DANTE ET BEATRICE.

 

 

Dante-alighieriDANTE ET BEATRICE. dans -Analyse livres d'Amour 0spk4cap

Dante 

 

 

Dante et Béatrice.

Dante Alighieri ( 1265-1321) est âgé d’à peine 9 ans lorsqu’il rencontre Béatrice Portinari (1266-1290). Béatrice Portinari épouse Simone de Bardi et meurt à l’âge de 24 ans.

Certains disent que Béatrice n’a jamais existé dans la réalité, mais les témoignages contemporains sont formels sur son existence et les dates données y correspondent.

Béatrice, lors de ses rencontres avec Dante,  ne semble accorder aucune attention particulière à celui-ci  mais, touché par la Beauté, elle deviendra l’incarnation divine qui l’ inspirera pendant toute sa vie et qui marquera son oeuvre .

Bien qu’à l’âge de 12 ans son mariage fut négocié par sa famille avec Gemma, fille de Messer Manetto Donati, qu’il épousa ensuite et avec laquelle il eut plusieurs enfants, Dante ne cessa d’aimer et de penser à Béatrice.

Dans Vie Nouvelle ( Vita Nuova ) constituée de 31 poèmes et 42 chapitres en prose, Dante évoque sa première rencontre avec Béatrice à l’âge de 9 ans .

Dans Vie Nouvelle, oeuvres complètes, librairie générale française 1996, page 27 :  » Elle m’apparut revêtue d’une très noble couleur, humble et honnête, rouge sang, ceinte et ornée comme il convenait à son très jeune âge. A ce moment, je dis en vérité que l’esprit de la vie, qui demeure en la chambre la plus secrète du coeur, commença à trembler si fort, qu’il se manifesta horriblement en mes plus petites veines. « 

 Page 28 dans Vie Nouvelle , même collection :  » Dès lors je dis qu’Amour s’empara de mon âme, qui lui fut si tôt soumise, et commença à prendre sur moi telle assurance et tel pouvoir, par la force que lui connait mon imagination, qu’il me fallait exécuter complètement tous ses désirs. Il me recommandait maintes fois de chercher à voir ce jeune ange. »

 Page 28,  dans Vie Nouvelle même collection : «  Passant dans une rue, elle tourna les yeux vers l’endroit où j’étais, plein d’effroi. « 

 Page 31, même collection : «  Depuis cette vision , mon esprit naturel, commença à être empèché dans ses fonctions, parce que l’âme était toute occupée à cette noble dame « .

Puis Dante parle de sa 2ème rencontre avec Béatrice,  à l’âge de 18 ans, le 9ème jour du mois. Le chiffre 9 est ici un chiffre symbolique. Dante dit alors sa passion pour Béatrice .Le chiffre 9, symbole de la perfection (3 fois 3), domine toute la structure de Vie Nouvelle.

Vie Nouvelle, page 31, même collection :  » Un jour il advint que cette très noble dame était assise en un lieu où l’on entendait louer la Reine de gloire, pour moi j’étais à une place où je voyais ma béatitude. »

Vie Nouvelle, page 37, même collection : «  Or revenant à mes propos, je dis qu’après que me fut refusée ma béatitude, je fus pris d’une telle douleur que, quittant les autres, solitaire j’allai baigner la terre de mes larmes amères. »

Béatrice se maria mais l’amour que Dante portait à Béatrice n’en fut pas diminué.

Dante a eu un rêve prémonitoire sur la mort de Béatrice,  Vie Nouvelle, page 29 même collection :  » Il s’efforçait tant et de toutes ses forces qu’il lui faisait manger la chose brûlant entre ses mains, que craintivement elle mangeait. Peu après sa joie se changeait en des pleurs très amers. Ainsi pleurant il reprenait cette dame dans ses bras et il semblait qu’avec elle il s’en allait au ciel (….). »

Page 29 : «  J’en éprouvais une telle angoisse que je ne pus poursuivre mon faible sommeil, mais qu’il fut interrompu et que je me retrouvai réveillé. »

Lorsque Dante apprend la mort de Béatrice, il rentre dans une profonde tristesse. Il la pleura et jura qu’elle vivrait éternellement dans son souvenir, dans le souvenir des hommes et par son oeuvre, il tint parole.

Vie Nouvelle pages 55, 56, même collection :  » quelques jours après, il advint qu’en quelque partie de mon corps me prit une douloureuse maladie dont je souffris cruellement pendant neuf jours. »

Encore dans cette dernière citation, le chiffre neuf s’impose à son oeuvre. Il sombre dans un abîme de tristesse. Cette douleur mènera Dante vers la Théologie et la Philosophie.

