ECHO ET NARCISSE.

Narcisse, par Le Caravage (v. 1595)   

Narcisse, par Le Caravage. (v 1595 ).

  Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Echo et Narcisse – John William Waterhouse, 1903.

Bienvenue_sur_le_blog

Un joli garçon nommé Narcisse était d’une si grande beauté que toutes les filles rêvaient de lui et d’être sa femme. Mais Narcisse ne les regardait car aucune ne l’intéressait. Le chagrin de la nymphe Echo qui l’aimait sans retour ne l’émût pas davantage.

Echo était une favorite d’Artémis, la déesse des bois et des créatures sauvages. La déesse Héra qui était jalouse des escapades amoureuses de Zeus, son époux, cherchait à savoir avec quelle nymphe Zeus avait une intrigue amoureuse et menait une enquête. A cause du gai bavardage d’Echo, qu’Héra dû écouter par politesse, elle fut obligée de renoncer ce jour là, à découvrir sur quelle Muse s’était portée la fantaisie amoureuse du seigneur de l’Olympe, Zeus. Avec son injustice habituelle, elle tourna sa fureur contre Echo.

Héra condamna Echo à ne se servir de sa langue que pour répèter ce qui lui était dit :   » Tu auras toujours le dernier mot mais jamais tu ne parleras la première. »  Le châtiment était dur et rendu plus cruel encore à cause de l’ amour d’Echo pour Narcisse.

Echo suivait Narcisse partout mais elle ne pouvait lui parler. Comment ainsi attirer l’attention du jeune homme ?

Un jour Narcisse appelait ses compagnons de jeux :  » L’un de vous est il ici ?  » Echo répondit enchantée :  » Ici, Ici. » Elle était cachée par les arbres et il ne pouvait la voir, et il cria :  » Viens!  » Echo répèta joyeusement :  » Viens !  » Le mot qu’elle avait toujours désiré lui dire. Alors, elle sortit du bois et lui tendit les bras. Narcisse la regarda avec dégoût :  » Pas celà, je mourrai avant que je te donne pouvoir sur moi. ». Elle ne put que répèter malheureuse :  » Je te donne pouvoir sur moi. » Narcisse partit. Echo cacha son désarroi et honteuse se terra dans une antre et ne se consola jamais.

Depuis Echo vit dans les antres et les creux des rochers. Son chagrin l’a tant fait maigrir et dépérir que seule sa voix lui reste.

Narcisse dédaignait toujours l’amour. L’une de celles qu’il avait blessée adressa une prière aux dieux :  » Que celui qui n’aime aucune autre s’éprenne de lui-même. » Cette prière fut exaucée. Tandis que Narcisse se penchait pour boire à l’eau claire d’une fontaine, il aperçut sa propre image et s’en éprit aussitôt.  » Je sais maintenant ce que d’autres ont souffert à cause de moi, car je brûle d’amour pour moi-même et comment pourrai-je approcher cette beauté que je vois se reflèter sur l’eau ?  »  » Seule la mort me libérera . » et il en fut ainsi. Narcisse en regardant son image languit et dépérit.  » Echo se tenait à ses côtés mais elle ne pouvait rien pour lui. Il allait mourir.

Narcisse s’adressa en mourant à son image :  » Adieu, adieu ! « Alors Echo répèta ces mots comme une dernière plainte :  » Adieu ! adieu !. »

Une fleur naquit de la mort de ce bel adolescent … le narcisse blanc à corolle rouge.

Article écrit par Claire d’après Ovide, poète latin ( 43 av Jc, 17-18 après JC ).

Claire. background-2008_039.jpg     ECHO ET NARCISSE. dans -Histoires et légendes.

Article écrit et publié par Claire le 31 Août 2008 d’après la mythologie grecque. Claire, en présence de la Beauté, ne pouvait rester indifférente à ces deux Amours impossibles.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le narcisse.


Archive pour août, 2008

SENSUALITE.

Image Hosted by ImageShack.us

Claire était maintenant seule dans le lit défait de cette chambre d’hôtel. Elle était sous l’emprise de Rémi. Elle sentait encore le contact de sa bouche, de ses lèvres et de sa langue qui la pénétrait.

Claire était troublée et se remémora la façon dont Rémi l’avait étendue délicatement sur le lit. Elle revit ses gestes experts et ses yeux clairs posés sur son corps.  Rémi avait un regard amusé lorsqu’il s’aperçut que Claire n’avait pu retenir des soupirs de plaisir. Elle ne savait plus où elle se trouvait, son esprit voguait dans un horizon irréel.

