les allées avec Rémi et lisait chaque motif de l’oeuvre, le nom du peintre. C’était pour Claire un endroit extrèmement aérien, troublant et captivant.

Elle avait encore rencontré dans ces oeuvres nouvelles, plus proches de la vie de Claire, l’Amour et la Beauté.

Claire.   background-2008_039.jpg            image74

Article écrit et publié par Claire le 24 Août 2008.  fleurs murier      

 


Autres articles

Un commentaire

  1. naguere dit :

    Bonsoir Chantal,
    L’art contemporain me laisse froide. Pour moi, il y a un hiatus entre « art » et « contemporain ». L’art est par définition universel. « Contemporain » a des relents de « sous-art ». Note bien les guillemets. Je vais voir la pyramide !
    Bonne nuit- Naguère

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...