Dans le Banquet , page 249, chapitre XV,  même collection :  » Ainsi, à la fin de ce livre, je dis et affirme que la dame dont je m’épris après mon premier amour, fut la très belle et honnête fille de l’empereur de l’univers, que Pythagore nomma Philosophie. »

L’Eternel Féminin est donc devenu l’ initiateur de l’âme de Dante, le centre de sa vie et son chef d’oeuvre.

Il recherche Béatrice à travers les visions de la  » Divine Comédie  » ( Comédia) , écrite à la première personne, à travers le  » je  » fait nouveau dans les littératures romanes.

Dante est dans une forêt profonde et noire.  Dante doit pénètrer dans l’au-delà.  Puis secouru par Virgile que Béatrice a envoyé pour lui apporter son aide, Dante descend au royaume des pêcheurs, l’Enfer ( 1+33 chants), Puis accompagné toujours par Virgile, il ira au Purgatoire ( 33 chants) puis au Paradis où Béatrice le rejoint ( 33 chants également). En effet, à la porte du Paradis Béatrice prend le relais, après sa terrible traversée de l’Enfer et du Purgatoire et va le guider jusqu’à l’être divin.

Dante retrouve ici Béatrice. Elle dit à Dante que bien qu’il l’ait quelquefois oubliée, jamais la nature ou l’art n’avaient pu lui offrir un plaisir pareil à celui qu’il avait ressenti en admirant sa Beauté.

Produit d’un long travail commencé environ vers 1306 et presque jusqu’à la mort de Dante, la  » Divine Comédie » n’est elle pas le reflet d’un rêve prémonitoire que Dante a  écrit et a fait sur sa propre mort, comme celà s’était passé autrefois pour Béatrice.

La  » Divine Comédie » est aussi un message d’espoir pour l’humanité toute entière, la promesse du salut pour chacun.

Béatrice est donc dans l’oeuvre de Dante la femme la plus idéalisée par le plus pur et le plus désinteressé des amours. Elle est aussi l’image de l’ Amour, de la Beauté et du Désir de Dante pour Béatrice.

 dans -Analyse livres d'AmourDante Gabriel Rossetti’s Beata Beatrix, 1863.

Claire.   background-2008_039.jpg 

Article écrit et publié par Claire le 20 Février 2008.

L’oeuvre de Dante fut marquée par la rencontre de la Beauté et de l’Amour qui s’établit lorsque Dante porta son regard sur Béatrice.

coeur_075.gif


Archive pour 20 février, 2008

DANTE ET BEATRICE.

 

 

Dante-alighieriDANTE ET BEATRICE. dans -Analyse livres d'Amour 0spk4cap

Dante 

 

 

Dante et Béatrice.

Dante Alighieri ( 1265-1321) est âgé d’à peine 9 ans lorsqu’il rencontre Béatrice Portinari (1266-1290). Béatrice Portinari épouse Simone de Bardi et meurt à l’âge de 24 ans.

Certains disent que Béatrice n’a jamais existé dans la réalité, mais les témoignages contemporains sont formels sur son existence et les dates données y correspondent.

Béatrice, lors de ses rencontres avec Dante,  ne semble accorder aucune attention particulière à celui-ci  mais, touché par la Beauté, elle deviendra l’incarnation divine qui l’ inspirera pendant toute sa vie et qui marquera son oeuvre .

Bien qu’à l’âge de 12 ans son mariage fut négocié par sa famille avec Gemma, fille de Messer Manetto Donati, qu’il épousa ensuite et avec laquelle il eut plusieurs enfants, Dante ne cessa d’aimer et de penser à Béatrice.

Dans Vie Nouvelle ( Vita Nuova ) constituée de 31 poèmes et 42 chapitres en prose, Dante évoque sa première rencontre avec Béatrice à l’âge de 9 ans .

Dans Vie Nouvelle, oeuvres complètes, librairie générale française 1996, page 27 :  » Elle m’apparut revêtue d’une très noble couleur, humble et honnête, rouge sang, ceinte et ornée comme il convenait à son très jeune âge. A ce moment, je dis en vérité que l’esprit de la vie, qui demeure en la chambre la plus secrète du coeur, commença à trembler si fort, qu’il se manifesta horriblement en mes plus petites veines. « 

 Page 28 dans Vie Nouvelle , même collection :  » Dès lors je dis qu’Amour s’empara de mon âme, qui lui fut si tôt soumise, et commença à prendre sur moi telle assurance et tel pouvoir, par la force que lui connait mon imagination, qu’il me fallait exécuter complètement tous ses désirs. Il me recommandait maintes fois de chercher à voir ce jeune ange. »

 Page 28,  dans Vie Nouvelle même collection : «  Passant dans une rue, elle tourna les yeux vers l’endroit où j’étais, plein d’effroi. « 

 Page 31, même collection : «  Depuis cette vision , mon esprit naturel, commença à être empèché dans ses fonctions, parce que l’âme était toute occupée à cette noble dame « .