Claire avait eu du mal à retrouver sa sérénité, sa lucidité. Rémi lui avait fait perdre le sens de la réalité. Lorsque l’étreinte avait cessé, elle méditait plus troublée. Rémi avait gardé une telle maîtrise dans cette situation, qu’elle en était encore plus déstabilisée. Claire sentait  encore l’odeur du corps de Rémi, ses vibrations contre le sien…

Les rayons du soleil dardaient à travers les vitres de la fenêtre de la chambre, caressaient la peau et réchauffaient le corps nu de Claire. Claire était alanguie, féline et comblée. Elle avait l’impression d’avoir avant Rémi laissé échapper sa vie et de revivre intensément chaque moment aujourd’hui.

Claire se regarda dans la glace qui se trouvait accrochée au mur en face d’elle. Elle observa tous les contours de son corps . Elle monta sa jambe et regarda son galbe particulier. Elle rêva… Elle se dit qu’elle était très belle et que ce n’était pas le dernier instant qu’elle passerait ainsi… Claire aimait Rémi, elle le savait. C’était son amour, son unique amour.

Claire se réveilla brusquement… Elle avait rêvé…  Elle chercha la lampe de chevet pour l’allumer. Elle regarda autour d’elle. Elle était à son domicile dans cette chambre qu’elle connaissait si bien….Elle ne se souvenait plus du passé…..

7qok9c4s.gif

” Le rêve est la réalisation d’un désir “.

Sigmund Freud.

Claire.  background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite et publiée par claire le 31 Août 2008.SENSUALITE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. 210708_153525_PEEL_Tjgmtw

           image74

LA LEGENDE DU TREFLE.

Trèfle à quatre feuilles 

PREMIERE PARTIE.            

LE TREFLE A QUATRE FEUILLES PORTE BONHEUR.

Le trèfle à quatre feuilles est considéré dans la civilisation occidentale comme un porte-bonheur. De nombreux bijoux le figure. Chaque feuille du trèfle a une signification : La première feuille est pour la renommée, la seconde feuille est pour la richesse, la troisième feuille pour l’amour et la quatrième pour la santé.

Entrez dans la tradition et cherchez dans votre pelouse avec les enfants des trèfles à quatre feuilles. Vous aurez plus de chance d’en trouver normalement au printemps car la pousse est plus abondante. Cherchez bien car pour 10000 trèfles à trois feuilles, il n’existerait qu’un trèfle à 4 feuilles. Parlez de cette légende à vos enfants, pour que jamais elle ne se perde.

Lorsque cet enfant aura grandi vous pourrez aussi lui acheter une Alpha Roméo haut de gamme car le trèfle à quatre feuilles en est le signe distinctif.

Partons dans l’histoire, pour le Romain Pline , il était l’antidote à la morsure de serpents. Pour les magiciennes, il était utilisé pour fabriquer des filtres d’amour…

Attention ! si vous trouvez un trèfle à quatre feuilles et le glissez dans la poche de l’être aimé, il ne pourra vous résister !

Si vous glissez un trèfle sous votre lit ou votre oreiller, aucun fantôme ne viendra troubler votre sommeil ! Il rompt l’influence des mauvais esprits.

Et puis le trèfle à quatre feuilles est lié à la chance. Vous le mettez dans un livre à sècher, il vous portera bonheur toute l’année.

Shamrock : le trèfle à trois feuilles

DEUXIEME PARTIE.            

LE TREFLE A TROIS FEUILLES SYMBOLE DE L’IRLANDE.

Le trèfle est aussi lié à l’Irlande et à son Saint Patron, Saint-Patrick ( 394-461) et symbolise la conscience de ce peuple.

Saint-Patrick, de son nom Maewyn Succat, serait né aux environ de 394 en Bretagne insulaire règion qui correspond à l’actuel pays de Galle. En 410 à l’âge de 16 ans il est enlevé par des pirates irlandais qui le vendent comme esclave. Pendant 6 années il vit en captivité dans une cage près du bois de Fochoill en Mayo. Il est berger pour un chef de clan irlandais.

Il y rencontre dieu et devient chrétien. En 416 il parvient grâce à dieu à s’échapper . Une voix lui dit de rejoindre le rivage et de monter sur un bâteau. Il monte sur ce bâteau. Après trois jours de mer, il rejoint les côtes anglaises. Il a alors 23 ans et retrouve sa famille.

Mais des voix d’hommes l’appellent près du bois de Focult à proximité de la mer Occidentale. Il gagne les îles de Lerins près de Canne. Il s’installe au monastère de Saint Honorat. Il y suit des études de théologie pendant 2 ans. Il devient diacre puis évêque.

En 432, il retourne en Irlande. Il y prèche. Il fut réputé pour son courage, son humilité et sa bonté. Au Roch de Cashel, lors d’un sermon qui reste célèbre, il montre un trèfle :  » Voilà la figure de la Trinité Sainte. » Les figures de Triades étaient familière à la religion celtique.

