PYRAME ET THISBE.

coeur_075.gif      fleurs murier 

 Les baies pourpres du mûrier furent un temps blanches comme neige….mais….

Pyrame et Thibé vivaient à Babylone, cité de la reine des Sémiramis, avec entre leur maison réciproque, un mur commun. Dans ce mur, il y avait une lézarde et Pyrame et Thisbé pouvaient se parler. Ils apprirent depuis l’enfance à s’aimer, ils voulaient adolescents s’épouser mais leurs parents s’y opposaient.

Mais l’Amour ne peut être contraint. Le jour ils prononçaient des mots brûlant d’amour. Le soir en se séparant, ils déposaient sur le mur des baisers.

Pyrame et Thisbé décidèrent un jour de se rejoindre. Ils se donnèrent rendez-vous près de la tombe de Ninus, sous un grand mûrier blanc. Tout près de ce dernier coulait un clair ruisseau.

Alors le soleil se coucha et la nuit tomba. Thisbé sortit de la maison et se dirigea vers la tombe. Sous l’éclairage de la lune, Thisbé aperçut une lionne qui venait boire au ruisseau, la gueule ensanglantée. Thisbé put s’échapper mais elle laissa tomber son voile. La lionne en revenant sur ses pas trouva le voile, le déchira et l’ensanglanta avec sa gueule avant de disparaître.

Pyrame alors arriva. Il aperçut les lambeaux de voile tâchés de sang et les trâces de pas de la lionne. Il crut Thisbé morte. Il se reconnut fautif d’avoir attiré Thisbé dans ce lieu. Il prit son épée et la plongea dans son flanc. Le sang gicla sur les baies et elles se teintèrent aussitôt en rouge sombre.

Thisbé revint sur ses pas et ne trouva plus les fruits blancs du mûrier. Elle scruta l’ombre et vit Pyrame étendu, baignant dans son sang. Elle vit son voile ensanglanté près de lui et comprit. Elle plongea alors l’épée dans son coeur pour rejoindre Pyrame.

Les fruits rouges du mûrier rappellent donc à jamais le souvenir de ces deux amants que même la mort ne put séparer.

coeur_075.gif        http://feminanovo.hautetfort.com/archive/2007/05/24/planter-les-mures-de-jardin.html

Claire. background-2008_039.jpg

Légende racontée par Claire d’après les écrits d’Ovide, poète latin ( 43 avant JC à 17 ou 18 après JC ). L’Amour et la Beauté étaient ici présents.

Ecrit et publié par Claire en juillet – août 2008.

 image74 Les métamorphoses

 


Autres articles

Répondre

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...