Puis Dante parle de sa 2ème rencontre avec Béatrice,  à l’âge de 18 ans, le 9ème jour du mois. Le chiffre 9 est ici un chiffre symbolique. Dante dit alors sa passion pour Béatrice .Le chiffre 9, symbole de la perfection (3 fois 3), domine toute la structure de Vie Nouvelle.

Vie Nouvelle, page 31, même collection :  » Un jour il advint que cette très noble dame était assise en un lieu où l’on entendait louer la Reine de gloire, pour moi j’étais à une place où je voyais ma béatitude. »

Vie Nouvelle, page 37, même collection : «  Or revenant à mes propos, je dis qu’après que me fut refusée ma béatitude, je fus pris d’une telle douleur que, quittant les autres, solitaire j’allai baigner la terre de mes larmes amères. »

Béatrice se maria mais l’amour que Dante portait à Béatrice n’en fut pas diminué.

Dante a eu un rêve prémonitoire sur la mort de Béatrice,  Vie Nouvelle, page 29 même collection :  » Il s’efforçait tant et de toutes ses forces qu’il lui faisait manger la chose brûlant entre ses mains, que craintivement elle mangeait. Peu après sa joie se changeait en des pleurs très amers. Ainsi pleurant il reprenait cette dame dans ses bras et il semblait qu’avec elle il s’en allait au ciel (….). »

Page 29 : «  J’en éprouvais une telle angoisse que je ne pus poursuivre mon faible sommeil, mais qu’il fut interrompu et que je me retrouvai réveillé. »

Lorsque Dante apprend la mort de Béatrice, il rentre dans une profonde tristesse. Il la pleura et jura qu’elle vivrait éternellement dans son souvenir, dans le souvenir des hommes et par son oeuvre, il tint parole.

Vie Nouvelle pages 55, 56, même collection :  » quelques jours après, il advint qu’en quelque partie de mon corps me prit une douloureuse maladie dont je souffris cruellement pendant neuf jours. »

Encore dans cette dernière citation, le chiffre neuf s’impose à son oeuvre. Il sombre dans un abîme de tristesse. Cette douleur mènera Dante vers la Théologie et la Philosophie.

Dans le Banquet , page 249, chapitre XV,  même collection :  » Ainsi, à la fin de ce livre, je dis et affirme que la dame dont je m’épris après mon premier amour, fut la très belle et honnête fille de l’empereur de l’univers, que Pythagore nomma Philosophie. »

L’Eternel Féminin est donc devenu l’ initiateur de l’âme de Dante, le centre de sa vie et son chef d’oeuvre.

Il recherche Béatrice à travers les visions de la  » Divine Comédie  » ( Comédia) , écrite à la première personne, à travers le  » je  » fait nouveau dans les littératures romanes.

Dante est dans une forêt profonde et noire.  Dante doit pénètrer dans l’au-delà.  Puis secouru par Virgile que Béatrice a envoyé pour lui apporter son aide, Dante descend au royaume des pêcheurs, l’Enfer ( 1+33 chants), Puis accompagné toujours par Virgile, il ira au Purgatoire ( 33 chants) puis au Paradis où Béatrice le rejoint ( 33 chants également). En effet, à la porte du Paradis Béatrice prend le relais, après sa terrible traversée de l’Enfer et du Purgatoire et va le guider jusqu’à l’être divin.

Dante retrouve ici Béatrice. Elle dit à Dante que bien qu’il l’ait quelquefois oubliée, jamais la nature ou l’art n’avaient pu lui offrir un plaisir pareil à celui qu’il avait ressenti en admirant sa Beauté.

Produit d’un long travail commencé environ vers 1306 et presque jusqu’à la mort de Dante, la  » Divine Comédie » n’est elle pas le reflet d’un rêve prémonitoire que Dante a  écrit et a fait sur sa propre mort, comme celà s’était passé autrefois pour Béatrice.

La  » Divine Comédie » est aussi un message d’espoir pour l’humanité toute entière, la promesse du salut pour chacun.

Béatrice est donc dans l’oeuvre de Dante la femme la plus idéalisée par le plus pur et le plus désinteressé des amours. Elle est aussi l’image de l’ Amour, de la Beauté et du Désir de Dante pour Béatrice.

 dans -Analyse livres d'AmourDante Gabriel Rossetti’s Beata Beatrix, 1863.

Claire.   background-2008_039.jpg 

Article écrit et publié par Claire le 20 Février 2008.

L’oeuvre de Dante fut marquée par la rencontre de la Beauté et de l’Amour qui s’établit lorsque Dante porta son regard sur Béatrice.

coeur_075.gif

JETBOOKS Critiques de livre... |
Le Calice Noir |
ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the green dress and the blu...
| chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...