Il se retire à Downpatrick où il meurt le 17 mars 461. Il est enterré aux côté de Sainte Brigitte et de Saint Columcille, tous deux également patrons de l’Irlande.

Depuis, le 17 mars est un jour férié en Irlande. On s’habille ce jour là avec un vêtement de couleur verte et l’on consomme des plats et des boissons irlandaises dont de la bière. Il y a aussi en France des festivités !

Le trèfle est l’emblème National de l’Irlande. Les Irlandais le portent le 17 mars aussi à leur boutonnière.

 

TROISIEME PARTIE.

LE TREFLE A CINQ FEUILLES, CINQ FOIS PLUS DE CHANCE OU LA MALCHANCE ?

Certains disent que dans un trèfle à cinq feuilles se trouvent cinq trèfles à quatre feuilles donc que ce trèfle donnerait cinq fois plus de chance.

D’autres disent aussi qu’avec un trèfle à quatre feuilles l’amoureux ne pourra vous résister mais qu’avec un texte à cinq feuilles, cet amoureux vous aimera pour la vie.

Et dans un sens contraire, qu’il attirerait aussi l’énergie négative qui annihilerait l’énergie positive transmise par les cinq feuilles du trèfle. Ce trèfle rendrait ainsi la personne faible,  fragile et malchanceuse.

En Angleterre, le trèfle à cinq feuilles vous permettrait de gagner gros à la loterie alors qu’aux Etas Unis il porterait malheur….

Par ailleurs, il faudrait 15 fois plus de temps pour trouver un trèfle à 5 feuilles que pour trouver un trèfle à quatre feuilles.

 

Claire.  background-2008_039.jpg    

trefle21ti91

Trèfle à 21 feuilles, trouvé par Shigeo Obara, un agriculteur Japonais. Le record du trèfle à 18 feuilles est battu. (écrit et publié par Claire le 13 Janvier 2010).

LA LEGENDE DU TREFLE. dans -Histoires et légendes. 35px-Irish_clover

Article écrit par Claire le 30 Août 2008. La troisième feuille du trèfle est la préfèrée de Claire … la quatrième feuille attendue et surtout c’est l’anniversaire hier de Patrick qui lui a inspiré cet article.

Afficher l'image en taille réelle

8anxccho dans -Histoires et légendes.

Musée d’art contemporain du Val de Marne.

La tour aux Figures (Jean Dubuffet 1901-1985)

Jean Dubuffet, la Tour aux figures à Issy-les-Moulineaux.

Le musée d’Art Contemporain du Val de Marne se situe au sud-est de Paris : Place de la Libération, BP147 à Vitry sur Seine  (94400).

http://www.medienkunstnetz.de/werke/reliquaire/

Christian Boltanski. 

PREMIERE PARTIE.

LE MUSEE.

Le musée d’Art Contemporain du Val de Marne a été inauguré en 2005. Son espace devait accueillir des oeuvres concernant les grands mouvements de l’Art en France depuis 1950 jusqu’à nos jours. Les artistes exposés sont des artistes Français ou Etrangers ayant vécu en France.

Le musée est entouré d’un jardin de 10 000 m2. Il a une surface de 13 000 m2 . Ce musée a été conçu par Jacques Ripault et Denise Duhart, architectes.

Des milliers d’oeuvres de peintures, de sculptures, de photographies, de travaux sur papier peuvent être contemplées.

Le musée suscite la curiosité d’un large public. Son approche est axé sur l’existence du monde et de la vie. Les oeuvres qui y sont montrées, représentent les grandes tendances artistiques des cinquante dernières années. Elles constituent la richesse et la diversité de l’art contemporain.

Ces oeuvres  posent ici la question de l’abstraction, celle du recours aux lignes et à l’image et la remise en cause et la réinvention de la peinture. Elles se trouvent sur un site ou l’étendue et la lumière prédominent et les mettent en valeur.

Les oeuvres sont présentées ici pour surprendre, choquer, interpeller puis séduire et être aimées du public.

Jesús-Rafael Soto (Capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain).

Jésus-Rafaél Soto, capture d’écran d’une vidéo.

DEUXIEME PARTIE.

LES OEUVRES.

Des premières oeuvres ont été acquises de :

Judith Reigl, Arman, Jean-Pierre Bertrand, François Morellet, Alain Jacquet, Raymond Hains,

Tatiana Trouvé, Daniel Buren, Barthélémy Toguo, Valérie Belin,

Puis de Annette Messager,

Malachi Farrell, Ange Leccia ou Gilles Barbier, etc…

On y trouve des oeuvres exposées comme l’ivrogne de Gilles Barbier représentée par un mannequin de cire au-dessus duquel plane un tourbillon d’objets.

La monumentale sculpture de Jean Dubuffet (1901-1985),  » La Rue  » (1971-1974) peut y être admirée, ainsi que de  Soto (1922-2005)  » Le Pénétrable », des oeuvres du sculpteur César (1921-1998), des plasticiens Christian Boltanski, des peintres Olivier Debré, Bernard Rancillac, Peter stämpfli ou Alfred Manessier, Valérie Fabre, le photographe et cinéaste Valérie Jouve, les mosaïques de Sonia Delaunay, les vitraux de Valério Adami etc….

Le pouce (1963)

Le pouce de César, 1963.

TROISIEME PARTIE.

CLAIRE au Musée d’art contemporain.

Claire et Rémi se sont dirigés en voiture vers le musée d’Art Contemporain de Vitry sur Seine. Après avoir eu quelques petites difficultés pour trouver le site, après avoir garé la voiture, ils  sont entrés dans un bâtiment qui dégageait de grands espaces vitrés et qui laissait entrer la lumière sur des oeuvres modernes très espacées.

Claire fut d’abord surprise et puis captivée  à regarder toutes ces oeuvres qui l’entouraient. Elles avaient toutes par leur beauté des particularités très touchantes.

Des panneaux de papier de couleurs étaient exposés sur des planches et donnaient des tâches colorées à l’espace.

Des mobiles en mouvement représentaient diverses oeuvres dont les formes géomètriques ou arrondies  étaient d’une grande pureté.

Certains tableaux qui comportaient des collages de papier lui firent penser aux tableaux qu’elle avait vu au musée Picasso à Paris. Ils figuraient des thèmes de la vie.

D’autres tableaux étaient fait de lignes et représentaient différentes formes qui s’enchevêtraient.

Claire prit un écouteur pour entendre un peintre remettre en cause ses prédecesseurs. Il utilisait des pinceaux et des peintures identiques à ceux utilisés par les peintres en bâtiments.

Elle vit une exposition , à thème,  temporaire d’un peintre qui se déroulait à travers des panneaux d’alluminium et de glaces s’intégrant parfaitement à la modernité du lieu.

Elle se promenait dans les allées avec Rémi et lisait chaque motif de l’oeuvre, le nom du peintre. C’était pour Claire un endroit extrèmement aérien, troublant et captivant.

Elle avait encore rencontré dans ces oeuvres nouvelles, plus proches de la vie de Claire, l’Amour et la Beauté.

Claire.   background-2008_039.jpg            image74

Article écrit et publié par Claire le 24 Août 2008.  fleurs murier      

LA PYRAMIDE DE KHEOPS.

LA PYRAMIDE DE KHEOPS. dans -l'Egypte ancienne

La Pyramide de Khéops.

13v6dggb dans -l'Egypte ancienne

La Pyramide de Khéops se situe près des pyramides de Chéphren et de Mykerinos à Gizeh près du Caire. Elle fut le tombeau du pharaon Khéops. Elle a été édifiée il y a plus de 4500, sous la IV ème dynastie.

13v6dggb

PREMIERE PARTIE.

LA PYRAMIDE.

La pyramide de Khéops est une pyramide à face lisse. Elle est la plus grande pyramide de l’Egypte. Elle est la seule des sept merveilles du monde citées dans l’Antiquité a avoir survécu au temps. En effet, Les autres merveilles : le phare d’Alexandrie, le temple d’Artémis à Ephèse, le colosse de Rhodes, les jardins suspendus de Babylone, la  statue de  Zeus à Olympie, le mausolée d’Halicarnasse n’existent plus. La pyramide de Khéops est un véritable chef d’oeuvre de l’Ancien Empire égyptien. Sa construction est l’aboutissement des techniques architecturales mises au point par Imhotep, l’architecte de la première pyramide à degré construite pour le roi Djeser. De plus elle a bénéficié des innovations techniques ajoutées depuis par son père Snéfrou à Dahchour. Il semblerait que son architecte fut le Vizir Hémiounou. Elle ne subit aucune modification de son plan extérieur ce qui n’aurait peut être pas été le cas de son plan intérieur.

Il faut remarquer l’extraordinaire précision du carré de sa base. Le revêtement composé de pierres de calcaire de Tourah a disparu. Il ne reste que quelques blocs à sa base. Le pyramidion composé d’électrum, mélange d’or et d’argent a disparu.

Sa construction a débuté vers – 2650 avant JC et aurait duré environ une vingtaine d’années avec plus de 20 000 à 100 000 ouvriers qui auraient été bien nourris et soignés contrairement à ce qui a été dit par Hérodote. Ce sont des artisans,  des ouvriers spécialisés et de la main d’oeuvre venus de tous les villages d’Egypte. Des blocs de pierres calcaires d’environ 2,5 tonnes ont été amenés par traîneaux depuis le Nil, tirés par des cordes. Des blocs de granit d’Assouan ont été transportés pour la chambre du pharaon. Une chaussée reliait le complexe de la pyramide à la rive du fleuve.

L’entrée de la pyramide située au Nord, sera construite au moyen  de calculs faits à partir de l’étoile Cyrius.

Il y aurait peut-être des chambres cachées dans cette pyramide protégeant des trésors de l’Egypte ancienne.

Un temple funéraire s’élevait autrefois près de la façade orientale. Il n’en subsiste que quelques dalles en basaltes. 2 fosses servant à la navigation d’une cinquantaine de mètres de longueur étaient creusées le long du temple. Des barques y étaient amarrées permettant le voyage céleste. La façade sud conserve deux autres fosses sur les 5 d’origine. Dans l’une d’elles, en 1954, on a trouvé une barque solaire démontée manoeuvrée par 6 paires de rames. Cette barque est fabriquée en cèdres du Liban, en bois de sycomore et de jujubier. Elle mesure 43 mètres de longueur et 6 mètres de largeur. Ses poupes et proues étaient en forme de lotus. Reconstruite, elle est visible au musée édifié au dessus de la fosse.

Ce complexe est entouré d’un mur d’enceintes de 8 m de haut.

Les premiers à  décrire la pyramide de Kéops sont des auteurs grecs et latin comme Hérodote qui l’a visité 22 siècles plus tard, Pline l’ancien, Strabon. Puis des auteurs arabes relatent les recherches du Calife Al-Mamoun . Au XIIème siècle on trouve Kaisi, l’historien, au Xème siècle Maçoudi.

La pyramide de Khéops est un haut lieu touristique. Elle est considérée comme la perfection des pyramides égyptiennes,  en technique et en construction.

180px-Statue-of-Hemiun

Statue d’Hémiounou, l’architecte de la pyramide de Chéops, trouvée lors des fouilles de son mastaba.

13v6dggb

DEUXIEME PARTIE.

LA CONSTRUCTION.

La pyramide fait partie d’un complexe funéraire composé de :

- un temple en deux parties une basse  » temple de la vallée » et une haute reliée au rez de chaussée servant de galerie de communication.

- d’un ensemble ,- la pyramide de Khéops, trois pyramides des reines dont Merititès 1ère (ou Méritit), de Henoutsen, ses épouses et Hétep-Hérès 1ère sa mère, d’une pyramide satellite – entouré d’une muraille reliée à la galerie de communication au moyen de la partie haute du temple.

- de nombreux mastabas s’y trouvent dont le mastaba de la fille de Khéops Nefertiabet, le mastaba d’Hemiounou l’architecte de la pyramide proche de cette dernière. Ces mastabas sont regroupés en 3 cimetières, à l’orient derrière les pyramides des reines, au sud de la grande pyramide, à l’occident de la pyramide du roi.

La pyramide s’étend sur environ 5 hectares. Le socle de la pyramide mesure au sud 230,454 mètres, au nord 230,253 mètres, à l’ouest 230,357 mètres et à l’est 230,394 mètres.

La hauteur initialement de 146,58 mètres est aujourd’hui de 137 mètres. Sa surface est de 53 056 m2, son volume est de 2 592 341 m3, sa masse est de 5 000 000 tonnes. Un bloc de pierre calcaire pèse environ 2, 5 tonnes. Ces blocs étaient posés les uns sur les autres en respectant des interstices qui ne devaient pas dépasser 5 millimètres. Il y avait 210 couches de pierres et 201 aujourd’hui.

Chaque face est orientée vers les quatre points cardinaux. L’entrée est située sur la face Nord et elle se trouve à une hauteur de 15, 63 mètres. Cette entrée a été fermée au moyen de blocs de pierres mobiles. Le Calife Al-Mamoun a percé une entrée en l’an 820 à quelques mètres sous la véritable entrée. Un couloir descendant est long de 105 mètres et aboutit à un couloir horizontal de 8, 90 mètres. Trois blocs de granite servaient de bouchon. Ils ont été détachés après les funérailles afin d’obstruer les couloirs et étaient retenus par des banquettes et des cavités situées le long des parois.

L’intérieur comprend 3 chambres et 3 niveaux. L’une sous le socle rocheux qui représente un aspect inachevé. Puis un couloir mène a une chambre dite chambre de la reine, munit de deux conduits de ventilation ou peut être des conduits qui permettent à l’âme du roi de partir.

La chambre du roi est en granite . Elle mesure 10,47 m  sur  5,23 m, soit 20 coudées sur 10 coudées. Sa hauteur est de 5, 84 m. Elle est placée à 43 mètres de hauteur. Elle est recouverte de blocs de  granite rose. Les poutres de granite formant le plafond pèsent de 25 à 40 tonnes. Un sarcophage en granite vide s’y trouve. En effet, la momie de Khéops a disparu. Ce sarcophage est posé à l’ouest de cette chambre. Deux conduits de ventilations ont été mis en place .

Pyramide de Khéops

La pyramide de Khéops.

TROISIEME PARTIE.

LE PHARAON KHEOPS OU KHOUFOU.

Le pharaon Khéops ou Khoufou en égyptien, abréviation de Khnoum-Koue-Foué ( Knoum me protège) est le 2ème pharaon de la IVème dynastie. Son règne se situe vers -2551/2549 à -2528/2526 avant JC.

Chéops est le fils de Snéfrou et de la reine Hétep-Hérès 1 ère. Il a règné pendant 23 ans sur l’Egypte.

Avec ses 4 épouses,  il a 10 enfants dont Djedefrê le roi suivant, qui règna peu de temps, environ 7 ou 8 ans. La troisième femme de Khéops Khamernebti 1ère,  épouse ensuite Khéphren, frère de Djedefrê, qui règna environ 25 ans.

La réputation du pharaon Khéops nous vient de la construction de la Grande Pyramide de Gizeh. Khéops construit également des temples dont le Temple d’Hathor à Denderah.

D’après Hérodote, il aurait été considéré par son peuple comme un pharaon cruel et injuste. Mais les ouvriers auraient, en vérité , été bien soignés et nourris. On a découvert à proximité de la pyramide une ville d’artisans et d’ouvriers.

Khéops avait hérité de son père d’un état fort et riche sur lequel il exerça un pouvoir absolu. Aucune archive royale importante ne survécut à son règne. Cependant à sa mort l’Egypte était prospère. Il ne nous reste de lui qu’une minuscule statuette d’ivoire d’environ 7 cm située au musée du Caire.

Claire.     background-2008_039.jpg

13v6dggb

Article écrit par Claire le 23 Août 2008 . Claire a été séduite par l’Amour de l’architecte Hemiounou et la Beauté de la pyramide de Khéops.

LE BONHEUR.

livre5.gif                      Un enfant heureux.

A l’aube de notre jeunesse le vécu nous apparaît bien vivant lorsque nous pensons à notre vie à deux. Nous nous disions à cet instant que le bonheur et l’amour ne pourraient jamais nous quitter. Ce bonheur patient attend à la porte, discret, difficile à voir, tout petit dans un recoin. Il se dit qu’à un moment propice, il se montrera. Le bonheur vient à nous sans que l’on s’y prépare. C’est pourquoi, il faut lui tendre la main sans attendre demain. Les retrouvailles de parents, amis dans la joie, la gaieté d’une réunion de famille, tout se mêle avec les enfants, les parents, les inconnus.

 Nous passons des moments où nous nous amusons, nous rions, nous dansons, nous nous faisons des bises, nous entretenons des discussions drôles. La musique commence ses rythmes, ses valses, ses tangos, ses musettes. Tard dans la nuit, la fête s’ achève mais chacun de nous se dit :  » déjà fini ! » et que la journée,  la soirée se terminaient bien trop tôt, qu’elles pouvaient encore durer des heures, mais la fatigue, le sommeil, l’heure tardive font que la séparation est inévitable. Tout ce bonheur parfait que nous quittons avec nostalgie.

Mais ces bons moments reviennent très vites et d’autres attractions s’y ajoutent. Nous restons épuisés dans les bras l’un de l’autre, le bonheur à côté de nous. Il nous garde. Muet, il resserre nos liens d’amour, notre nuit se terminera avec des rêves pleins la tête.

Bientôt  de petits bébés arriveront, les mariages,les baptèmes, les communions. A travers les journées de travail, de joyeux moments apparaîtront. Prendre dans ses bras le bébé tant attendu apportera tout ce que le ciel et Dieu peuvent nous donner de meilleur.

Quand nous avons la chance de regarder les montagnes, les arbres, les lacs, les étoiles, les fleurs qui s’épanouissent dans la clarté du matin, le soleil qui brille et nous réchauffe, nous éclaire, la nature, les oiseaux qui sifflent , n’est ce pas du bonheur !

Le bonheur s’infiltre. Il trouve sa place dans nos promenades dans la neige, avec les enfants sous un soleil brillant, aussi sous un vent sec et froid, les joues rouges, le sourire aux lèvres. Lors d’amusements, de voyages, le bonheur participe et nous accompagne.

Le bonheur nous enserre, nous guide vers d’autres liens pour retrouver encore d’autres personnes qui nous attendent pour s’amuser, manger, boire, se distraire. La vie rebondit dans le brouhaha de la foule. Pourtant le bonheur est là, pour tous. Il faut profiter de sa présence, le retenir car il ne tient qu’à un fil.

Car un jour arrivera les maladies, les décés, les accidents qui nous laisseront pantelants, sans force. Le malheur s’installe. Malheurs et bonheurs sont de terribles ennemis, l’un efface l’autre. Le bonheur s’épuise, il s’étire, il part, compte tenu de l’impossibilité de le retenir. Ephémère, il poursuivra sa route vers d’autres cieux sans un regard pour nous.

Adieu bonheur qui est la vie et la vie le bonheur, qu’il vienne le plus souvent et le plus longtemps possible vers nous !

 Jeannine FLURY.

Texte publié par Claire le 15 août 2008 et écrit par sa maman, Jeannine FLURY en juillet 2008.

image74          

ADONIS ET APHRODITE.

La mort d'Adonis, par Jean Monier

La mort d’Adonis par Jean Monier.

coeur_075.gif

Adonis était pleuré chaque année par les jeunes filles de la Grèce. Aphrodite eut aussi à souffrir de l’ Amour car elle aima Adonis.

Aphrodite vit naître Adonis et s’éprit aussitôt de lui. Elle le confia à Persiphone, reine des morts qui tomba également amoureuse de lui. Il y eut alors un conflit entre les deux femmes. Zeus pour trancher le débat décida qu’Adonis passerait l’automne et l’hiver avec la reine des morts et le printemps et l’été avec la déesse de l’Amour et de la Beauté.

Pendant le temps où il était avec Aphrodite, Adonis ne cherchait qu’à lui plaire. Elle le suivait à travers bois et brousailles pour chasser.

Un jour qu’Adonis chassait seul, il trouva les traces d’un sanglier. Il le poursuivit et  il le blessa. Rendu furieux par la souffrance, le sanglier le chargea et il lui fit une profonde entaille dans la cuisse.

Lorsqu’Aphrodite le vit, elle le rejoignit rapidement mais la vie quittait Adonis et il mourut dans ses bras. Adonis avait rejoint le monde souterrain et partout où une goutte de sang était tombée avait jailli une fleur. Adonis dans le domaine des morts ne pouvait plus les voir. Il avait rejoint la reine des morts.

Si cruelle que fut sa blessure, celle du coeur d’Aphrodite était plus profonde encore.

coeur_075.gif

Claire.  background-2008_039.jpg

Légende racontée par Claire d’après un texte d’Ovide, poète latin ( 43 avant JC à 17 ou 18 après JC ). Claire a été attirée par la Beauté d’Adonis et l’Amour puis la souffrance d’Aphrodite, déesse de l’Amour et de la Beauté.

Ecrit et publié par Claire en juillet – août 2008.

image74                   

 Adonis annua

 Adonis d’automne ( ou goutte de sang ).

PYRAME ET THISBE.

coeur_075.gif      fleurs murier 

 Les baies pourpres du mûrier furent un temps blanches comme neige….mais….

Pyrame et Thibé vivaient à Babylone, cité de la reine des Sémiramis, avec entre leur maison réciproque, un mur commun. Dans ce mur, il y avait une lézarde et Pyrame et Thisbé pouvaient se parler. Ils apprirent depuis l’enfance à s’aimer, ils voulaient adolescents s’épouser mais leurs parents s’y opposaient.

Mais l’Amour ne peut être contraint. Le jour ils prononçaient des mots brûlant d’amour. Le soir en se séparant, ils déposaient sur le mur des baisers.

Pyrame et Thisbé décidèrent un jour de se rejoindre. Ils se donnèrent rendez-vous près de la tombe de Ninus, sous un grand mûrier blanc. Tout près de ce dernier coulait un clair ruisseau.

Alors le soleil se coucha et la nuit tomba. Thisbé sortit de la maison et se dirigea vers la tombe. Sous l’éclairage de la lune, Thisbé aperçut une lionne qui venait boire au ruisseau, la gueule ensanglantée. Thisbé put s’échapper mais elle laissa tomber son voile. La lionne en revenant sur ses pas trouva le voile, le déchira et l’ensanglanta avec sa gueule avant de disparaître.

Pyrame alors arriva. Il aperçut les lambeaux de voile tâchés de sang et les trâces de pas de la lionne. Il crut Thisbé morte. Il se reconnut fautif d’avoir attiré Thisbé dans ce lieu. Il prit son épée et la plongea dans son flanc. Le sang gicla sur les baies et elles se teintèrent aussitôt en rouge sombre.

Thisbé revint sur ses pas et ne trouva plus les fruits blancs du mûrier. Elle scruta l’ombre et vit Pyrame étendu, baignant dans son sang. Elle vit son voile ensanglanté près de lui et comprit. Elle plongea alors l’épée dans son coeur pour rejoindre Pyrame.

Les fruits rouges du mûrier rappellent donc à jamais le souvenir de ces deux amants que même la mort ne put séparer.

coeur_075.gif        http://feminanovo.hautetfort.com/archive/2007/05/24/planter-les-mures-de-jardin.html

Claire. background-2008_039.jpg

Légende racontée par Claire d’après les écrits d’Ovide, poète latin ( 43 avant JC à 17 ou 18 après JC ). L’Amour et la Beauté étaient ici présents.

Ecrit et publié par Claire en juillet – août 2008.

 image74 Les métamorphoses

ORPHEE ET EURYDICE.

 

Orphée charmant les bêtes sauvages avec sa lyre, sarcophage du IIIe siècle av. J.-C., Musée archéologique de Thessalonique (Inv. 1246)

Orphée charmant les bêtes avec sa lyre. ( sarcophage du IIIème siècle avant JC ).

livre5.gif

Les premiers musiciens furent les dieux. Hermès créa la lyre qu’il offrit à Apollon et celui-ci en tyrait des sons si mélodieux, que lorsqu’il jouait, il faisait oublier aux dieux tout le reste de leur vie. Pan créa le pipeau de roseau dont le chant ressemblait à celui d’un rossignol.

Quelques mortels  se distinguaient dans leur art. Orphée était l’un d’eux et lorsqu’il jouait et chantait rien ne pouvait lui résister. Il charmait avec sa lyre les animaux, les hommes. Quant une querelle était proche, il tirait de sa lire des sons si tendres, si apaisants que la violence se calmait.

Il rencontra Eurydice une jeune fille qu’il aima. D’Eurydice émanait la Beauté et l’Amour s’empara d’Orphée aussitôt qu’il la vit . Il demanda Eurydice en mariage et il  l’épousa. Mais hélas, le jour de ses noces, elle se promenait dans un pré lorsqu’une vipère la mordit au pied et elle mourut.

Orphée fou de chagrin entreprit alors un voyage pour la chercher dans le monde souterrain. Lorsqu’il joua de sa lyre le chien Cerbère qui gardait ce monde, relacha sa garde. La roue d’Ixion cessa de tourner, Tantale oublia sa soif. Le maître du Hadès et sa Reine écoutait Orphée chanter. Sous l’envoutement de sa voix, il firent venir Eurydice et la rendirent à Orphée à une condition qu’Orphée ne se retourne pas pour la regarder avant d’avoir atteint le monde des vivants.

Orphée et Eurydice étaient presque sortis du royaume des morts et s’éloignaient de l’obscurité. Orphée entra dans la lumière du jour. Alors il se retourna mais trop tôt. Eurydice était encore dans le royaume des morts. Il la vit et lui tendit les bras. Mais à ce moment là, elle disparut en lui disant  » Adieu « .

Il tenta de la suivre mais en vain. Les dieux ne le laisseraient pas rentrer une seconde fois dans le domaine des morts. Il retourna donc seul sur la terre et erra désormais chantant et pleurant sa peine en jouant de la lyre.

Claire. background-2008_039.jpg

Mythe grec raconté par Virgile poète latin ( vers -70 à -19 avant JC ) et repris par Claire. Ce mythe sur l’Amour ne pouvait laisser Claire indifférente.

Ecrit et publié par Claire en juillet – août 2008.

image74                  Orphée et Eurydice, par Federico Cervelli

                                                                                  Orphée et Eurydice par Frederico Cervelli.

                                                                                  

MIRAGE.

 MIRAGE. dans -Mes romans-nouvelles-essais-poèsies. grxb98i9                   

TOI MON AMOUR !

coeur_075.gif

Et puis tu es apparu ce soir là sous les étoiles, toi son double. Tu es venu vers moi comme si tu m’avais toujours connue.

Dans la lumière tamisée de cette nuit, tu avais le même regard, la même voix. Tu t’es assis à mes côtés sur le banc, face à la mer. Les vagues scintillaient sous la lumière de la lune, puis semblaient par moment disparaître.

Tu as passé ton bras autour de moi pour me serrer contre toi. Lorsque j’ai senti cette main posée sur mon bras, puis la chaleur de ton corps, j’ai été certaine que c’était bien toi.

Tu m’as alors embrassée longuement. Je voulais que ce baiser dure une éternité. Nous sommes restés enlacés. Nous avons ensuite observé les étoiles sans prononcer une parole.

C’était doux de pouvoir partager cet instant avec toi , mon Prince. Le clapotis des vagues faisait un bruit si doux qu’il nous berçait.

Le jour se levait lorsque je t’ai quitté pour regagner mon domicile. Demain lorsque je reviendrai, peut-être seras tu à nouveau à cet endroit ?… ou n’était- ce qu’une illusion née de mon imagination ?

coeur_075.gif

Aimer, c’est essentiellement vouloir être aimé. 
Jacques Lacan (médecin, psychanalyste français, 1901-1981)

Claire. background-2008_039.jpgdove.gif

Nouvelle écrite par Claire en juillet et publiée en août 2008.image74Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

12

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...